Carte des formations professionnelles

Ressources pour adapter l’offre de formation professionnelle initiale

L’élaboration de la carte des formations professionnelles initiales scolaires relève de la compétence de la Région partagée avec la région académique. Elle constitue un moment privilégié pour conduire une réflexion prospective et concevoir une offre de formation répondant aux enjeux économiques et aux besoins du territoire.

Pour accompagner les acteurs dans l’élaboration d’une offre adaptée aux défis des métiers en tension et des filières émergentes, plusieurs ressources sont disponibles.

Mis à jour : juillet 2022

Vademecum coloration des diplômes professionnels et formation complémentaire d’initiative locale (FCIL)

Le vademecum coloration des diplômes professionnels et formation complémentaire d’initiative locale (FCIL) constitue un outil accompagnant les acteurs dans la mise en place de ces démarches, du pilotage conduit par les régions académiques à l’écriture du projet par les équipes éducatives des établissements en lien avec les corps d’inspection.

Le vademecum :

  • précise le cadre et la finalité d’une coloration de diplôme professionnel et d’une FCIL ;
  • illustre ces démarches par un état des lieux de l’existant et des retours d’expérience mises en œuvre ;
  • propose une trame de présentation du projet pédagogique ;
  • propose un modèle de convention ;
  • propose un modèle d’attestation de compétences.

Carte interactive des formations professionnelles en lycées

La carte interactive des formations professionnelles en lycée est un outil accompagnant la réflexion des acteurs autour de l’évolution de la carte des formations. Elle permet, par diplôme ou par secteur professionnel, à l’échelle départementale, académique, régionale ou nationale, de croiser différentes données relatives à l’attractivité des diplômes, aux effectifs, aux taux de réussite aux examens ou encore aux taux d’insertion et de poursuites d’études des jeunes.

La carte interactive, un outil de pilotage accessible à tous

S’inscrivant dans la perspective d’ouverture et de partage des données publiques, la diffusion des données représentées sur la carte interactive est assurée par la plateforme open data ministérielle.

Tous les publics peuvent donc visualiser la représentation graphique de ces données sur la plateforme web et les extraire.

Les acteurs académiques peuvent également alimenter directement leurs systèmes d’information avec les données de la carte interactive en vue d’une valorisation adaptée au contexte local, notamment via des représentations dynamiques.

Les données sont actualisées régulièrement et affinées en fonction du besoin.

Explorer l’offre de formation professionnelle avec la carte interactive

La carte interactive des formations professionnelles en lycée se déploie sur la plateforme data.education.gouv.fr sous la forme de cinq entrées.

L’attractivité des formations

Cette visualisation met en rapport les capacités d’accueil et le taux de pression. La capacité d’accueil traduit le nombre de places proposées pour une formation en tenant compte des capacités offertes par les plateaux techniques professionnels et les moyens en ressources humaines disponibles. Le taux de pression traduit la demande des élèves pour la formation en vœu 1 rapporté au nombre de places disponibles. Plus le taux de pression est grand, plus la formation fait l’objet d’une demande importante de la part des élèves et des familles.

Les effectifs en formation

L’effectif traduit le nombre d’élèves en formation. Comparé aux capacités d’accueil, il permet de vérifier l’adéquation entre le nombre de places offertes et les effectifs réels en formation.

Le taux de réussite aux examens

Le taux de réussite aux examens traduit la part de personnes diplômées à l’issue de la formation pour l’ensemble des candidats quel que soit leur statut (scolaire, apprenti, stagiaire de la formation professionnelle continue, individuels…).

Le taux d’emploi des jeunes sortis de formation à l’issue de leurs parcours en lycée professionnel

Le taux d’emploi mesure, parmi les jeunes sortant de formation, autrement dit, ne poursuivant pas leurs études après la formation, la part de ceux qui sont en emploi salarié dans le secteur privé six mois après. Le taux de poursuite d’études mesure la part des élèves poursuivant leurs études après la fin de la formation.

Le positionnement des diplômes selon leur attractivité et leur taux d’emploi

Le positionnement des spécialités selon leur taux de pression et leur taux d’emploi permet de comparer l’attractivité d’un diplôme à son insertion moyenne.

Mode d'emploi

Pour vous accompagner dans l’utilisation de l’outil, un mode d’emploi est disponible au format pdf.