Livre numérique

1. De quoi parle-t-on ?

Précisions sur le vocabulaire

DRM ou Digital Rights Management

«Amis Auteurs, savez vous ce qu’est un DRM ?»

«DRM (MTP en Français) est l’acronyme de Digital Rights Management (Mesure Technique de Protection). C’est un moyen technique demandé par les éditeurs dont le but est d’essayer de contrôler la manière dont un livre électronique (ebook) est utilisé par les lecteurs après achat. Ce qu’il fait, c’est associer au lecteur/acquéreur l’exemplaire du livre qu’il reçoit, afin que des copies envoyées à quelqu’un d’autre soient illisibles.Les moyens techniques employés varient, mais se basent toujours sur le chiffrement/cryptage du contenu du livre, qui ne sera déchiffrable qu’avec une clef « personnelle » du lecteur (stockée ou recalculée par l’équipement ou logiciel de lecture).»

e-Lire ActuaLitté, le 09/01/2014

Termes et définitions de la commission de terminologie

Liseuse et livre numérique

«liseuse, n.f.
Domaine : Édition et livre-Informatique.
Définition : Appareil portable doté d’un écran et destiné au stockage et à la lecture des livres numériques ou des périodiques.
Note : On trouve aussi le terme « livre électronique ».
Voir aussi : livre numérique.
Équivalent étranger : e-book reader, electronic book reader, electronic reader, e-reader, reader.
Attention : Cette publication annule et remplace celle du terme « livre électronique » au Journal officiel du
18 janvier 2005.
livre numérique
Domaine : Édition et livre.
Définition : Ouvrage édité et diffusé sous forme numérique, destiné à être lu sur un écran.
Note :
1. Le livre numérique peut être un ouvrage composé directement sous forme numérique ou numérisé à partir d’imprimés ou de manuscrits.
2. Le livre numérique peut être lu à l’aide de supports électroniques très divers.
3. On trouve aussi le terme « livre électronique », qui n’est pas recommandé en ce sens.
Voir aussi : liseuse.
Équivalent étranger : e-book, electronic book.»

Légifrance, 4 avril 2012

Glissement de sens

Livre et lecteur
Lionel Lumbroso
"Notons que l'expression livre électronique, qui désignait au départ le contenu, le texte que l'on lit, a fini par désigner également le lecteur (et relevons, que le mot 'lecteur' a subi bien plus tôt le même type de glissement, en sens inverse pourrait-on dire). "

01.net, 03/09/2007
http://www.01net.com/article/191790.html?rub=

Le e-book est-il le futur du livre ?
Jean Clément
"Le 'e-book' est-il encore un livre ? L'expression "livre numérique" a-t-elle un sens ? Le livre traditionnel a-t-il encore un avenir ?" (p. 14)
"Du livre objet, on est passé au livre-bibliothèque, au livre interactif, au livre en réseau, au livre multimédia. La dématérialisation du texte, sa dissémination sur les supports les plus variés et la convergence des différents médias laissent deviner que si le livre a un passé, le texte, quant à lui, a un avenir dont le e-book n'est qu'une des figures possibles."  (p. 19)

Les Dossiers de l'Ingénierie éducative, n° 32, octobre 2000, PDF, 6 p.
http://www.cndp.fr/archivage/valid/14336/14336-2425-2553.pdf

Ambiguité des termes

Concept de livre numérique
Alain Cordier
Dans le rapport sur le  "Le livre numérique ",  lire l'annexe 1 : la technologie du numérique :
"L'expression 'livre numérique' est à elle seule porteuse de deux concepts technologiques de nature bien différente :
- le livre, désignant un objet physique bien identifié, en trois dimensions, résultat d'une chaîne d'opérations de fabrication, dont le contenu est définitivement figé,
- le numérique, désignant un ensemble de technologies basées sur une transformation (la numérisation) d'un signal en nombres (suite de 0 et de 1), impliquant en général l'usage d'un ordinateur."

