Les fonds sonores de la BnF

La Bibliothèque nationale de France (BnF) conserve et numérise des enregistrements sonores issus des fonds musicaux de bon nombre de ses départements, notamment celui de l’Audiovisuel, dépositaire légal de ce type de document. Gallica donne accès à une sélection particulièrement rare et diversifiée de contenus sonores : La Marseillaise, Fonotipia, Archives de la Parole (1911-1914), Chansons et musiques de la Première Guerre mondiale, Discours et témoignages de la Première Guerre Mondiale, Archives de la Parole (1920-1924), Archives de la Parole, Musée de la Parole et du Geste (1924-1930), Don Hubert Pernot, Exposition coloniale internationale de Paris (1931), Musiques du monde, Fonds Gilles Deleuze, Fonds Fred Deux Rencontres autour de l'édition phonographique, Offrir une voix, Chants et musiques de Noël. A titre d'exemple, plusieurs interprétations de La Marseillaise sont proposées, en solistes ou en orchestres, ainsi que des variantes du célèbre chant écrit en 1792 par Claude Joseph Rouget de Lisle.

Par ailleurs, La Bibliothèque nationale de France, via sa filiale BnF-Partenariats, et avec le concours de deux partenaires, Memnon Archiving Services et Believe Digital, met en valeur les microsillons du dépôt légal (production sonore diffusée sur le territoire français de 1949 à 1962), en les diffusant en ligne sous le label « BnF Collection Sonore ». 45 000 disques, précise Gallica, ont ainsi été numérisés, enrichis et découpés à la plage. Ils sont progressivement mis à la disposition de tous via les principales plateformes musicales : iTunes, GooglePlay, Deezer, Qobuz, Spotify, FNAC, Amazon...


Sources


Réseaux et médias sociaux


Veille Éducation Numérique - Publication du Centre de documentation de la DGESCO