Éducation artistique et culturelle

Partenariat culturel

Le partenariat est au coeur des enjeux de l'éducation artistique et culturelle. Il permet l'ouverture des élèves aux oeuvres du patrimoine et de la création, à des problématiques et des méthodes  nouvelles transmises par des artistes et des professionnels de la culture, qui développent leur sensibilité et leur créativité.

Certains enseignements artistiques sont assurés par des enseignants : c'est le cas des arts plastiques et de l'éducation musicale au collège, ou des arts visuels et de l'éducation musicale à l'école primaire, avec l'intervention de conseillers pédagogiques. D'autres enseignements, comme le cinéma-audiovisuel, la danse et le théâtre, sont fondés sur la collaboration des enseignants et des professionnels de la culture. D'une manière générale, les dispositifs d'éducation artistique et culturelle s'appuient sur cette collaboration. Le partenariat culturel est défini au niveau national et au niveau académique, et décliné dans les écoles, les collèges et les lycées. Il prend la forme de jumelages.

Déclinaison du partenariat

Niveau national

Les ministères de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, de la Culture et de la Communication, et de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche ont défini des objectifs communs en matière de développement de l'éducation artistique et culturelle. Ils travaillent ensemble afin de généraliser l'éducation artistique et culturelle à tous les élèves et à l'ensemble des cycles de formation, dans le domaine des connaissances et de la pratique artistiques.faciliter la rencontre avec les artistes et les œuvres.

Partenariat avec les associations et structures spécialisées dans les arts et la culture

 Le ministère de l'Éducation nationale soutient des associations et structures spécialisées dans les arts et la culture qui développent des actions auprès des publics scolaires :

  • Réunion des musées nationaux,
  • Ligue de l'enseignement,
  • Printemps des poètes,
  • Festival d'Avignon,
  • Jeunesses musicales de France,
  • etc.

Certains partenaires développent un axe éducatif complémentaire de leur activité principale, et d'autre sont spécialisés dans les actions éducatives. Ils ont pour mission d'enrichir la formation des élèves en leur donnant accès aux œuvres du patrimoine et de la création, et en favorisant la pratique artistique.

Partenariat avec les grands établissements de culture scientifique

 Le ministère entretient une collaboration étroite avec les établissements de culture scientifique :

  • Académie des sciences,
  • Académie des technologies,
  • Cité des sciences et de l'industrie,
  • etc.

Ces partenariats ont pour objectif la promotion des sciences et des technologies. Ils permettent de mettre en place des projets pédagogiques autour de l'enseignement des sciences et de promouvoir des actions éducatives autour de la culture scientifique et technologique

Niveau académique

Les rectorats et les directions régionales des affaires culturelles assurent le pilotage de l'éducation artistique et culturelle au niveau académique. Les collectivités territoriales (régions, départments, communes) contribuent au développement de l'éducation artistique et culturelle, et sont souvent associées au pilotage des actions partenariales.

Écoles, collèges, lycées

Le partenariat repose sur le travail conjoint d'un enseignant et d'un artiste ou d'un professionnel de la culture (comédien, metteur en scène, chorégraphe, musicien, réalisateur, plasticien, technicien du son ou de la lumière, médiateur culturel, etc.). Dans un projet de classe, le partenariat enrichit les perspectives pédagogiques car l'enseignant et le professionnel de la culture croisent leurs compétences et leurs approches sur un même sujet.

Dans le domaine de la culture scientifique et technologique, la mise en place d'ateliers scientifiques et techniques est encouragée, en collaboration avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Ces ateliers reposent sur un partenariat scientifique avec les établissements d'enseignement supérieur. Ils permettent aux collégiens et lycéens de travailler sur des projets transversaux et de nouer des liens privilégiés avec des chercheurs, des ingénieurs et des techniciens.

Jumelage

Le jumelage est la forme privilégiée du partenariat au niveau local. Grâce aux jumelages, par le dialogue et l'échange de points de vues, on peut passer d'une logique de développement des publics jeunes - ce qui est l'objectif souvent affiché par les établissements culturels - à une ambition conjointe d'éducation d'un futur citoyen, acteur de la politique culturelle, averti et critique, capable d'exercer un choix éclairé - ce qui est le but de l'École en ce domaine.