Le livre numérique : rapport. Paris : Ministère de la culture et de la communication, mai 1999
http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/rapports/cordier/intro.htm

Choix du terme 'livre électronique'
Jean-Gabriel Ganascia
- "Le terme est restrictif car le livre désigne un support particulier de l'écrit qui est advenu à un moment donné dans l'histoire ; il est restrictif de parler de livre, là où tous les supports de l'écrit, du son et de l'image sont convoqués. (...) 
- Le terme est inopportun car la juxtaposition des deux mots, "livre" et "électronique" apparaît, à première vue, comme antithétique : le livre désigne d'abord le support physique de l'écrit (...)
- À cette signification restrictive et antithétique du terme "livre électronique" s'ajoute un statut hypothétique : le "livre électronique" n'est pas encore réalisé, et quand bien même il le serait, son statut demeurerait encore largement indéterminé ; personne ne sait au juste quelle forme exacte il revêtira, non plus que la fonction sociale exacte qui lui sera assignée."

Le livre électronique : réflexion de prospective. Paris : CNRS, 2000
http://www-apa.lip6.fr/GIS.COGNITION/livr1.html

Les risques de la métaphore
Dominique Arot
"Le vocabulaire que nous employons, 'livre électronique', 'bibliothèque numérique' est porteur d’ambiguïté. Il renvoie à des objets connus ou à la forme nouvelle d’objets connus.[...]
Parler de 'livre électronique' ne doit [... ] pas nous conduire à ignorer la profondeur des bouleversements en cours. Peu importe au demeurant que la forme, le design et les spécifications techniques de ces e-books évoluent très rapidement. L’essentiel, c’est la transmission et la consultation rendues possibles de contenus textuels en ligne. "

Conseil supérieur des bibliothèques, mars 2000
http://enssibal.enssib.fr/autres-sites/csb/csb-interventions/csb-ebook.html

Introduction au livre électronique
Laurence Zaysser
"Le terme de 'livre électronique' est ambigu (tout comme le terme 'eBook' en anglais). Cette ambiguïté terminologique n'est pas le fruit du hasard. Elle est même indispensable à la communication sur le concept.
Du point de vue du lecteur, le livre électronique se décompose en deux objets totalement distincts mais pourtant indissociables : d'une part le support de lecture constitué par le couple 'machine à lire + logiciel de lecture', d'autre part le contenu à lire, où texte et images sont stockés dans un ensemble de fichiers informatiques qui constituent le 'livre numérique'. Le livre numérique (contenu) s'affiche sur l'écran de la machine à lire grâce au logiciel de lecture (contenant). C'est ce couple contenant-contenu qui reproduit les conditions de lecture d'un livre papier, où le contenant (support papier) et le contenu (texte imprimé) étaient indistincts (1 contenant <=> 1 contenu). Historiquement, le livre électronique ne peut se définir autrement que par référence au livre papier, bien que contenant et contenu y soient cette fois bien distincts (1 contenant => N contenus). "

Site personnel
http://perso.orange.fr/laurence.zaysser/ebook.html

Les substituts du livre
Bertrand Calenge
"Si l'appellation de livre électronique recouvre souvent, de façon abusive, toutes les formes de numérisation des textes et images, on peut proposer de la limiter aux dispositifs techniques de lecture portable utilisant le recours aux données numériques. Dans cette définition restreinte, l'hypothèse d'appareils incorporant des feuilles souples de 'papier électronique' reste à l'état de prototype, et seuls sont commercialisés ou en voie de l'être des livres électroniques 'tablettes', qui reprennent, en l'adaptant, le principe des agendas électroniques ou des ordinateurs portables..."

BBF, n° 3, 2000
http://bbf.enssib.fr/sdx/BBF/frontoffice/2000/03/document.xsp?id=bbf-2000-03-0109-002/2000/03/fam-tourhorizon/tourhorizon&statutMaitre=non&statutFils=non

Electronique ? Numérique ? Numérisé ?

Numérique ou électronique ?
Ces deux termes sont parfois employés indifféremment, mais ont aussi des connotations différentes :
- le terme numérique évoque davantage l'idée de contenu. 
- le terme électronique évoque davantage une technique support.

Numérique ou numérisé ?
Bien qu'ils soient souvent employés l'un pour l'autre, ces termes semblent désigner deux types de livres, avec deux statuts différents :
- le livre numérisé correspond à un fichier à lire,  identique à  la version papier (par exemple en format PDF).
- le livre numérique est spécialement conçu pour un usage en ligne, intégrant des outils de navigation et du multimédia, supposant une lecture interactive.

Selon Alain Absire, président de la Société des Gens de Lettres, "il conviendrait de différencier livre numérisé et livre numérique, le second étant créé spécifiquement pour un usage en ligne (d’où le problème du statut de ces oeuvres purement numériques)".

