Livre numérique

2. Histoire et avenir

Quelques réflexions

Pour une offre idéale

Les 10 commandements à l'éditeur d'e-books

« En dix points, la CeB souhaite exprimer les grandes tendances vers lesquelles pourraient tendre les offres de ebooks dans le domaine académique :

1. Faciliter l’accès au contenu

2. Intégrer les usages pédagogiques

3. Assurer l’archivage pérenne et l’accès perpétuel

4. Offrir un contenu accessible aux budgets des bibliothèques

5. Développer des services centrés sur l’usager

6. Offrir l’accès le plus large aux contenus

7. Publier des éditions récentes

8. Fournir des statistiques d’usage

9. Libérer les usages

10. Innover, expérimenter en partenariat»

Couperin.org, le 18/03/2015

L'epub, format libre et ouvert

Pour contrer Amazon et les géants du web

«Plus d'une centaine d'éditeurs, libraires, experts en technologies, bibliothécaires, s'organisent pour baliser l'avenir du livre numérique qui passe pour beaucoup par l'adoption de la norme epub, un format de publication libre et ouvert à tous. "L'epub est un enjeu fondamental pour les éditeurs, qui se sont tous mis d'accord, très tôt, pour avoir un format commun. C'est ce qui nous donne une prise sur l'avenir du livre et donc notre propre avenir", déclare à l'AFP Virginie Clayssen, directrice de l'innovation d'Editis, deuxième groupe d'édition français. Un souci partagé par la quasi-totalité des acteurs du livre, numérique ou non, qui étaient présents les 7 et 8 avril à Bordeaux à l'occasion de l'EPUB Summit, accueilli à la Librairie Mollat, plus importante librairie indépendante de France.»

AFP Relax News, le 15/04/2016

The Hypertext Library

«Des livres numériques où chaque mot est un lien hypertexte»

Les créateurs de Hypertext Library expliquent : « Un certain mot ou une phrase peut apparaître plusieurs fois pour un livre donné, et nous croyons qu’il est signifiant d’intégrer des liens entre les occurrences. Ce site vous permet de traiter un livre comme un cerveau, avec des connexions synaptiques du mot à mot, afin de renforcer le sens caché du texte. »
18 livres numériques sont à lire en ligne. Ce sont tous des classiques de la littérature : Tom Sawyer, Guerre et Paix, Ulysse etc…

IDBOOX, le 02/04/2016

«Du livre numérisé aux écritures numériques et aux nouvelles expériences de lecture»

Dans la partie 02 du document en ligne «Les données, muses et frontières de la création : lire, écouter, regarder et jouer à l'heure de la personnalisation»

«Tendances clés :

  • Évolution du livre numérisé vers les expériences d’écriture numérique
  • Fin de la lecture linéaire : possibilité de proposer des modes de lecture à différentes échelles (extraits choisis selon les goûts de l’utilisateur, trames narratives construites pour le lecteur...).
  • Plus grande hybridation des supports de lecture.
  • Pilotage de la production de certains contenus par les données en provenance des utilisateurs
  • Captation des émotions dans la lecture pour favoriser l’engagement :neuromarketing, nudge...
  • Création de nouvelles pistes de socialisation autour des contenus écrits, par des lieux ou des services.

Données clés aujourd'hui :

  • Les données techniques sur la lecture (passages préférés, vitesse de lecture, profondeur, etc.) et l’analyse sémantique des contenus.

Données clés demain :

  • Les émotions et les métadonnées pour l’écriture algorithmique,combinées au contexte capté»

Cahiers IP Innovation & Prospective n°03 CNIL, le 10/2015

Une étude 360° sur le livre numérique et les français

Une étude sur l'ebook accompagnée d'une vidéo de Marianne Serfaty

«L’Hadopi, le Groupement francophone pour le développement de la Lecture Numérique et l’IFOP ont dévoilé une étude foisonnante sur les usages et les perceptions du livre numérique par les français. Certains chiffres confirment les études précédentes menées par d’autres organismes comme par exemple que le livre numérique a un taux de pénétration de 11% en France ou que le téléchargement illégal concerne 34% de la population. Les grands enseignements de cette étude sont d’ailleurs parfaitement expliqués par Marianne Serfaty, chargée de mission études au sein du département recherche études et veille de l’Hadopi dans la vidéo ci-dessous. Mais d’autres chiffres diffusés dans cette étude de plus de 150 pages méritent d’être mis en lumière car ils n’ont pour ainsi dire jamais été étudiés dans une enquête nationale avec autant de précision.»

