Éduscol
Accueil    Actualités    Une lecture : « La compréhension, le parent pauvre de l’enseignement de la lecture »

Actualités

Une lecture : « La compréhension, le parent pauvre de l’enseignement de la lecture »

Marie-France Bishop analyse les résultats de la recherche « Lire et écrire » menée par Roland Goigoux.

Le Centre Alain-Savary-Institut français de l’Éducation (IFÉ) présente la communication réalisée par Marie-France Bishop, professeure des universités en sciences de l’Éducation, spécialiste de didactique du français à l’université de Cergy-Pontoise, au sujet de la recherche « Lire et écrire » menée par Roland Goigoux.

« La compréhension, le parent pauvre de l’enseignement de la lecture » s’intéresse aux résultats de la recherche en ce qui concerne la compréhension en lecture selon trois points de vue : celui des élèves, celui des enseignants et celui des formateurs.

Le dossier, s’appuyant sur l’intervention de Marie-France Bishop, est conçu selon les entrées suivantes :

  • « La compréhension, une didactique très récente » fait notamment le lien avec les textes officiels de 2015 ;
  • « Comprendre, c’est élaborer une représentation mentale » s’appuie sur une diapositive et énumère les dix éléments essentiels pour enseigner la compréhension ;
  • « La compréhension, c’est quoi le problème et pour qui ? » décline les résultats de la recherche et les questions de recherche selon trois angles : celui des élèves, celui des enseignants et celui des formateurs ;
  • « La compréhension : encore peu enseignée » prend appui sur les résultats de la recherche « Lire et écrire » pour mettre en évidence la place accordée à la compréhension dans l’enseignement ;
  • « L’enseignement de la compréhension est un levier pour lutter contre les inégalités » : le développement propose de revenir sur les items évalués dans le cadre de la recherche « Lire et écrire » afin de mettre en évidence les difficultés rencontrées notamment par les faibles compreneurs.

Ce dossier, très riche, propose des extraits vidéo et des diapositives issues de l’intervention de Marie-France Bishop ainsi qu’une sitographie permettant de prendre la pleine mesure des résultats de la recherche.


Autres actualités en lien :

Publié le 01.06.2018

Retour aux articles