TraAM - 2013-2014 - Bilan

Thème des TraAM

" Quel est l'apport du TNI à l'enseignement des SES?", avec une double piste de travail : 

  • réfléchir aux conditions dans lesquelles le TNI apporte une réelle plus-value à notre enseignement ; 
  • produire des ressources pédagogiques pour le TNI (dont au moins une version utilisant un logiciel libre). 

Remarques générales

Le nombre d'académies engagées a augmenté par rapport aux années précédentes : 8 académies ont été concernées par les TraAM pour l'année 2013-2014, contre 5 pour l'année 2012-2013.
Il s'agit des académies d'Amiens, Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble, Nancy-Metz, Paris et Strasbourg. 

Après trois années consacrées à la production de ressources liées aux nouveaux programmes de SES au lycée, la thématique des TraAM avait pour objectif non seulement de produire des ressources pédagogiques dédiées à un outil qui se diffuse de plus en plus dans les établissements, mais également de réfléchir à ses apports à notre enseignement. D'ailleurs, tous les enseignants impliqués dans les TraAM n'utilisaient pas nécessairement le TNI les années précédentes, mais ils ont appris à s'approprier cet outil et à l'intégrer dans leurs pratiques (à condition de bénéficier d'un TNI dans leur propre établissement). 

Au total, les 8 académies ont créé 95 ressources dans le cadre des TraAM. 

Une contrainte était imposée aux diverses académies, celle de produire des ressources pédagogiques, dont au moins une version utilisant un logiciel libre. Il n'y a pas eu de consensus concernant ce logiciel libre : la plupart des académies ont choisi Open-Sankoré, mais certaines productions ont été réalisées à partir de Workspace LE. Par ailleurs, des académies n'ont produit des ressources qu'avec le logiciel libre, d'autres ont fait le choix de réaliser des ressources à partir du logiciel installé dans leur académie et de les convertir ensuite au format Open-Sankoré. 

La deuxième contrainte était d'accompagner chacune des productions, d'un fichier pdf (pour les collègues n'utilisant pas le même logiciel) et d'une fiche explicative précisant les objectifs pédagogiques et le cadre d'utilisation. 

Une autre difficulté, récurrente cette fois-ci, réside dans le nombre de tests, qui est faible relativement au nombre de productions : 40 tests ont été réalisés. Ceci s'explique par le fait que les enseignants appliquent généralement les programmes dans l'ordre ; les exercices, quant à eux, sont conçus au fur et à mesure que l'on avance dans le programme et sont mutualisés une fois terminés. En conséquence, la plupart des collègues ont déjà terminé le chapitre concerné lorsque l'exercice est mis en ligne, ce qui rend difficiles les tests avec les élèves.  

Chaque académie dans son bilan a dû faire un point sur les plus-values tirées de l'usage du TNI en cours de SES et les limites. Les remarques des différentes académies convergent, et vous trouverez ci-dessous, les principaux éléments cités. 

