Erasmus +

Action clé 2 - Coopération en matière d'innovation et d'échanges de bonnes pratiques

Cette action encourage et renforce les projets de coopération internationale et le partage d'expérience entre institutions à tous les niveaux. Elle est gérée au niveau national par l'agence Erasmus+ France.

Les actions de coopération concernent tous les secteurs : l'enseignement scolaire, supérieur, la formation professionnelle, l'éducation des adultes et le secteur jeunesse. Les projets de coopération peuvent être de quatre types : les partenariats dits "stratégiques", les alliances de la connaissance, les alliances sectorielles et les projets de coopération avec les pays hors Europe.

PRIORITES 2019 - Dans le cadre de l'appel à propositions 2019, les candidats sont invités à proposer des projets portant sur les priorités suivantes : 

  • L'inclusion des personnes en situation de handicap dans la société (correspondant aux thèmes européens « Disabilities - special needs » et « Inclusion - equity »).
  • La réussite dans les parcours : lutte contre les décrochages (correspondant au thème européen « Early School Leaving / combating failure in education »).
  • Le développement des compétences : compétences transversales, compétences clés et prévention de l'illettrisme (correspondant aux thèmes européens « Overcoming skills mismatches (basic/transversal) » et « Key Competences (incl. mathematics and literacy) - basic skills »).

Les projets s'inscrivant dans ces priorités et ayant sélectionné l'un de ces thèmes dans le formulaire de candidature obtiendront 3 points supplémentaires au titre du critère « Pertinence du projet » (30 points maximum).

Les partenariats stratégiques

Ils répondent aux besoins d'innovation et visent le rapprochement de tous les acteurs impliqués sur un territoire, dans un secteur donné : l'éducation, la formation, la jeunesse. Pour un impact plus important, activités de mobilité et actions de coopération peuvent se compléter au sein du projet. Deux niveaux de coopération sont possibles, disposant d'enveloppes budgétaires distinctes et n'entrant pas en concurrence : les partenariats d'échange de pratiques d'une part, les partenariats pour l'innovation d'autre part.

Dispositions et recommandations

  • Les projets dits « trans-sectoriels » favorisant la création et le renforcement des liens entre les différents acteurs de l'éducation, de la formation, de la jeunesse, de l'enseignement supérieur, du monde économique et institutionnel, sont fortement encouragés ;
  • les établissements d'enseignement supérieur participant à un projet de partenariat stratégique doivent être titulaires de la Charte Erasmus ;
  • les Instituts français et les Instituts français de recherche à l'étranger sont éligibles comme partenaires français ;

Les partenariats d'échange de pratiques

Particulièrement encouragés, ces projets permettent le partage d'idées et de pratiques ainsi que le développement et la consolidation de réseaux d'acteurs européens. D'une conception simple et dotés de budgets plus modestes (généralement entre 50.000€ et 100.000€ pour 3 à 5 partenaires), les partenariats d'échange de pratiques concernent uniquement les secteurs de l'enseignement scolaire, de l'éducation des adultes et de la formation professionnelle.

Les "Echanges scolaires Erasmus +" (KA229)

Une action de coopération intitulée "Echanges scolaires Erasmus+" est proposée au secteur scolaire depuis 2018, en remplacement des "Partenariats entre établissements scolaires uniquement".

Cette action concerne les équipes éducatives et leurs élèves, de l'école maternelle jusqu'au lycée (sections générales, technologiques et professionnelles). Elle permet à la fois des rencontres professionnelles entre collègues et des échanges entre élèves d'établissements scolaires européens (partenariat avec au moins un établissement d'un autre pays participant).

En 2019, 70 % de l'enveloppe de 30,8 M€ dédiée aux partenariats de l'enseignement scolaire leur sont réservés, ce qui correspond à une enveloppe prévisionnelle maximale de 23,1 millions d'euros

Les candidatures sont à déposer avant le 21 mars 2019 pour des projets débutant dès septembre 2019, pour une durée de 12, 24 ou 36 mois.

En savoir plus sur le site de l'agence Erasmus+ France.

Dispositions et recommandations

Trouver des partenaires pour un projet

  • La plateforme eTwinning permet de nouer des contacts entre établissements scolaires pour un projet de qualité. Elle met à disposition de chaque projet de partenariat un espace numérique gratuit et sécurisé. La recherche de contacts pour un partenariat et les échanges de pratiques peuvent s'appuyer sur eTwinning live, un réseau social européen de plus de 600 000 enseignants de 44 pays. Cette plateforme donne accès à des outils de partage et de travail collaboratif pour les enseignants et les élèves, comme la visioconférence, et à des espaces d'échanges thématiques. La collaboration étroite entre l'Agence et Réseau Canopé (qui met en œuvre eTwinning) a donné lieu, entre autres, à la publication d'un guide pratique intitulé « Erasmus+ et eTwinning : comment développer l'ouverture européenne et internationale dans votre établissement » ;
  • la plateforme Epale permet de trouver des partenaires et de nouer des contacts pour des projets de qualité en formation professionnelle ou en éducation des adultes. Cet outil donne accès à des ressources sur les différents pays européens et met en relation plus de 15 000 professionnels.
  • Les DAREIC et les ERAEI sont les interlocuteurs privilégiés des établissements qui souhaitent se porter candidat.
  • La plateforme européenne des acteurs de l'éducation School Education Gateway propose des outils et relaie des opportunités de projets.
  • Les comités de jumelage de la commune de l'établissement et les associations d'enseignants sont d'autres relais efficaces.

