Favoriser l'ouverture aux autres cultures et la dimension internationale

La boîte à histoires

Retour au sommaire des thématiques du dossier enseigner les langues vivantes.

La diversité linguistique est un atout et une richesse pour tous les élèves. L'apprentissage des langues vivantes permet de construire une lecture du monde en s'ouvrant à la langue et à la culture de l'autre. Il favorise également toutes les formes de mobilité.

Construire une lecture du monde par la sensibilisation aux langues : s'ouvrir à la langue et à la culture de l'autre

La diversité linguistique est un atout et une richesse pour tous les élèves. Pour cela, les enseignants peuvent :

  • permettre à tous les élèves de prendre conscience de cette diversité ;
  • valoriser à l'école et au collège les langues parlées par les enfants pour leur montrer qu'ils sont reconnus dans leur identité ;
  • tirer profit des expériences de rencontres avec des formes d'altérité (dans le cours de langue et dans les relations avec des partenaires étrangers) ;
  • expliquer aux parents le sens de cette ouverture linguistique.

Dès l'école maternelle, cette sensibilisation à d'autres langues et d'autres cultures peut se faire par l'écoute de comptines, de chansons et la mise en oeuvre de situations ludiques mobilisant les compétences d'écoute.
La biographie langagière peut être un moyen de présenter d'autres langues et l'occasion d'évoquer sa langue (cf. Portfolio européen des langues).

L'enseignant sera notamment sensible à la prise en compte de la diversité culturelle dans l'enseignement et à l'accueil des parents non francophones afin de favoriser une bonne compréhension du système éducatif (par exemple, aménagement des espaces parents conformément à l'article L.111-1 du code de l'éducation).

Favoriser l'ouverture sur l'Europe et le monde

La mobilité des élèves et des enseignants

La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République du 8 juillet 2013 prévoit, dans son rapport annexé, de promouvoir une plus grande ouverture sur l'Europe et le monde au service de la réussite de tous. Dans ce cadre, sont notamment encouragées : les initiatives visant à développer un esprit européen ; la création de partenariats avec des acteurs scolaires aux différents niveaux du système éducatif (classe, établissement, académie) ; la mobilité, tant pour les élèves que pour les enseignants.

La mobilité européenne et internationale donne du sens à l'apprentissage des langues vivantes. Elle permet à l'élève de progresser, de se perfectionner et peut être individuelle ou collective. L'éducation à la mobilité favorise l'ouverture aux autres, inscrit les élèves dans un monde de plus ou plus ouvert.

La mobilité s'inscrit dans le cadre d'un partenariat scolaire. C'est un élément fédérateur qui permet à l'ensemble de la communauté éducative de se retrouver autour de projets spécifiques, durables et pluridisciplinaires. Les élèves sont également appelés à relayer individuellement ces partenariats et à créer des liens et des échanges à distance avec leurs correspondants en recourant aux technologies de l'information et de la communication (visioconférences, outil informatique, émissions de radio, etc).

Le partenariat concourt ainsi à la mise en oeuvre des objectifs et des programmes nationaux. Il peut se décliner sous différentes formes : programmes européens, accords bilatéraux, appariements. Il peut également s'appuyer sur les coopérations académiques et les jumelages existants entre les villes. Des financements peuvent être sollicités dans le cadre d'Erasmus + (partenariats stratégiques), de coopérations bilatérales, notamment franco-allemandes et franco-britanniques.

Le délégué académique aux relations européennes et internationales (DAREIC) est l'interlocuteur privilégié pour accompagner les enseignants et les établissements souhaitant s'ouvrir à la mobilité.

Toutes les formes de mobilité sont favorisées

La mobilité virtuelle (eTwinning, correspondance électronique dans le cadre des partenariats, des projets académiques, etc.) ;

La mobilité individuelle et collective des élèves dans le cadre de partenariats scolaires régie par la circulaire n° 2011-116 du 3 août 2011 (cf ci-dessous) ;

La mobilité entrante (assistants de langues vivantes étrangères, accueil de professeurs, d'élèves dans le cadre d'échanges, de scientifiques, d'artistes dans le cadre d'ateliers comme « Science in Schools » (http://eduscol.education.fr/cid74280/operation-science-in-schools.html) ;

Les sorties, voyages et échanges scolaires (cf circulaire n° 2011-117 du 3 août 2011).