IDBOOX, le 27/10/2014

 

Lecture en mutation

Une bibliothèque sans livres pour la nouvelle Université polytechnique de Floride

La nouvelle Université Polytechnique de Floride ne possède aucun livres sur ses rayonnages ou à retirer à l'accueil de l'établissement : les 135 000 ouvrages contenus dans le fonds sont exclusivement numériques.

Archimag, le 02/09/2014

Google va transformer des livres numériques en objets interactifs

«Google’s Niantic Labs et l’éditeur HapperCollins ont annoncé travailler ensemble pour transformer une trilogie fantastique de livres pour ados baptisée Endgame en un livre / jeu utilisant la réalité augmentée et le transmédia. L’œuvre de James Frey et Nils Johnson-Shelton intégrera de l’interactivité entre monde réel et imaginaire. Le contenu fera appel à des vidéos Youtube, du mapping géographique, des jeux interactifs et une palette d’animations. »

IDBOOX, le 16/01/2014

Un livre 2.0 : première émission web française sur le livre numérique

«L'émission de France 3, Un livre un jour, vient d'inaugurer une webémission baptisée Un livre 2.0. Cette émission sera diffusée chaque semaine sur le site internet, et proposera des chroniques, entretiens et critiques de lectures numériques. Elle passera également en revue les nouvelles approches de la création littéraires et les usages que modifie la lecture numérique. »
ActuaLitté, le 12/09/2013

La revue Lecture consacre un dossier au numérique

«Le bimestriel « Lectures », revue des 550 bibliothèques publiques en Fédération Wallonie-Bruxelles, a publié, dans son double n°179-180 (janvier-avril 2013), un dossier « Livre et lecture en mutation », avec des interrogations sur l’histoire de la lecture, le caractère nourricier de la littérature (fiction), les avantages respectifs du papier et du numérique, les effets de la lecture sur le cerveau, la lecture-plaisir versus la lecture citoyenne, le récent courant du slow reading, le regain de la lecture à voix haute ou le rôle de remédiation des bibliothécaire.»

Lettres numériques, le 31/05/2013

 

Développement de la lecture numérique

Les 10 fondamentaux pour développer la lecture numérique francophone selon le GLN (Groupement pour le développement de la lecture numérique) :
 
  • 1. Privilégier le marquage social plutôt que les DRM
  • 2. Militer pour un seul format pour lire, partout et sur tout support
  • 3. Proposer au lecteur une véritable offre numérique
  • 4. Adopter une politique tarifaire adaptée au numérique et proposer une offre attractive et cohérente aux lecteurs
  • 5. Multiplier et diversifier les canaux de distribution de la lecture numérique
  • 7. Favoriser la visibilité du livre numérique
  • 8. Valoriser l’activité de la filière
  • 9. Sensibiliser le public à la lecture numérique
  • 10. Fournir aux professionnels actuels et futurs les moyens de leur développement

GLN groupement pour la lecture numérique IDBOOXle 18/03/2014



 

L’histoire du livre électronique, une discipline en devenir

Cahiers de la Société bibliographique du Canada, 2014

«Cette livraison spéciale des Cahiers/Papers porte sur l’évolution du livre électronique envisagée sous l’angle de l’histoire du livre en général. Malgré la diffusion de plus en plus massive des livres numériques depuis les deux dernières décennies, les bibliographes et les historiens du livre commencent seulement à se préoccuper de la question dans leurs travaux de recherche.[...] Normalement, les dernières livraisons des Cahiers sont disponibles en souscrivant un abonnement auprès de la Société bibliographique du Canada, mais vu le sujet de cette livraison, la Société a décidé de la publier en ligne et de l’offrir gratuitement à tous.»