Se positionner : être partenaire ou coordonnateur ?

La meilleure façon de débuter dans les projets européens est sans doute de devenir établissement partenaire. Pour optimiser leurs chances de sélection, il est recommandé de choisir un coordonnateur n'appartenant pas à l'un des pays les plus souvent représentés.

S'ils choisissent de devenir coordonnateur, les candidats sont invités à modérer le budget demandé, à limiter le nombre de partenaires et à diversifier la représentation géographique des partenaires, au-delà des pays les plus souvent représentés.

Conseils, outils et ressources

L'agence Erasmus+ France Education Formation met à disposition des candidats des exemples de projets, des outils, ressources et publications :

Les partenariats pour l'innovation

Ces projets, de plus grande envergure en termes de nombre de partenaires impliqués, d'objectifs et d'impacts visés, disposent de budgets plus importants. Ils doivent aboutir à des productions innovantes et/ou développer des actions larges de diffusion et de valorisation. Ils sont dotés de budgets de 275 000 € en moyenne pour 4 à 7 partenaires. Tous les secteurs du programme sont concernés.

Les alliances de la connaissance et alliances sectorielles pour les compétences

Les acteurs français de l'éducation et de la formation sont fortement encouragés à se positionner sur ces projets innovants et stratégiques dotés de budgets importants (autour de 1 M€ et plus par projet).

Les Alliances de la connaissance sont destinées à favoriser le rapprochement entre les établissements d'enseignement supérieur et les entreprises pour renforcer l'innovation, l'entreprenariat, la créativité, l'employabilité, l'échange de connaissances et les apprentissages multi-disciplinaires.

Une attention particulière sera portée aux projets contribuant à la modernisation des systèmes européens d'enseignement supérieur, telle que soulignée dans l'Agenda européen de modernisation de l'enseignement supérieur.

L'accent est également mis sur l'exploitation d'initiatives antérieures ainsi que sur l'utilisation d'outils numériques.

Les Alliances sectorielles pour les compétences visent, sur un secteur économique spécifique, à identifier les besoins en compétences et/ou à définir de nouveaux contenus et méthodes de formation professionnalisantes.

L'accent sera mis sur les compétences numériques ainsi que sur les « compétences vertes ou compétences liées à la transition écologique », en lien avec les besoins liés à l'évolution vers l'économie circulaire.

Nouveauté : à l'instar des universités européennes pour l'enseignement supérieur (voir point d infra), des Centres d'excellence européens pour l'enseignement et la formation professionnels seront soutenus (et sans doute intégrés de manière pérenne au programme 2021/2027). Ces plateformes regrouperont les partenaires de la formation et les organismes de développement économique pour promouvoir des approches sectorielles à l'échelon local. Les Campus des métiers et des qualifications sont particulièrement encouragés à se positionner.

Trois types d'Alliances sectorielles sont proposés :

  • Lot 1 : Centres d'excellence pour l'enseignement et la formation professionnels : projets pilotes fondés sur une approche sectorielle locale ou régionale, combinant une approche stratégique des besoins locaux en compétences et l'élaboration de formations pratiques en entreprise, de la mobilité, et une approche entrepreneuriale (budget : 4 M€/5 projets).
  • Lot 2 : Elaboration de cursus de formation professionnelle répondant aux besoins identifiés dans un secteur économique (budget : 3,5 M€).
  • Lot 3 : Réponse à l'approche stratégique de coopération sectorielle pour les compétences, telle que définie, en particulier, dans la Nouvelle stratégie pour les compétences en Europe, sur sept secteurs économiques : bio-économie, nouvelles technologies et innovation en agriculture ; batteries pour la mobilité électrique ; technologies de la défense ; numérisation de la chaîne de valeur énergétique ; industries à forte consommation d'énergie/symbiose industrielle ; micro-électronique, fabrication et design (budget : 24 M€).

Calendrier 2019

L'appel à propositions 2019 et le guide du programme Erasmus+ sont consultables en ligne.

Action clé 2 - Coopération en matière d'innovation et d'échanges de bonnes pratiques

Partenariats stratégiques dans les domaines de l'éducation et de la formation uniquement

Gestion : Agence Erasmus+ France / Education Formation

21 mars 2019

Partenariats stratégiques dans le domaine de la jeunesse uniquement (3 dates de dépôt)

Gestion : Agence Erasmus+ France / Education Formation

5 février 2019

30 avril 2019

1er octobre 2019

Alliances de la connaissance et alliances sectorielles pour les compétences

Gestion : Agence exécutive EACEA

28 février 2019

Renforcement des capacités dans le domaine de l'enseignement supérieur

Gestion : Agence exécutive EACEA

7 février 2019

Renforcement des capacités dans le domaine de la jeunesse

Gestion : Agence exécutive EACEA

24 janvier 2019
Mis à jour le 24 décembre 2018
Partager cet article
fermer suivant précédent