A toutes les étapes du projet, la mobilité des élèves peut être valorisée

  • en l'insérant dans le cadre d‘une pédagogie de projet interdisciplinaire ;
  • en s'appuyant sur les assistants de langues vivantes, l'accueil de classes étrangères... ;
  • en utilisant les connaissances et les capacités de l'élève (blogs, sites des écoles et des établissements, expositions, journaux d'école, semaine des langues...) avant et/ou pendant le séjour. L'élève peut par exemple collecter de l'information dans le pays d'accueil (documents iconographiques, textuels, sonores etc.) sur la notion du programme linguistique et culturel travaillé (traditions et modernités, l'ici et l'ailleurs) ;
  • en mettant en évidence les compétences acquises par l'élève (FOLIOS, Europass, contrat d'étude...).

Un professeur d'allemand du collège Picasso à Montesson dans les Yvelines propose des stages en entreprises en Allemagne à ses élèves en classe de troisième en lien avec leur projet professionnel.

Chaque séjour linguistique ou sortie s'intègre dans une séquence pédagogique possédant une progression définie en fonction des programmes, des paliers, du socle commun (en collège) et des niveaux du CECRL.
A titre d'exemple, dans l'académie de Lille un professeur d'anglais a conçu, pour une classe de troisième, une séquence destinée à la découverte du mur d'Hadrien. Après avoir étudié en classe des extraits de l'oeuvre littéraire The Eagle of the Ninth de Rosemary Sutcliff, le séjour linguistique a permis de recueillir des informations venant s'ajouter aux éléments culturels apportés durant le cours d'anglais pour réaliser des audio-guides venant illustrer les panneaux d'une exposition.
Ce séjour linguistique a été également l'occasion d'aller à la rencontre des correspondants avec lesquels les échanges ont permis de travailler en amont la communication au travers de lettres, emails, twittclasses ou visioconférences. Ce travail préalable a donné une cohérence aux tâches assignées aux élèves qui ont pu, de ce fait, saisir la finalité de leur investissement.

Pratiques pédagogiques croisées

Le ministère propose chaque année en complément des programmes européens, un ensemble de programmes d'échanges et des actions de formation à l'étranger pour les enseignants. L'objectif de ces actions de formation est de renforcer les compétences linguistiques et interculturelles, de croiser les regards sur les pratiques pédagogiques et de favoriser l'ouverture sur l'Europe et le monde des établissements scolaires ;

Dans le cadre du volet « ouverture internationale » du projet d'établissement, les enseignants sont invités à mettre en oeuvre des projets sous toutes leurs formes (échanges à distance via les TICE, échanges scolaires, projets de coopération et de mobilité).

Afin de consolider et d'étendre le projet EMILE (enseignement d'une matière intégrée à une langue étrangère) dans les écoles et collèges, le département de la Savoie s'est engagé dans les programmes internationaux tels que Jules Verne ou CODOFIL afin de favoriser les échanges et la mobilité des enseignants. Ainsi, 15 enseignants ont bénéficié d'une formation linguistique et professionnelle au Canada et aux Etats-Unis entre 2012-2014.

Textes de référence

Circulaire n°2011-116 du 3 août 2011 relative à l'encadrement de la mobilité européenne et internationale au collège et au lycée. Cette circulaire présente les cadres du partenariat scolaire, la reconnaissance des apports de la mobilité, les modalités d'organisation de la mobilité virtuelle et physique et les dispositions spécifiques aux échanges d'élèves

Circulaire n° 2011 - 117 relative aux sorties et voyages scolaires au collège et au lycée Elle précise le cadre général commun de leur organisation, les modalités pratiques (sources de financement, prise en charge des frais liés aux accompagnateurs, sécurité) ainsi que les régimes de responsabilité.

http://eduscol.education.fr/pid24438/liste-des-programmes-de-mobilite-par-public.html

Contact

Délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération

eTwinning pour tous : de l'école au collège
Toutes les langues vivantes et toutes les disciplines sont concernées.
eTwinning est un dispositif mis en place par la commission européenne en 2005, destiné à tous les enseignants des premier et second degrés, leur permettant, par l'intermédiaire d'une plate-forme en ligne gratuite, d'entrer en contact avec d'autres enseignants en Europe.
La plate-forme comprend un réseau social d'enseignants (le Desktop ou tableau de bord) pour la recherche de partenaires, ainsi qu'un espace privé, le Twinspace, comportant un choix d'outils numériques variés pour communiquer et collaborer (blogs, wiki, forum, chat, etc.).
Les enseignants peuvent ainsi mettre en oeuvre des projets d'échange, de découverte du pays et de la culture de l'autre, des projets collaboratifs donnant lieu à des productions variées.
En savoir plus
Voir des exemples de projets
S'inscrire sur eTwinning

Téléchargez le livret enseigner les langues vivantes au format PDF

Partager cet article
fermer suivant précédent