Avantages tirés de l'usage du TNI en cours de SES 

Utiliser un support numérique et interactif permet de faire varier les ressources et les activités au tableau pour et par les élèves. 
Le TNI offre de nombreux outils dynamiques contenus dans les logiciels (crayons, surligneur, insertion, outils de dessin, calques, rideaux, photos…). 
Il propose également une large surface de projection visible par tous, permettant d’offrir un centre de concentration. Cela permet de développer de nombreuses possibilités de travaux en commun : écrire, souligner, dupliquer, travailler sur des graphiques, textes, tableaux, glisser-déposer… 
Dans la mesure où il est possible d’intégrer des documents numériques variés (images, tableau, vidéo, texte, documents du manuel, lien internet), pouvant être ensuite vidéo-projetés, le TNI permet d’économiser du temps en passant facilement d’une activité à une autre. 
De plus, le TNI constitue un apport dans la gestion de classe sachant que le professeur peut rester face aux élèves tout en manipulant les différents outils du TNI, alors qu’avec un vidéoprojecteur, l’enseignant doit se déplacer fréquemment vers l’ordinateur et rester derrière son écran, ce qui peut être contraignant. 
Les professeurs peuvent préparer des séries de diapositives où figurent déjà les graphiques, les tableaux, les liens vers les sites ou les vidéos et même les textes qu’ils ont prévu de montrer à leurs élèves. Cela pouvait déjà se faire avec un diaporama, mais le TNI va rendre interactives ces présentations : elles pourront être complétées et modifiées en classe, par le professeur ou par les élèves. Les explications qui s’avéreront nécessaires pourront figurer sur la diapositive, et l’enseignant pourra capturer de nouveaux documents (tableaux statistiques, images, textes, graphiques etc.) qu’il intègrera à son cours au fur et à mesure de son déroulement et des questions des élèves. Par ailleurs, des approfondissements sous forme de schémas pourront être construits avec la classe (de nouvelles diapositives peuvent alors s’intercaler). 
Le TNI apparaît comme un moyen de dynamiser les cours, en facilitant les explications du professeur et/ou en permettant aux élèves de participer davantage. En effet, ces derniers sont davantage motivés à entrer dans les activités scolaires, ce qui accroît non seulement les échanges au sein de la classe entre les élèves et avec le professeur, mais également la concentration des élèves.  
De plus, l’utilisation du stylet incite davantage les élèves à passer au tableau (pour écrire, déplacer des étiquettes, reconstruire un mécanisme, classer des informations dans un tableau, compléter un texte à trous par exemple). 
Le TNI permet d’entendre et de visualiser en même temps, de se repérer facilement, d’intervenir clairement par rapport aux objets et contenus exposés. Ainsi, les apprentissages auditifs et visuels se combinent, et l’attention est davantage concentrée. Cette efficacité est d’autant plus grande que les documents peuvent être interrogés, travaillés visuellement par le professeur ou mieux par les élèves eux-mêmes, tout en permettant une intervention interactive des autres élèves. Il permet ainsi une construction collective des savoirs et des savoir-faire. 
Durant la séance, le TNI permet de conserver la mémoire du cours puisque le tableau n’est jamais « effacé ». Il est toujours possible de revenir en arrière dans le déroulement d’une argumentation lorsque par exemple un élève est perdu dans un enchaînement. De plus, toute trace écrite réalisée par le professeur peut être par exemple mobilisée au cours de l'année sous forme de rappels. Le TNI joue le rôle de mémoire permanente en faisant le lien d'un cours à l'autre. 
Par ailleurs, toutes les pages créées et annotées sur le TNI peuvent être enregistrées et mises à la disposition des élèves (par l’intermédiaire de l’ENT, du site de l’enseignant, par mail…). Une fiche de synthèse peut ensuite être distribuée aux élèves. 
La fonction podcast permet l’enregistrement de la voix, d’une démonstration ou d’une explication, et sa mise à disposition auprès des élèves via l’ENT. 
Le TNI peut également aider à la prise de notes : grâce au TNI, il est possible d’afficher à tout instant le plan du cours et son déroulement, on peut préparer à l’avance les définitions des notions clés, revenus sur des points précédemment étudiés, proposer des éléments de synthèse après certaines activités de groupe. Et à la fin de la séquence ou de la séance, grâce au fichier du cours (mis éventuellement en ligne sur l’ENT), l’élève pourra vérifier la validité de ses notes, voire les compléter ; il aura également accès aux ressources numériques utilisées en classe (vidéos, exercices interactifs, animations…). Fournir ce fichier ne décourage pas l’élève à noter son cours : le contenu du fichier ne peut remplacer complètement la prise de notes de l’élève : tout ce qui est dit et échangé en classe n’est pas inscrit dans le fichier ; cependant, parfois, ils ne notent pas certains éléments comme par exemple un schéma d’un mécanisme complexe qu’ils savent qu’ils retrouveront dans le fichier du cours et ils l’indiquent dans leurs notes. 
En termes d’évaluation formative ou formatrice, le TNI permet la mise en œuvre de QCM, de Quiz, ludiques et interactifs afin de vérifier rapidement l’assimilation des points essentiels du cours. A la différence du vidéoprojecteur, l'élève pourra « rester » au tableau pour répondre aux questions posées. Le TNI permet également de travailler la méthodologie des épreuves type-bac.
Utilisation couplée de Socrative et du TNI : cette utilisation couplée permet à la fois d’avoir un retour sur la compréhension individuelle des élèves et de travailler collectivement sur les réponses apportées.