SNE - Assises du numériques, 8 juillet 2008, PDF, 6 p.
http://www.sne.fr/pdf/assises_numerique_08_07_08.pdf

Le livre en tant qu'oeuvre (le contenu)

Pour une définition du livre numérique

« Si on utilise l’expression livre numérique on le spécifie par rapport à livre non numérique, donc un objet matériel lié à un contenu précis, qui s’est progressivement constitué (dès avant le codex) en notion de livre, a pris son essor via l’imprimé pour continuer d’évoluer jusqu’à l’époque moderne, mais soudain, en deux ou trois décennies (déjà) s’est laissé dérober que sa nécessité d’objet soit liée à sa nécessité de contenu. »

François Bon. Tierslivre.net 03/01/2012

Définition juridique en France

Livre numérique: le flou artistique d'une définition

« L'avènement et l'adoption d'une loi portant sur le prix de vente du livre numérique, calquée sur le modèle de la loi Lang, datant de 1981, fait depuis ces derniers mois, le bonheur des juristes. C'est qu'en l'état, il n'existait aucune définition du livre numérique, alors que pour le livre, on se contente encore et toujours d'une définition fiscale. »
Actualitte.com 12/12/2011

Définition de l'Office québécois de la langue française

Livre électronique

Version électronique et interactive d'un ouvrage imprimé, intégrant des hyperliens et des données multimédia, qui est disponible sur cédérom ou accessible par Internet.

Equivalent anglais
electronic book

Quasi-synonymes
- livre interactif n. m.
- livre multimédia n. m.

Notes
Adaptation d'une publication papier, le livre électronique peut être aussi un ouvrage spécialement conçu pour intégrer des outils de navigation, d'indexation et du multimédia (textes, images fixes ou animées, séquences audio, etc.).
Le livre électronique ne peut se lire que sur l'écran d'un micro-ordinateur.

Grand dictionnaire terminologique

Interactif
"Se dit des matériels, des programmes ou des conditions d'exploitation permettant une interaction, en temps réel, entre l'utilisateur et l'ordinateur."
L'interaction se traduit en un échange réciproque de questions et réponses entre l'utilisateur et l'ordinateur.

Multimédia
Technologie de l'information permettant l'utilisation simultanée de plusieurs types de données numériques (textuelles, visuelles et sonores) à l'intérieur d'une même application ou d'un même support, et ceci, en y intégrant l'interactivité apportée par l'informatique.

Hypermédia 
Extension de l'hypertexte (présentation de l'information qui permet une lecture non linéaire grâce à la présence de liens sémantiques activables dans les documents) à des données multimédia, permettant d'inclure des liens entre des éléments textuels, visuels et sonores.

Grand dictionnaire terminologique (OQLF)

Bernard Prost

"le terme d'e-book recouvre tout ouvrage publié dans un format électronique (pdf, html, format propriétaire….). Techniquement il s'agit d'un fichier ou d'un ensemble de fichiers. Le livre, au sens d'objet de lecture, existe par son unité sémantique commodément désignée par son titre. L'e-book est dématérialisé par opposition au livre sur support papier et exige une machine active pour le rendre lisible sous forme d'une succession de mots alignés sur une "page" ou audible par synthèse vocale." p. 5

Rapport d'étude sur l'édition numérique de livres scientifiques et techniques : l'éditeur des années 2010.
Paris : La Documentation française, 2008, PDF, 95 p.

Trois usages principaux :

1. La recherche plein texte dans une base de livres
en utilisant des moteurs de recherche dans les contenus de tous les livres de cette base.
2. La consultation en ligne de pages des livres
soit dans des extraits, correspondant notamment aux résultats de la recherche plein texte, soit dans le texte intégral des ouvrages.
3. La lecture hors ligne du livre après téléchargement.

Lorsqu’ils sont lus hors ligne, la livraison des livres numériques n’est pas effectuée nécessairement par Internet. Internet n’est a priori qu’un outil parmi d’autres pour transporter les ebooks [... ]
Il est donc faux d’une manière générale d’assimiler les livres numériques aux "livres sur Internet ".

Etude en vue de l'élaboration d'un modèle économique de participation des éditeurs à la Bibliothèque européenne Europeana, avril 2007

Le livre en tant que support (le contenant)

livre électronique
Définition de la Commission de terminologie et de néologie (France)
Support électronique en forme de tablette comportant une mémoire vive et permettant la lecture d'un texte sur écran.

