Entraîner les élèves et les évaluer positivement en référence au niveau arrêté dans les programmes

Pratiques de classe

Retour au sommaire des thématiques du dossier enseigner les langues vivantes.

X
Durée : 00:18:11    Date : 08/10/14

Seul un entraînement cohérent et adapté peut mener à une évaluation positive et réussie. Elle est un outil de progrès car elle permet de valoriser les acquis au service d'une nouvelle étape d'apprentissage.

Entraîner et évaluer

Pour entraîner et évaluer, il est souhaitable de présenter et d'expliciter les objectifs de la séquence (savoirs et compétences) ;

il est fondamental de distinguer l'entraînement de l'évaluation et de réserver à l'entraînement l'essentiel du temps d'apprentissage ;

l'entraînement permet à l'élève de s'approprier les contenus et les attentes de l'évaluation (travail personnel explicite et guidé, consignes claires et conseils pour réussir).

Entraîner c'est :

  • varier et diversifier les démarches ;
  • utiliser l'erreur afin de l'exploiter de façon positive et savoir en tirer parti ;
  • savoir individualiser les exigences ;
  • accepter des temps de pause nécessaires à l'élève pour structurer sa pensée et son discours, en ménageant par exemple des temps brefs de bilan ;
  • mettre en place des stratégies d'apprentissage et des réflexes méthodologiques transférables afin de permettre à l'élève d'accéder à une autonomie langagière.

Seul un entraînement cohérent et adapté peut mener à une évaluation réussie.

Pourquoi évaluer ?

L'objectif poursuivi dans l'enseignement des langues est la construction de compétences de communication. L'évaluation diagnostique permet d'appréhender les connaissances et les compétences acquises et de percevoir l'hétérogénéité des élèves. L'évaluation en fin de séquence permet de vérifier le développement de compétences. L'enseignant peut s'appuyer sur les descripteurs du CECRL, qui constitue un outil partagé à exploiter en commun. Evaluer positivement consiste à identifier et attester des éléments réussis lors d'une situation d'évaluation commune.

L'évaluation permet à l'enseignant :

  • de situer l'élève dans son parcours d'apprentissage ;
  • d'affiner le profil linguistique de l'élève en distinguant clairement ses compétences dans chacune des cinq activités langagières ;
  • de réajuster éventuellement sa progression en fonction des évolutions constatées ;
  • de réfléchir à des dispositifs adaptés de différentiation pédagogique.

L'évaluation permet à l'élève de :

  • prendre conscience de ses progrès et de ses besoins dans la langue ;
  • comprendre l'intérêt des activités de remédiation proposées par l'enseignant.

Comment évaluer ?

Les compétences s'évaluent positivement. Lors d'une situation d'évaluation, l'enseignant s'attache à identifier les éléments réussis par chacun, même modestes, plutôt que de s'attacher aux échecs ;

l'enseignant n'hésite pas à réévaluer les compétences précédemment non acquises pour observer les progrès ;

toute évaluation n'entraîne pas nécessairement une notation, particulièrement à l'école élémentaire ;

harmoniser les critères d'évaluation adoptés pour les différentes langues apprises par les élèves ;

valoriser les compétences acquises dans d'autres langues.

Qu'évaluer ?

les évaluations diagnostiques et formatives sont utiles pour suivre la progression au début et au cours de la séquence. Elles peuvent porter sur des compétences mais aussi sur des connaissances (lexique, syntaxe, conjugaison, structures de la langue). Elles permettent de mettre en place des structures de remédiation ;

en fin de séquence, les compétences et tout particulièrement les compétences de communication sont évaluées dans une logique sommative.

L'évaluation ne peut porter que ce sur quoi l'élève a été entraîné.

Téléchargez le livret enseigner les langues vivantes au format PDF

Partager cet article
fermer suivant précédent