Français

Français cycle 3 - Faire évoluer les pratiques ordinaires de l'oral

Les ressources d'accompagnement qui suivent proposent des outils pédagogiques et didactiques ainsi que des apports scientifiques pour aider les enseignants à s'approprier l'entrée "Langage oral" du programme de français au cycle 3 et à la mettre en œuvre dans les classes. Ces ressources ont été conçues et réalisées par des groupes d'experts en partenariat avec l'inspection générale de l'Éducation nationale. De nouvelles mises en ligne viendront les compléter régulièrement.

Réflexions sur les pratiques ordinaires de l'oral

L'enseignement de l'oral ne prend que très rarement en compte la nécessité de multiplier les situations d'apprentissage. Seule la mise en œuvre de fréquentes micro-situations d'oral peut conduire les élèves à se confronter aux attendus scolaires et avoir des effets d'entrainement réels. De telles pratiques, qui ménagent des temps de silence et de réflexion, permettent de construire une parole différée, réflexive.

Pour accompagner cette élaboration de la pensée, les enseignants ont à gérer un paradoxe : accueillir la parole de l'élève et la modifier pour qu'elle puisse répondre aux exigences de l'école. Une formation des enseignants dans le domaine de l'oral nécessite de tenir compte des réalités de la classe et des représentations, qui restent encore trop souvent erronées.

Le « cercle oral »

Les enjeux des situations d'oral sont de nature différente, ils peuvent être de l'ordre de la socialisation langagière, de l'expression ou du cognitif. Élisabeth Bautier illustre par l'analyse d'une séance dénommée « cercle oral » la façon dont les élèves investissent, ou pas, ces différents registres.

Une étude fine des productions orales des élèves met en évidence la façon dont ils interprètent la situation, dont ils se déplacent pendant les échanges, avec notamment la capacité à utiliser les propos des autres, qu'il s'agisse de l'enseignant ou d'autres élèves. Ces composantes sont très fortement différenciatrices en termes d'élaboration, de développement de la pensée, de la construction des connaissances.

Apprendre à parler et à raconter

Comme Don Quichotte, les enseignants savent ce que c'est que raconter et leur niveau d'expertise dans ce domaine est peut-être pour eux un sérieux obstacle à la compréhension des modalités réelles d'apprentissage de cette conduite discursive à l'école.

Les postures enseignantes

La posture adoptée par l'enseignant face à sa classe va avoir une grande influence sur l'apprentissage des élèves. Ce geste professionnel, à la fois spontané et très élaboré puisqu'il découle de choix pédagogiques fondamentaux, est crucial dans l'enseignement.

La ressource « Les postures enseignantes » se présente comme un outil d'analyse des manières langagières et cognitives de s'emparer d'une tâche.

Mis à jour le 28 septembre 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent