Validation des acquis de l'expérience

Obtenir une certification par la VAE

La validation des acquis de l'expérience (VAE) constitue une réelle opportunité pour les publics adultes. La formation n'est plus le seul moyen d'obtenir une certification professionnelle : Grâce à la VAE, l'expérience professionnelle ou bénévole permet d'obtenir tout ou partie d'une certification professionnelle enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) : diplôme, titre professionnel, certificat de qualification professionnelle. La VAE est aussi un outil au service de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences des entreprises.

La VAE, un droit individuel

Quel que soit son niveau d'études ou sa qualification, tout adulte salarié (en contrat à durée déterminée ou indéterminé, intérimaire...) ou non salarié (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale, agriculteur ou artisan...), demandeur d'emploi indemnisé ou non, personne ayant exercé des activités sociales, bénévoles et/ou volontaires (syndicale, associative) peut obtenir une certification professionnelle par la VAE.

La validation est un droit individuel. Elle ne peut être imposée par l'entreprise. Des clauses de protection du travailleur sont prévues, en particulier sur la confidentialité des informations communiquées dans le cadre de la demande de validation des acquis. Dans le cadre d'un projet collectif d'entreprise, celle-ci s'assurera d'avoir l'aval des salariés concernés.

Les candidats salariés peuvent bénéficier d'un congé VAE d'une durée de 24 heures, utilisables à leur gré, pour s'engager dans la démarche.

Certaines prestations comme l'étude personnalisée de la demande, l'accompagnement à la constitution du dossier et l'organisation des jurys sont payantes. Des prises en charge existent en fonction du statut du candidat.

Viser une certification professionnelle par la VAE

Depuis la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, la validation des acquis de l'expérience (VAE) est inscrite dans le code de l'Education et dans le code du Travail. Il est désormais reconnu que l'activité, professionnelle notamment, produit des compétences . La certification professionelle choisie doit être en rapport direct avec les activités exercées. Elle a exactement la même valeur qu'un diplôme obtenu à l'issue d'une formation.

Chaque ministère ou chaque organisme certificateur concerné organise la délivrance de ses propres certifications professionnelles par la VAE. Il existe trois grandes catégories de certifications :

  • Les diplômes : ils sont délivrés par l'Etat notamment par les ministères chargés de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur, de l'agriculture, de la jeunesse et des sports, de la santé, des affaires sociales. L'Education nationale délivre les diplômes de l'enseignement professionnel classés au niveau 3,4 ou 5 de la nomenclature des niveaux de formation (du CAP au BTS).
  • Les titres professionnels : certains sont également délivrés par l'Etat, notamment par le ministère en charge de l'emploi. D'autres organismes peuvent aussi être certificateurs et délivrer leurs propres titres (établissements de l'enseignement supérieur, écoles de commerce...).Les organismes de formation continue de l'Education nationale (GRETA, CAFOC) délivrent aussi des titres créés en réponse à des besoins spéicfiques, territoriaux ou d'entreprise.
  • Les certificats de qualification professionnelle (CQP) : ils sont délivrés par les branches professionnelles (regroupement d'entreprises relevant d'un même secteur d'activité et d'un même accord collectif) qui les ont créés

Pour des raisons liées à la sécurité, à la défense nationale ou à la santé, certaines certifications ne sont pas accessibles par la VAE.

Entrer dans une démarche de VAE

Le candidat doit justifier d'au moins une année d'expérience professionnelle ou d'activités bénévoles en rapport avec la certification professionnelle visée, que les activités aient été exercées de manière continue ou discontinue, à temps plein ou à temps partiel, en France ou à l'étranger.
La durée totale d'activité est calculée par cumul du nombre d'heures travaillées.

Ne sont pas prises en compte : les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de la personne. En revanche, sont prises en compte dans certaines conditions, les périodes de formation en milieu professionnel effectuées dans le cadre de la préparation d'un diplôme, en alternance par exemple.

Étapes de la démarche de VAE pour le candidat

  • Information et conseil,
  • Examen de la recevabilité,
  • Élaboration du dossier de validation,
  • Entretien avec le jury,
  • Délivrance de tout ou partie de la certification,
  • Entretien post jury

S'informer sur la VAE

Les points-relais conseil en VAE mis en place au plan régional et les structures d'information sur la VAE, mises en place par les ministères concernés, dispensent des informations sur les certifications  professionnelles accessibles par la VAE.  

Pour en savoir plus consulter :

Vos droits sur Service public.fr

VAE.gouv.fr

Fiches pratiques du ministère du Travail

Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP

la réglementation de la VAE

Pour les diplômes à finalité professionnelle de l'Éducation nationale, l'information et l‘accompagnement des candidats dans la constitution du dossier de validation  sont organisés par les dispositifs académiques de validation d'acquis (DAVA), et par habilitation les GRETA et les dispositifs académiques de bilan et de mobilité (DABM) afin d'apporter une réponse de proximité aux candidats.

Coordonnées des DAVA

Ressources
En savoir plus
Mis à jour le 07 août 2020
Partager cet article
fermer suivant précédent