Inconvénients ou freins à l'utilisation du TNI 

Un des dangers dans l'utilisation du TNI est de trop réfléchir aux activités par rapport au support. Le risque est alors de perdre de vue les objectifs pédagogiques en termes de contenu et de problématique, et de tomber dans l'empilement d'activités ("faire une activité pour une activité"). 
Se pose également la question de la lassitude si le TNI est utilisé systématiquement. 
Il existe, par ailleurs, un certain nombre de freins à l'utilisation du TNI au sein des établissements : manque de formation des enseignants, des TNI de marques différentes, un logiciel spécifique pour chaque marque de TNI nécessitant une adaptation des professeurs, d'où l'intérêt d'utiliser un logiciel libre et gratuit comme Sankoré. 

Réflexion concernant le choix du logiciel 

Les logiciels propriétaires vendus avec les TNI ne permettent pas d’échanges entre utilisateurs. Ainsi, une séance créée sur un matériel n’est pas utilisable sur un autre.
Pour pallier ce problème, il est possible d’utiliser Open-Sankoré, un logiciel libre (dont il existe également une version installable sur clé USB, ce qui permet de l’utiliser, même lorsqu’il n’est pas installé sur le poste informatique utilisé).
Cependant, le logiciel a paru difficile d’utilisation à certains utilisateurs et peu souple. Il lui manque certaines fonctions (diaporama/animation/mode plein écran/calques), il ne permet pas de réaliser des exercices d’un niveau de complexité un peu soutenu (par exemples, les propositions des QCM doivent être brèves). Ce logiciel manque également parfois de stabilité lorsque les documents deviennent trop importants. Cependant, globalement, lorsque ce logiciel Open-Sankoré a été mieux maîtrisé, des séances intéressantes ont pu être faites.

  

 Le travail dans les académies

TraAM - Amiens (lien vers le bilan académique)

Professeur référent : François Marcq
Les ressources proposées sont granulaires et développent un point précis du programme, permettant la compréhension de mécanismes économiques pour l’acquisition de compétences pour les épreuves du baccalauréat.
Le groupe des TraAM de l’académie d’Amiens a créé 8 ressources utilisant le TNI :
- La redistribution des revenus (1ES)
- Le circuit économique (1ES)
- La typologie des biens collectifs (1ES)
- Productivité et croissance – V1 (TES) 
- Productivité et croissance – V2 (TES)
- Les effets d’une variation du taux de change (TES)
- Préparation au raisonnement argumenté (TES)
- Lecture d’un tableau sur l’origine de la croissance (TES) 
Utilisation couplée de Socrative et du TNI : Socrative est une application permettant l’évaluation individuelle et en ligne de la compréhension des élèves en classe.

TraAM - Besançon (lien vers le bilan académique à venir)

Professeur référent : Franck Labourier 
Le groupe a réuni six professeurs cette année et a réalisé 10 exercices interactifs avec le logiciel Open Sankoré :
- Les coûts de production dans l’édition (1ES)
- Les formes et les fonctions de la monnaie (1ES)
- La compensation bancaire (1ES)
- Contrôle social et déviance (1ES)
- Les différentes fonctions de l’État, les déséquilibres macroéconomiques (1ES)
- La mobilité sociale (TES)
- Réviser la solidarité (TES)
- La mesure des inégalités (TES)
- Lecture de graphiques sur le marché du travail (TES)

TraAM - Bordeaux (lien vers le bilan académique)

Professeur référent : Éric Duclos 
Le groupe est composé de 5 enseignants. Il a testé 11 activités réalisées par différentes activités dans le cadre des TraAM et a produit 13 ressources : 
- Marché et prix (2de)
- Réaliser un paragraphe sur la socialisation (1ES)
- Financement (1ES)
- Marché imparfaitement concurrentiel (1ES)
- Normes et valeurs (1ES)
- Schéma sur les avantages du libre-échange (TES)
- Croissance du PIB (TES)
- Entraînement à la dissertation : le protectionnisme (TES)
- Déséquilibres macroéconomiques (TES)
- Présenter un document
- Paragraphe argumentatif
- Travailler sur les proportions

TraAM - Clermont-Ferrand (lien vers le bilan académique)