JO du 18 janvier 2005
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=CTNX0407868K

livre électronique
Définition de l'Office québécois de la langue française
Petit portable en forme de livre, muni d'un écran de visualisation, qui permet de stocker et de lire les publications en ligne disponibles par téléchargement dans Internet.

Equivalent anglais
e-book

Synonymes
- livrel n. m.
- livre numérique n. m.
- livre bibliothèque n. m.

Notes
Contrairement au livre traditionnel, le livre électronique permet, par exemple, de naviguer, de faire des recherches, d'annoter ou de mettre en relief le texte. Cette interface de lecture numérique permet d'utiliser et de transporter avec soi une véritable petite bibliothèque de documents en ligne (livres, magazines, journaux, etc.).
Le terme livrel a été formé sur le modèle de courriel (contraction des mots LIVRe et ÉLectronique).
Les expressions livre rechargeable, livre-ordinateur et lecteur électronique sont parfois associées à cette notion.

Grand dictionnaire terminologique
http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26505224

Le concept d'ebook

Une infographie traduite par Nicolas Lorenzon sur le site Liseuses.net propose une vue d'ensemble sur la notion d'ebook, et les principales réponses aux questions que le concept peur susciter.

Supports de lecture

Lire et écrire grâce aux livres numériques

Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation.

« Le présent dossier porte sur le livre numérique : la description, les formats et la création. En effet, l’intégration technologique en milieu scolaire soulève une panoplie de défis et plusieurs enseignants et gestionnaires s’intéressent au livre numérique comme une façon de communiquer de l’information, mais aussi comme un support pour des réalisations d’élèves. »
Ce dossier permettra de mieux comprendre l’univers du livre numérique (son origine et ses différentes facettes) et de découvrir des logiciels pour en réaliser, cela dans une perspective d’utilisation en milieu scolaire, montrant les avantages et les inconvénients de chaque façon de créer et de diffuser un livre numérique.

Plan du dossier :

- Introduction

- Qu’est-ce qu’un livre numérique?
Un peu d’histoire
La naissance du numérique

- Les formats de livres numériques
Les formats générés par traitement de texte
Le format de document multiplateforme (PDF)
Le langage HTML
Le format EPUB
Les formats propriétaires pour liseuses
Comment choisir le bon format

- Créer votre livre numérique
Le traitement de texte
Éditeurs spécialisés

- Quelques exemples de livres numériques en milieu scolaire
Références et ressources utiles»

INFOBOURG, le 21/11/2014

Comment lire un livre numérique (ebook) ?

Différents moyens de lire un livre numérique

Quelques pistes pour profiter du livre acquis, navigateurs, outils, ....

GAMEBLOG, le 28/09/2013

Quels objets ?

Des objets dédiés à la lecture
readers (en anglais)
Des objets ayant plusieurs vocations
les mobiles, les PDA, les micro-ordinateurs...

reader et p-book
Définitions de Bernard Prost

Reader
"Le reader est le dispositif électronique spécialisé permettant de lire des e-book et des audio-livres. C'est un outil dédié et il se distingue en cela de l'ordinateur classique, qui sait aussi lire des e-book. La différence vient de la mobilité, du poids (généralement infrieur 300 g), de l'absence de clavier physique et de sa spécialisation d'usage."

p-book
"Par opposition l'e-book, on parle parfois de p-book (ou pbook), le "p" faisant référence l'impression sur support papier (print)."

"Le livre se décline donc en fonction du support :
- matériel, c'est un p-book (un livre donc!),
- dématérialisé, c'est un e-book."
p. 5)

Rapport d'étude sur l'édition numérique de livres scientifiques et techniques : l'éditeur des années 2010.
Paris : La Documentation française, 2008, PDF, 95 p.

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/084000335/

Quel terme employer en français ?

e-paper ou enchiridion, le débat est ouvert...
"A la Renaissance, lors du développement du livre transportable, le mot alors repris du grec "enchiridion", ou "livre de main", a vite été délaissé pour le classique "livre". Mais la question est beaucoup plus complexe aujourd'hui: les fonctions et les formes de ce nouveau support et de ses contenus sont autrement plus diverses que celles de son prédécesseur. Peut-on alors seulement trouver un mot ?"