 Fabula, le 27/01/2014

 

Données personnelles : le livre numérique, mouchard de luxe

«Classer/trier/ranger : comment décortiquer les habitudes de lecture»

«Depuis la dématérialisation du livre, une tout autre réalité s'est, elle, bel et bien matérialisée : l'examen des Big datas, ou données personnelles, permettant de quadriller le comportement des lecteurs. Et plus les offres de services innovent en matière de livre numérique, plus elles semblent se doter de capacités monstrueuses à identifier, ficher et classer/ranger/trier les utilisateurs.»

ActuaLitté, le 27/12/2013

Livre de poche, format numérique : pour qui sonne le glas ?

Et si aucun glas ne sonnait ?

«Il est censé lui faire la peau. Le livre numérique devait sonner le glas du format poche papier. C'est vrai qu'ils ont beaucoup en commun. Mais doit-il vraiment n'en rester qu'un ? Le flou qui entoure encore le prix du livre numérique laisse un peu de répit aux livres de poches.»

ActuaLitté, le 25/10/2013

En attendant la vraie révolution numérique

 A propos du dossier spécial de Télérama sur le livre numérique  

«Télérama propose un dossier spécial sur le livre numérique. Que peut-on dire de la situation française actuelle ? Si les signaux de développement du livre numérique sont encourageants, ce dernier est loin d’avoir détrôné le livre papier. Le prix des ebooks, la faible interopérabilité des formats, l’offre moins abondante qu’en version papier sont les arguments mis en avant pour expliquer que l’on ne soit pas encore au stade d’une vraie révolution numérique. Une clé de développement pourrait être que l’offre ne soit pas uniquement du livre numérisé mais du livre numérique : objet écrit et pensé dans sa version numérique et enrichi en possibilités techniques (images, vidéos, commentaires, prises de notes, etc.)»  

Enssib, le 27/04/2013

 

Les métadonnées, enjeu considérable pour le livre numérique

Classer, ranger, référencer

«Les bibliothèques ont la classification décimale de Dewey, il y a l'ISBN, et les étagères numériques ont les métadonnées : chacun sa came. Mark Bide (directeur exécutif d'EDItEUR) et Bill Kasdorf (vice-président, Apex Covantage) ont évoqué de quelle manière s'effectuaient l'ordonnancement des livres numériques, et expliqué en quoi un soin tout particulier devait être apporté aux métadonnées. Pour la survie de l'EPUB.»

ActuaLitté, le 26/03/2013

Stockage, archivage

Quel avenir pour les livres numériques ?

«La pérennité des supports de lecture, autant que celle des formats, pose de réels problèmes. Alors que l'on vante les mérites des capacités de stockage de nos appareils, on a tendance à confondre sérieusement stockage et archivage. Dans un cas, le fichier est bien présent, avec le risque d'être inutilisable après quelques années et des mises à jour de logiciel. Dans l'autre, l'archivage implique bien qu'il sera possible de réutiliser les documents. »

ActuaLitté, le 07/12/2012
 

Articles et interviews

L'encre et le papier menacés de disparition

"Les liseuses et tablettes informatiques risquent de rendre le papier obsolète à terme pour les éditeurs de livres, magazines et journaux, dont le lectorat s'habitue de mieux en mieux à lire sur écran tous les formats, des informations aux romans."

Lapresse.ca 09/12/2011

Le livre numérique ne chasse pas le livre imprimé, il le renforce

Robert Darnton, spécialiste de l'histoire du livre et des lumières, directeur de la bibliothèque de l'Université d'Harvard, livre au Monde Magazine sa réflexion sur l'avenir du livre et l'enjeu de la numérisation. "La révolution du numérique est bel et bien engagée.. Le livre numérique ne chasse pas le livre imprimé, il le renforce. Les maisons d'éditions constatent que plus on lit de livres sur une liseuse, plus on achète de livres imprimés. Ne va-t-on pas imprimer cette année un million de livres nouveaux dans le monde ?... Vous imaginez dit-il, la révolution que serait la création d'une bibliothèque universelle gratuite ? Et il annonce un grand projet de créer aux Etats-Unis une bibliothèqiue numérique nationale. Le projet - un peu tardif reconnait-il - a été conçu en octobre 2010, lors d'une réunion des représentants de grandes institutions culturelles comme la Bibliothèque du Congrès, les Archives nationales, des universitaires..."