Professeur référent : Guy Vignol 
Le groupe était composé de 10 collègues, réunis en groupes de 2 ou 3 et a réalisé 17 ressources. Toutes les productions ont été réalisées sous Open Sankoré. Ces ressources sont essentiellement à destination de la classe de seconde (quelques-unes s’adressent cependant aux classes de 1ère et terminale) :
- Les pourcentages de répartition : une application à la consommation des ménages
- Les revenus primaires et secondaires
- La diversité des unités productives dans le domaine de la santé
- Découverte du monde de l’entreprise
- La productivité de la combinaison productive
- Les facteurs de production et la valeur ajoutée
- Comment se fixent les prix sur un marché ?
- « Trading in a pit market », économie expérimentale
- La définition du chômage
- Comment mesurer le chômage ?
- « Le diplôme, un atout gagnant pour les jeunes face à la crise »
- La poursuite d’études : un investissement rentable
- La politique budgétaire (les mécanismes)
- La politique monétaire (les mécanismes)
- Distinguer les groupes primaires et secondaires
- Le marché du travail des non qualifiés

TraAM - Grenoble (lien vers le bilan académique)

Professeur référent : Didier Anselm 
Le groupe est composé de 4 enseignants et a réalisé 8 ressources :
- Une séance sur le pouvoir d’achat (2de)
- Un cours sur les politiques conjoncturelles (1ES)
- Un cours sur « Quelle est la place de l’UE dans l’économie globale » ? (TES)
- Une séance de travail sur un texte sur la crise et le taux de change de l’euro (TES)
- Un cours sur les conflits sociaux (TES)
- Un cours sur les politiques de l’emploi (TES)
- Une séance d’AP « Organiser une réponse argumentée » (TES)

TraAM - Nancy-Metz (lien vers le bilan académique)

Professeur référent : Marjorie Bouillet-Pouillion
Le groupe est composé de 8 collègues. Plusieurs axes sous-tendent les productions :
- Les productions privilégient les briques de cours ou d’activités, pouvant être utilisées ponctuellement. Mais certaines sont des séquences entières de cours, afin de montrer les apports de l’usage du TNI dans la continuité d’une séquence de cours.
- Les productions sont différenciées selon les usages : enseignement en classe entière, en groupes restreint (AP par exemple), en groupes autonomes.
A propos du logiciel, depuis plusieurs années, c’est le logiciel Activ’Inspire de Promothéan qui est utilisé, mais les ressources ont également été converties au format Open-Sankoré.
Le groupe a proposé 14 scénarios :
- Le chômage (2de) – question sur les causes du chômage
- Statistiques citoyennes (1ES, 2de)
- Une socialisation différenciée selon le genre (1ES)
- Méthodologie en première (dissertation – analyse de sujet – argumentation) - Thème de la socialisation différenciée selon le milieu social (1ES) 
- Sociologie politique en première – définition de la notion de pouvoir
- La monnaie (1ère)
- ECJS – Violence et société (TES)
- Croissance et développement (TES)
- Méthodologie en Terminale (dissertation – argumentation) – Thème de la protection sociale
- Effet des variations des taux de change (TES)
- L’instabilité de la croissance (TES)
- ECJS – Débat sur les impôts (TES)
- Commerce international (TES)

TraAM - Paris (lien vers le bilan académique)

Professeur référent : Étienne Lamotte
Le groupe a réalisé 14 productions, dont certaines sont réalisées à partir de Workspace et d’autres à partir d’Open-Sankoré :
- Facteurs de production (2de)
- Séquençage de Dessine-moi l’éco (2de)
- Diversité des entreprises (2de)
- Dépenses publiques (1ES)
- Education et milieux sociaux (1ES)
- Etude d’un document (1ES)
- Méthode sociologique (1ES)
- Offre, demande, surplus (1ES)
- Progressivité du système fiscal (1ES)
- Socialisation (1ES)
- EC2 table de mobilité (TES)
- Mesure du PIB (TES)

TraAM - Strasbourg (lien vers le bilan académique)

Professeur référent : Yannick Schaffar
Le groupe a produit 11 séquences sous différents formats, utilisant deux logiciels pour tableaux numériques (le logiciel activ inspire de l’éditeur Prométhéan et le logiciel gratuit Open Sankoré).
Pour certaines productions, le groupe a décidé d’associer à l’interactivité du tableau numérique, les outils de vote en utilisant les Smartphones des élèves via l’application web Socrative.
- Dessine moi l’éco, le pouvoir d’achat (2de)
- Le circuit (1ES)
- Dessine-moi l’éco, pas d’économie sans confiance (1ES)
- Les politiques budgétaires (1ES)
- La contrainte budgétaire (1ES)
- Le marché (vote avec socrative) (1ES)
- Les avantages comparatifs (TES)
- Le marché du travail (TES)
- Le développement durable (TES)
- La mondialisation (TES)