Suivez-nous
Diplôme national du brevet

L'épreuve d'histoire des arts

Description des épreuves d'histoire des arts au DNB (textes officiels, modalités de passation) et annales de l'examen.

L'arrêté du 11 juillet 2008 (JO du 27-7-2008 ; encart BOEN n° 32 du 28 août 2008) prévoit l'organisation de l'enseignement de l'histoire des arts à l'école primaire, au collège et au lycée. L'évaluation de cet enseignement est prise en compte pour l'attribution du DNB selon les modalités définies par l'arrêté du 9 juillet 2009 (JO du 25-7-2009 ; BOEN n°31 du 27-8-2009).

La note obtenue sur 20 points est affectée d'un coefficient 2.
L'épreuve est orale ou écrite selon les candidats.
Elle porte généralement sur des œuvres du XX ème ou XXI ème siècles.

Les candidats concernés par l'épreuve d'histoire des arts

L'épreuve d'histoire des arts concerne  les candidats visés par l'article 3 de l'arrêté du 18 août 1999 (BOEN n°31 du 9-9-1999), à savoir :

  • les candidats sous statut scolaire (ces candidats présentent l'épreuve orale d'histoire des arts au sein de leur établissement) :
    • les élèves des classes de 3e des collèges (ou lycées professionnels) publics ou privés sous contrat ;
    • les élèves des classes de 3e des établissements d'enseignement français à l'étranger (liste prévue à l'article 2 du décret n°93-1084 du 09/09/1993) ;
    • les élèves des classes de 3e des établissements nationaux et départementaux relevant du ministère chargé des affaires sociales.
  • les candidats préparant le DNB au CNED et les candidats suivant une formation continue en GRETA ou en centres de formation d'adultes de l'Éducation nationale (ces candidats présentent l'épreuve écrite d'histoire des arts).

Les autres candidats, visés par l'article 11 de l'arrêté du 18 août 1999 consolidé - à savoir les candidats scolarisés en classe de 3e des établissements privés hors contrat, les candidats ayant accompli une classe de 3e ou équivalente qui sont actuellement scolarisés en classe de 2nde générale ou de 2nde professionnelle, les candidats de plus de 16 ans qui ne sont plus scolarisés à la fin de l'année scolaire - ne sont pas concernés par l'épreuve d'évaluation d'histoire des arts.

L'épreuve orale d'histoire des arts

Les candidats sous statut scolaire présentent une épreuve orale passée au sein de l'établissement.

La circulaire n° 2011-189 du 3-11-2011 publiée au BOEN n° 41 du 10 novembre 2011 définit l'épreuve orale d'histoire des arts. Elle abroge et remplace la note de service n° 2009-148 du 13 juillet 2009.

Dans le respect de l'autonomie des établissements, elle définit les modalités de préparation à l'oral d'histoire des arts, les conditions du déroulement de cette épreuve et propose, en annexe, une grille de notation qui établit la liste des compétences attendues du candidat et liées aussi bien à l'enseignement d'histoire des arts qu'à la passation d'une épreuve orale.

Les principales caractéristiques de cette épreuve sont les suivantes.