 

Bien qu'il n'y ait pas de jumelage type, un jumelage présente un certain nombre de caractéristiques :

une diversification des actions,

une inscription dans la durée,

l'intégration dans un projet éducatif d'ensemble cohérent,

la concertation,

l'organisation de la mise en œuvre.


Diversification des actions 

Les actions auxquelles il aboutit sont très diverses dans leurs modalités, leur contenu et leur ampleur. Un jumelage peut consister notamment en :

  • une information faite aux élèves sur la programmation d'un spectacle, d'une expositions,
  • des conditions tarifaires négociées pour faciliter l'accès des élèves à cette programmation,
  • une présentation de cette programmation par des interventions d'artistes en amont ou des rencontres en aval,
  • des propositions régulières aux élèves, voire à leurs parents, de participer à des événements artistiques et culturels programmés par l'institution culturelle partenaire,
  • l'accueil de manifestations artistiques au sein de l'établissement ou le prêt d'œuvres dans le cas des musées ou des centres d'art,
  • l'organisation, dans ou hors temps scolaire, de rencontres avec des professionnels de secteurs culturels variés, invités à s'exprimer sur leur métier ainsi que sur leurs pratiques créatives,
  • l'accueil en résidence d'un artiste (écrivain, plasticien, musicien, danseur) ou d'une équipe artistique pendant plusieurs mois,
  • la participation à des ateliers artistiques, à des classes à projet culturel et artistique ou à des enseignements.


Inscription dans la durée

Le jumelage favorise des actions, sur le long terme, de rapprochement entre l'institution culturelle et la communauté éducative par des actions de formations initiale et continue, élaborées en commun ou la constitution d'un lieu de rencontre et de ressources au sein de l'établissement scolaire ou de l'établissement culturel, aux multiples vocations possibles (expression, documentation, échange d'information sur les grandes manifestations artistiques, les stages des formation proposés hors cadre scolaire). Des outils pédagogiques d'appropriation des collections (pour le musée), de découverte du théâtre (pour les scènes dramatiques) peuvent être conçus par les enseignants avec les professionnels de la culture (conservateurs, commissaires d'exposition, médiateurs culturels).

La pérennité du jumelage est garantie par l'inscription des actions dans le projet d'école ou le projet d'établissement.


Cohérence du projet

Sous réserve que les écoles, groupements d'écoles et établissements se soient dotés eux-mêmes d'une politique artistique et culturelle clairement définie et que les partenaires pressentis aient fait de même, les jumelages permettent la constitution d'ensembles vastes, actifs et cohérents. Dès lors, l'unité de mesure n'est plus l'école ou le musée, le collège ou le centre culturel, le lycée ou le conservatoire mais un dispositif en réseau couvrant, par exemple, la totalité d'une agglomération ou une partie d'un département ou une zone d'Éducation prioritaire.


Concertation

Les jumelages apportent une forte stimulation locale en rapprochant les services déconcentrés de l'État concernés, les collectivités territoriales, les enseignants et les partenaires culturels, les artistes et leur public. Ils permettent une meilleure prise en compte des aspirations des jeunes et une diffusion de la culture plus effective. Ils favorisent la concertation, la confrontation créative, le dialogue et l'émergence d'idées nouvelles. Ils garantissent la circulation de l'information et la mise en commun des données.


Organisation de la mise en œuvre

La mise en oeuvre des jumelages s'appuie sur un groupe de travail constitué au niveau du département ou de l'académie.

  • Composition :
    • Éducation : délégué académique à l'action culturelle ou coordonnateur départemental,
    • Culture : directeur régional des affaires culturelles ou conseiller sectoriel le représentant,
    • Collectivités locales impliquées : personnels chargés du secteur éducatif et culturel ainsi que toute autre personne qualifiée.
  • Rôle :
    • Animation et de mise en relation entre établissements scolaires et structures culturelles, dans un souci de cohérence entre les situations partenariales existantes et les projets de jumelages,
    • Aide au montage de projets au sein des établissements et de conseil aux équipes volontaires pour l'élaboration des conventions,
    • Suivi et évaluation de ces opérations.
Mis à jour le 14 octobre 2011
Partager cet article
fermer suivant précédent