Blog papierelectronique
http://papierelectronique.blogspot.com/2007/04/livrel-elivre-ebibliothque.html

Le vocabulaire utilisé pour nommer les "readers" électroniques s'enrichit de jour en jour... mais ne gagne pas forcément en précision pour autant
"...le vocabulaire utilisé pour nommer les "readers" électroniques s'enrichit de jour en jour... mais ne gagne pas forcément en précision pour autant. La terminologie change en fonction du locuteur, et certains mots sont polysémiques."

Blog Deuxsemainesavecuniliad
http://deuxsemainesavecuniliad.blogspot.com/

lecteur et reader
Le terme français et le terme anglais sont polysémiques. Il désignent à la fois
- une personne qui lit ;
- un dispositif matériel ou logiciel permettant l'exécution d'un document multimédia stocké sur un support d'information (lecteur-enregistreur de DVD par exemple).

livre électronique et livrel
désignent à la fois
- le contenu : le livre en tant qu'oeuvre, le texte au format numérique
- le contenant : le terminal servant à la lecture
livrel est surtout utilisé par par les Québécois

ePaper
désigne à la fois
- la technologie d'affichage
- le terminal servant à la lecture.
Apparu plus récemment avec la technologie du papier et de l'encre électroniques.

liseuse
Le terme a été proposé pour le terminal servant à la lecture.
Il existait déjà pour désigner
- une lampe pour la lecture
- un petit coupe-papier servant en même temps de signet
- une cape légère et chaude pour lire au lit
liseur (euse) désigne
- une personne qui a l'habitude de beaucoup lire

Nommons donc cet objet
"Comment traduire le terme “eReader”, qui désigne l’objet nous permettant de lire des textes électroniques ?
Liseuse, un nom féminin, disponible en quelque sorte car désignant soit un objet pratiquement tombé en désuétude, soit une lampe de lecture, objet assez peu courant et plus souvent désigné par le mot “lampe” que par le mot “liseuse”. Liseuse, sans la moindre ambiguïté, se réfère à la lecture. Un mot court, facile à prononcer, avec une terminaison en “-euse” déjà utilisée par de nombreux outils (une tondeuse, une perceuse…)
Bouquineur […] a une connotation trop familière […]
Livrel […] perpétue la confusion entre terminal de lecture et texte au format électronique […]
Lecteur est déjà utilisé pour les machines lisant les DVD ou les mp3, et qui aurait l’inconvénient de désigner d’un même terme la personne qui lit et la machine qu’elle utilise pour ce faire."

- Faute de nom commun, [ces objets] sont désignés par des noms propres
"en parcourant les blogs spécialisés sur le sujet que ces terminaux, faute de nom commun, sont désignés par des noms propres : on y dit “mon Iliad”, “mon Kindle”, “mon Cybook”, comme on dit “la Peugeot” ou “la Volkswagen”, mais on apprécie de pouvoir utiliser le terme “voiture” lorsque l’on ne souhaite se référer ni à une voiture particulière, ni à une marque de voiture. "

- Le fait de pouvoir désigner de façon non équivoque un objet a de l’importance
"Et… le choix du mot compte aussi. Le problème est résolu pour les anglophones, e-reader convient bien, est facile à prononcer, son sens peut être précisé en intercalant une seule syllabe : “eBook reader”. “

- Qu’importe le lecteur, la liseuse, l’écran ou l’iPhone, pourvu qu’on ait le livre
"le support induisant le “supporté”, on ne sait pas d’avantage à quoi ressemblera le livre demain. On devine juste, à voir ce qui bouillonne sur le web, que le livre sera protéiforme, individuel ou collectif, arrêté ou en cours d’écriture, sonore, visuel, pyrotechnique, homme, femme et transgenre. A l’arrivée, qui sera toujours devant nous, on lira, sans lire tout à fait, des livres qui n’en seront pas, sur un livre qui n’aura rien d’un livre — non-lecteur de non-livre, nous serons tous devenus les quasi-auteurs du presque-livre de notre vie, écrit et lu en temps réel."

Blog Archicampus
http://www.archicampus.net/wordpress/?p=206

Papier et encre électroniques

Papier électronique

Définition de l'Office Québécois de la langue française
"Support informatique que constitue une feuille de plastique comportant des couches d'électrodes et d'encre utilisées pour faire apparaître des caractères alphanumériques à sa surface."