  • C'est l'une des quatre épreuves obligatoires de l'examen terminal.
  • C'est une épreuve orale qui nécessite une préparation des candidats.
  • Elle se présente sous la forme d'un entretien oral de 15 mn avec un jury constitué d'un binôme d'enseignants.
  • L'oral se déroule en deux temps : un exposé suivi d'un entretien avec le jury. Dans le cas d'une épreuve individuelle, l'oral prend la forme d'un exposé par le candidat d'environ cinq minutes suivi d'un entretien d'une dizaine de minutes avec le jury, la durée totale de l'épreuve ne pouvant dépasser quinze minutes. Si l'épreuve est collective, cinq minutes d'expression individuelle par candidat précèdent dix minutes d'entretien avec l'ensemble du groupe.
  • Le questionnement porte sur l'histoire des arts et non sur une discipline spécifique.
  • Chaque élève est interrogé sur un objet d'étude choisi par le jury à partir d'une liste de cinq objets d'étude que l'élève a proposés et soumis à l'approbation du ou des professeurs qui suivent sa préparation. Parmi ces objets d'étude, trois au moins appartiennent aux XXe ou XXIe siècles et illustrent trois domaines artistiques différents.
  • L'évaluation porte sur les capacités, appuyées sur les connaissances qui y sont liées, à situer les œuvres dans le temps et l'espace, à identifier les formes, les techniques de production, les significations, les usages ..., à discerner entre les critères subjectifs et objectifs de l'analyse, à effectuer des rapprochements entre des œuvres à partir de critères précis. Le jury peut s'appuyer sur la grille nationale des critères d'évaluation proposée en annexe de la circulaire.
  • La date d'organisation de cet oral est fixée par chaque établissement entre le 15 avril et le début des épreuves écrites du diplôme national du brevet.

L'épreuve écrite d'histoire des arts

L'épreuve écrite concerne les candidats au DNB qui ne peuvent présenter en établissement l'épreuve orale, prévue par l'arrêté du 9 juillet 2009. Il s'agit des candidats préparant le DNB par le CNED et des candidats suivant une formation continue en GRETA ou en centres de formation d'adultes de l'Éducation nationale. 

La note de service n° 2010-207 du 9-11-2010  (BOEN n° 42 du 18 novembre 2010) définit cette épreuve du diplôme national du brevet.
Le rectificatif du 25-11-2010 (BOEN n°46 du 16 décembre 2010) précise les candidats concernés par l'épreuve écrite.

L'épreuve porte sur une œuvre d'art du XXe ou du XXIe siècles, dont les éléments d'identification sont précisés dans le sujet.

Le candidat est guidé par un questionnaire qui comprend un maximum de cinq questions, appelant, en général, des réponses courtes. Une question au moins appelle une réponse plus longue dans laquelle le candidat construit un bref propos personnel.

On attend du candidat qu'il soit apte à :

  • dégager d'une œuvre d'art quelques caractéristiques ;
  • la situer dans le temps, dans l'espace, dans un domaine artistique et la relier à d'autres formes d'expression artistique ;
  • exprimer un avis personnel face à cette œuvre, de façon raisonnée ;
  • rédiger ses réponses dans un français correct.

 Annales 2013 de l'épreuve écrite d'histoire des arts

 Annales zéro de l'épreuve écrite d'histoire des arts

Afin d'illustrer quelles sont les connaissances et capacités attendues des candidats, différents sujets sont proposés  Ces sujets sont assortis de leurs corrigés. Les corrigés sont  des indications ou des propositions destinées à  donner au professeur des points de référence pour apprécier la pertinence des réponses apportées par les élèves.

Les œuvres proposées comme support des épreuves ne sont pas reproduites sur ce site pour des raisons de droits.
Les références indiquées permettent de les trouver aisément.

  • Exemple de sujet n°1 : Félix Vallotton, Verdun, tableau de guerre interprété, projections colorées noires, bleues et rouges, terrains dévastés, nuées de gaz
  • Exemple de sujet n°2 : Andy Warhol, Bouteilles de Coca-Cola vertes
  • Exemple de sujet n°3 : Guillaume Apollinaire, «Le pont Mirabeau»
  • Exemple de sujet n°4 : Juan GRIS, Nature morte devant une fenêtre ouverte : place Ravignan, Juin 1915, huile sur toile,
    116 x 89 cm, Philadelphia Museum of Art.
  • Exemple de sujet n°5 : Igor STRAVINSKI, « Danse de la terre », (durée : 1' 10'') extraite du Sacre du Printemps, musique composée pour un ballet de Nijinski, 1913.
  • Exemple de sujet n°6 : Vassili KANDINSKY, Composition VIII, 1923, huile sur toile, 140 x 201 cm, Solomon R. Guggenheim Museum, New York.

 

Mis à jour le 14 août 2014
Partager cet article
fermer suivant précédent