Membres

Mardi 9 avril 2013, deux délégués par classe, en provenance de toutes les académies et du lycée français de Shangaï ont convergé vers la capitale afin de rencontrer les professionnels du cinéma représentant les huit films en lice.

Laurent Cantet a répondu aux questions au sujet de Foxfire et NamirAbdel Messeeh a répondu aux questions au sujet de son film « La Vierge, les Coptes et moi ». Le film Rengaine était défendu par un acteur du film, tandis que les autres films étaients représentés par leurs distributeurs.

A l’issue de cette rencontre, les délégués, répartis en quatre jurys, ont entamé deux sessions de délibérations au cours desquelles ils ont retenu d’abord quatre puis deux films par jury. Deux délégués par jury se sont enfin réunis en comité restreint afin d’arrêter le choix final.

Les deux derniers films en lice étaient Foxfire et César doit mourir. C’est ce dernier qui a finalement reporté le plus de suffrages.

Remise du Prix Jean Renoir des lycéens

Après les discours des représentants du ministre, du CNC, de la FNCF et de l’inspection générale de l’Education nationale, le trophée, réalisé par les élèves de bac professionnel du lycée du Gué-à-Tresmes (académie de Créteil) a été remis à François Scippa- Kohn, distributeur du film en France.

Prix de la critique

Face à la qualité des critiques postées sur le blog a également été décerné un Prix de la critique qui a récompensé sept critiques d’élèves sur les 400 publiées tout au long de l’année.  Le jury de ce prix était composé de personnalités éminentes du monde de la critique de cinéma :

  • Thierry Méranger : Les Cahiers du cinéma
  • N.T Bihn : Positif
  • Alain Riou : Le Nouvel Observateur et Le Masque et la plume
  • Frédéric Strauss : Télérama
  • Jacky Goldberg : Les Inrockuptibles

Le trophée, remis au lycée Claude Nougaro de Monteils (académie de Toulouse) d’où sont issues les lauréates du premier prix, a été réalisé par les élèves de Première bac professionnel carrossier et technicien en chaudronnerie du lycée professionnel Lavoisier à Brive (académie de Limoges).

Les sept lauréats sont :

1er prix : July Molinié et Lucy Rodiger (académie de Toulouse) critique de  César doit mourir

Article de La dépêche (Tarn-et-Garonne) sur les deux lauréats

Séjour de deux jours au festival Cinécole, organisé à Cannes par l’académie de Nice.

C’est un week-end de projections cinématographiques qui se tient à la fin du Festival de Cannes les 25 et 26 mai 2013.

2ème prix : Nala  (académie de Caen) critique de  La vierge, les coptes et moi

3ème prix : Edwige, Virginie, Dorine (académie de Caen) critique de  César doit mourir

4ème prix : Nahéma Hafiane (académie de Grenoble) critique de Camille redouble

Article du Dauphiné libéré (Drôme) sur le Prix Jean Renoir et Nahéma Hafiane

5ème prix : Laura et Nala  (académie de Caen) critique de  Rengaine

6ème prix : Mathilde, Adèle et Capucine  (académie de Caen) critique de  César doit mourir

7ème prix : Alan Golaszewski (académie de Besançon) critique de Camille redouble

Les 2ème au 7ème prix se sont vu attribuer un livre sur le cinéma fantastique en France offert par le CNC. Quatre critiques parmi les sept lauréats ayant été rédigées par des élèves de la classe de Première L, du lycée le Verrier à Saint Lô (académie de Caen), la Fédération nationale des cinémas français a offert une place de cinéma à l’ensemble des élèves de la classe pour récompenser le travail collectif accompli.

L’ensemble des textes critiques récompensés est accessible sous l’onglet « Prix critique ».

Alain Riou, critique de cinéma au Nouvel Observateur et à l’émission Le masque et la plume a fait un discours remarqué.

Les élèves membres du jury et leurs professeurs posent avec le représentant du film lauréat, François Scippa-Kohn.

Crédit photo : DGESCO – DIV / Thomas Pierrès

 

Pas de tapis rouge ni de paillettes pour les 2 nde A de la Morandière. Ils ne participent pas au festival de Cannes mais au premier prix national lycéen du cinéma. Read the rest of this entry »

Le 3 avril 2012, les lycéens membres du jury ont rencontré Thierry Binisti, le réalisateur, et Valérie Zenatti, la co-scénariste du film lauréat Une bouteille à la mer

Enregistrement audio au format mp3

Interview du réalisateur Thierry Binisti, lauréat du PNLC pour le film « Une bouteille à la mer »

Les délégués, sous la responsabilité de leur professeur,   peuvent raconter ce qu’ils ont retenu de la rencontre avec les réalisateurs et de leur participation au jury. Ils ont également la possibilité de partager les photos qu’ils auraient prises lors de ces deux journées de rencontre, les 3 et 4 avril.

Reportages photos:

Derniers commentaires