Grand dictionnaire terminologique
http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=2068752

Equivalent anglais
electronic paper, e-paper

Définition de Lorenzo Soccavo
"Fondamentalement l'e-paper est une évolution du papier. Il faut considérer une feuille d'e-paper comme écran plat, fin et flexible, mais, un écran réflecteur"

Gutenberg 2.0 : le Futur du Livre. Paris : M21 Editions, 2007, p. 60

Définition de Wikipédia
"Le papier électronique, appelé aussi encre électronique, ou E-paper, ou papiel, est une technique d'affichage cherchant à imiter l'apparence d'une feuille imprimée."
Il ne faut pas confondre papier électronique avec le papier utilisé dans les cahiers numériques.

Wikipédia

http://fr.wikipedia.org/wiki/Papier_%C3%A9lectronique

Encre électronique

Définition de Lorenzo Soccavo
"Des pigments qui réagissent à des impulsions électriques pour se positionner sur une surface et s'y afficher ainsi un texte ou une image stables""

Gutenberg 2.0 : le Futur du Livre. Paris : M21 Editions, 2007, p. 55

Equivalent anglais
e-ink

De nouveaux écrans couleur pour 2018 ?

E Ink, société de fabrique des écrans à encre électronique couleur, pourrait proposer en 2018 une nouvelle technologie d'encre couleur, ACeP pour "Advanced Color ePaper" à destination des liseuses électroniques. De quoi peut-être concurrencer une autre technologie développée par Amazon, Liquavista.

Liseuses.net, le 23/03/2017.

Formats des fichiers

Définition

Format des données
"Manière utilisée en informatique pour représenter des données sous forme de nombres binaires.
C'est une convention (éventuellement normalisée) utilisée pour représenter des données, soit des informations représentant un texte, une page, une image, un son, un fichier exécutable, etc."

Format de fichier
"Lorsque ces données sont stockées dans un fichier, on parle de format de fichier. Une telle convention permet d'échanger des données entre divers programmes informatiques ou logiciels, soit par une connexion directe soit par l'intermédiaire d'un fichier. On appelle interopérabilité cette possibilité d'échanger des données entre différents logiciels."

Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Format_de_donn%C3%A9es

Typologie

Format ouvert / Format fermé

Format ouvert
"
Un format de données est dit ouvert si son mode de représentation a été rendu public par son auteur et qu'aucune entrave légale ne s'oppose à sa libre utilisation.
Les formats ouverts sont généralement créés dans un but d'interopérabilité. Un document enregistré dans un format ouvert sera indépendant du logiciel utilisé pour le créer, le modifier, le lire et l'imprimer. L'interopérabilité laisse le choix du logiciel pour utiliser le document libre.."

Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Format_ouvert

Format fermé
"
Par opposition au format ouvert, le format fermé désigne un format de données qui n'a pas de libre utilisation.
Son auteur essaie, soit par la non-divulgation de son mode de représentation, soit par des entraves légales, d'en restreindre l'utilisation.
L'avantage pour le propriétaire d'un format est que celui-ci n'est parfaitement lisible qu'avec un logiciel particulier ou une famille de logiciel...."

Wikipédia

http://fr.wikipedia.org/wiki/Format_ferm%C3%A9

Norme / Standard

Format normalisé
Fait l'objet d'une normalisation par une organisation de normalisation (ISO, W3C)

Format standard
Un  format peut devenir un standard de fait s'il est populaire. Il peut aussi parfois être normalisé par la suite comme OpenDocument.

Format propriétaire : ouvert / fermé
Un format est dit propriétaire s'il a été élaboré par une entreprise, dans un but essentiellement commercial. Un format propriétaire peut être
- ouvert (le format PDF d'Adobe par exemple) s'il est publié,
- ou fermé (le format '.doc' de Microsoft par exemple)...

Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Format_ouvert

Format EPUB

Tout ce que vous devriez savoir sur l'EPUB

"Le format classique généralement utilisé pour les livres numériques est le format « .EPUB ». Sa capacité à s'adapter à les types d'affichages de matériels de lecteur en a fait le fichier standard des ebooks. Et comme c'est un format ouvert, il est accessible à qui veut s'en servir."