Le monde Magazine, 15/01/2011

Quel avenir pour le livre électronique ?

Françoise Benhamou - professeure à l'université Paris 13, spécialiste de l'économiede la culture, chroniqueusesur France Culture
L'entretien porte sur les points suivants
- Les ventes de livres ont-elles pâti de la crise économique ?
- Dans ce tableau, que représente la part des livres électroniques ?
- Pour le lecteur, quel avantage ?
- Quelles conséquences pour les libraires ?
- Et pour les auteurs ?
- Le marché du livre est-il menacé par le téléchargement, au même titre que celui de la musique ?

«  Les investissements sont là et les habitudes de consommation changent très vite. Mais tous les types de livres ne seront pas logés à la même enseigne. Je pense que, dans quelques années, l'électronique peut représenter 80 % du marché des dictionnaires et des encyclopédies, 60 % des guides de voyage mais moins de 10 % des romans... »

Ouest France, 25/03/2010

Nous risquons de perdre la mémoire collective

Robert Darnton - historien américain, spécialiste de l'histoire du livre et des Lumières
« Une des thèses dans l'histoire de la communication que je m'efforce d'écrire est qu'un média ne chasse pas un autre. Je crois toujours que le livre électronique va s'ajouter à la machine de Gutenberg, mais je ne suis pas prophète. J'ai déjà du mal à comprendre le passé, alors... Toutefois, je suis optimiste, en un sens : le livre électronique ouvre beaucoup de possibilités qui n'existaient pas jusqu'ici. Par exemple, prenons un livre sur la chanson d'autrefois, qui m'intéresse. Grâce à la technologie, on peut lire et écouter d'un seul clic la musique dont il est question, donc c'est une reconstruction, autant que faire se peut, de la tradition orale du passé. Cela n'aurait pas été possible il y a dix ans. »

Le Monde, 19/03/2010

Une chronologie du livre numérique

Des origines à nos jours

«Avec un tube d’aspirine à portée de main, j’ai tenté de dresser une chronologie du livre numérique — dans son sens le plus vaste — du 4 juillet 1971, date du premier eText du Projet Gutenberg, au 31 mai 2015, sans oublier le nouveau site web d’ActuaLitté. Proposer une chronologie en 300 points sur un sujet mouvant est un exercice difficile – et le prélude à une nouvelle édition du Livre 010101 — dont la dernière édition appartient depuis longtemps au domaine des archives, les choses évoluant vite dans ce domaine.» (Marie Lebert) Voir aussi du même auteure Le Livre 010101

ActuaLitté, le 02/06/2015
 

Est-il nécessaire de redéfinir le livre numérique ?

"Pourquoi encore parler de livre ? L’information s’est fluidifiée, elle déborde les contenants, et le livre paraît à ce regard bien désuet, à moins de le repenser, de le redéfinir, peut-être pour le renouveler et le différencier des autres formes de diffusion.

C’était quoi un livre ? Je dirais un objet contenant du texte et permettant de le lire. On pourrait donc généraliser cette définition : tout système contenant du texte éventuellement enrichi et offrant la possibilité de le visualiser est un livre.

Cette tentative de définition distingue deux éléments : le système de visualisation et l’information. Quand on parle de livre, on confond souvent ces deux éléments : d’un côté, le papier, l’encre, la reliure… ; de l’autre, le texte, la couverture, les illustrations…

Le livre est-il le contenant ou le contenu, ou les deux ? A priori, les trois réponses sont envisageables".

Est-il nécessaire de redéfinir le livre ? Le 2/02/2017 par Thierry Crouzet.