Actualitté, 08/12/2011

Tour d'horizon

Cours filmé

Le livre numérique : Hervé Le Crosnier

L'université de Caen propose en ligne le cours filmé d'Hervé Le Crosnier sur le livre numérique. Le cours (1h7mn) a été filmé par le CEMU (Centre d'Enseignement multimédia de l'Université de Caen). Dans ce cours Hervé Le Crosnier  fait le point sur :

  • La lecture dans les pratiques culturelles
  • Culture d'écran
  • Numérisation
  • Les formats du livre numérique
  • Impact sur les métiers du livre
  • Les droits du lecteur

Ce document est en licence creative commons, by-sa.

Unicaen.fr, année 2012-2013, [consulté le] 08/03/2013

 

Dossiers

Quand le livre devient numérique...

Le CRDP de Franche-Comté propose un dossier qui fait un tour d'horizon du livre numérique. Il précise quelques notions, présente différentes liseuses, aborde les formats, la fabrication de livres numériques, recense les sites de  téléchargement et propose quelques pistes pédagogiques.
CRDP de Franche-Comté, novembre 2011 

Lire et écrire grâce aux livres numériques

Un dossier conjoint proposé par L’École branchée et de Carrefour éducation.
« Le présent dossier porte sur le livre numérique : la description, les formats et la création. En effet, l’intégration technologique en milieu scolaire soulève une panoplie de défis et plusieurs enseignants et gestionnaires s’intéressent au livre numérique comme une façon de communiquer de l’information, mais aussi comme un support pour des réalisations d’élèves. »
Ce dossier permettra de mieux comprendre l’univers du livre numérique (son origine et ses différentes facettes) et de découvrir des logiciels pour en réaliser, cela dans une perspective d’utilisation en milieu scolaire, montrant les avantages et les inconvénients de chaque façon de créer et de diffuser un livre numérique.

Plan du dossier :

- Introduction

- Qu’est-ce qu’un livre numérique?
Un peu d’histoire
La naissance du numérique

- Les formats de livres numériques
Les formats générés par traitement de texte
Le format de document multiplateforme (PDF)
Le langage HTML
Le format EPUB
Les formats propriétaires pour liseuses
Comment choisir le bon format

- Créer votre livre numérique
Le traitement de texte
Éditeurs spécialisés

- Quelques exemples de livres numériques en milieu scolaire
Références et ressources utiles»

INFOBOURG, le 21/11/2014

 

Colloques

Journées professionnelles le livre numérique : Nonfiction et Livres Hebdo

«Mercredi 12 décembre 2012 s'est tenue au Centre National du Livre (CNL) une journée professionnelle, organisée par nonfiction.fr et Livres Hebdo, ayant pour objet le livre numérique. Editeurs, journalistes, libraires, chercheurs, bibliothécaires, étudiants et auteurs ont pu débattre tout au long de la journée autour de 8 ateliers participatifs animés par des membres du CNL et des journalistes de nonfiction et de Livres Hebdo. Nonfiction vous propose ici les comptes-rendus des différents ateliers :»

- Atelier n°1 : Maison d'édition 2.0 : faut-il tout réorganiser ?
- Atelier n°2 : Les différents formats du livre numérique
- Atelier n°3 : La pérennité de l'oeuvre numérique. Transmettre, prêter, donner son livre numérique
- Atelier n°4 : Le contrat de l'auteur pour le livre numérique
- Atelier n°5 : Quelle finitude pour le livre numérique ?
- Atelier n°6 : Les nouveaux modes de commercialisation du livre numérique. Quels prix ? Quels publics ?
- Atelier n°7 : Tablettes et readers
- Atelier n°8 : Les potentialités pédagogiques du livre numérique

Nonfiction.fr, le quotidien des livres et des idées, le 11/01/2013

 

5e rencontres Savoirs CDI, 24 octobre 2011

Lorenzo Soccavo, chercheur indépendant en prospective du livre et de l'édition, est intervenu lors des 5e rencontres Savoirs CDI consacrées aux "Nouveaux supports, nouveaux espaces, nouvelles médiation".
Son intervention, intitulée La mutation numérique du livre,  comprend trois parties. 
La première s'intéresse en quoi nous sommes dans la 4e révolution du livre et jusqu'à quand peut-elle s'étendre ?
La seconde partie est consacrée aux quatre niveaux de mutations dans le cadre de la 4e révolution du livre (pratique de lecture, d'écriture, de recherche, d'accès au document -dispositif de lecture - marché du livre - langue et littérature).
La troisième partie est consacrée à l'impact de la digitalisation  du livre.

Savoirs CDI, 24 octobre 2012