Dossiers associés

Compétences numériques et informationnelles

élève devant ordinateur    

Éducation médias/Internet

2. Enjeux et intérêt éducatif

Place de l'éducation aux médias dans le système éducatif

L'éducation aux médias et à l'information

EMI : dossier sur Savoirs Cdi

«La loi de refondation de l'école annonçait à la rentrée 2013 une « éducation renouvelée aux médias, à l’information et à l’usage responsable d’internet et des réseaux sociaux dispensée de l’école primaire au lycée » avec une forte empreinte numérique.Quelles conséquences au niveau didactique pour l’enseignant documentaliste qui participe depuis de nombreuses années à l’éducation aux médias d’une part, à l’éducation à la maîtrise de l’information d’autre part ? »

Savoirs Cdi, le 01/11/2014

LUDOVIA et Université d’été

LUDOVIA, l’Université d’été du numérique pour l’éducation dévoile son programme

«L’Université d’été Ludovia se déroulera à Ax-les-thermes du 24 au 26 août autour du thème : « Numérique & éducation, entre appropriations et détournements ». Mme la Ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, invitée pour l’occasion, ouvrira cette 12ème édition lundi 24 août par la visite de l’espace FabCamp et du « souk numérique » aux côtés des partenaires de l’évènement à savoir le Conseil départemental de l’Ariège, le Conseil régional Midi-Pyrénées, la Direction Numérique pour l’Education, le réseau Canopé, l’Académie de Toulouse et l’Inspection académique de l’Ariège, la mairie d’Ax-les-thermes et la communauté de communes des Vallées d’Ax, et le représentant de la filière industrielle du numérique éducatif : l’AFINEF.»

Ludovia, le 27/05/2015

L'Education aux médias renforcée à l'école

Présentation des mesures prises par Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin

Les deux ministres, à l'occasion d'un déplacement dans un collège de Malakoff le mercredi 11 février, ont affiché une union claire pour mettre en œuvre l’éducation artistique et culturelle, ainsi que l’éducation aux médias et à l’information dans les établissements scolaires.

Consulter le dossier "Éducation artistique et culturelle, éducation aux médias et à l'information"

Télécharger le dossier "Éducation artistique et culturelle, éducation aux médias et à l'information"

Education.gouv

Savoir.actualitte.com, le 16/02/2015


 

 

 

"La liberté d'expression, ça s'apprend"

Thème de la 26e édition de la semaine de la presse à l'école

«La 26e Semaine de la presse et des médias dans l’École® a pour thème : "La liberté d'expression, ça s'apprend". Elle est organisée du lundi 23 au samedi 28 mars 2015. L’éducation des élèves aux médias et à l’information s’impose comme un enseignement au pluralisme, à la liberté d’opinion, à la liberté d’expression et au respect du débat démocratique dans une République laïque. C’est un enjeu de citoyenneté majeur pour apprendre le vivre ensemble. »

BO mis à jour en février 2015

Education aux Médias et à l'Information : dossier

Coordonné par le Canopé-académie de Lyon et le Canopé-académie de Toulouse pour Savoirs CDI.

Plan     

1/ L'EMI, un nouvel enseignement au service de la citoyenneté du 21è siècle ? par Isabelle Tourron

        - Les usages des élèves

        - Les contenus de l'EMI

        - Mettre en place l'EMI

2/ Pour une éducation aux médias et à l'information, de la 6è à la 3è par Edwige Jamin

3/ L'EMI en pratique : des exemples de projets menés avec des classes

        - Désinformation : de la médiatisation à l'éthique de l'information

        - Subjectivité du message médiatique : quatre femmes dans la Révolution française

        - Revues de presse radiophoniques ou comment se tenir au courant du monde

4/ Présentation de B2i.mooc

5/ Pour aller plus loin

Savoirs Cdi, 10/2014

Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information

Conférence nationale : Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information

Les 21 et  22 mai 2013, s'est déroulée la conférence nationale "Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information", co-organisée par  l’inspection générale de l'éducation nationale,  la direction générale de l’enseignement scolaire et l'institut français de l’éducation (ENS de Lyon).

Présentation de la conférence sur le site de l'IFÉ
« Le développement des outils et instruments numériques accompagne et accélère de profondes transformations de notre société, modifiant notamment notre rapport aux savoirs.
Dans un environnement communicationnel caractérisé par une connexion quasi permanente et de multiples formes d’accès nomade, avec des jeunes actuellement massivement utilisateurs, producteurs et diffuseurs d’information, mais dont les compétences sont très inégales, la question se pose de former des citoyens qui pourront prendre toute leur place dans cette nouvelle société.
L’enjeu est ainsi d’assurer à chaque élève une éducation aux médias et à l’information qui soit une voie d’accès efficace aux savoirs et un vecteur de leur partage et que chaque enseignant puisse contribuer à cette éducation.
Dans le cadre du plan national de formation 2013, la conférence nationale « Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information », associant l’ensemble des disciplines d’enseignement, se donne pour objectif de faire le point sur les questions d’éducation aux médias et à l’information. Elle se propose d’en clarifier les visées et de réfléchir à ses formes diverses de mise en œuvre dans l’enseignement et dans l’ensemble des démarches éducatives. Elle vise également à réfléchir aux partenariats sociétaux induits par l’éducation aux médias et à l’information, à discuter de pratiques pédagogiques innovantes, à encourager la production et la publication de contenus par les enseignants et les élèves et à intégrer toutes les dimensions de la culture de l’information (droit, économie, lettres, sciences, etc.). »

Programme
Pendant ces deux jours une conférence, six tables rondes et 15 ateliers se sont tenus réunissant chercheurs français et étrangers,  inspecteurs généraux, enseignants : voir le  programme en ligne.

Compte rendus

  • La conférence, les tables ronde et les ateliers font tous l'objet d'une présentation sur le site de l'IFÉ. 
  • Conférence et tables rondes ont fait l'objet d'une captation vidéo.
  • 55 posters, réalisés par des équipes pédagogiques pour illustrer les activités menées auprès des élèves dans le domaine de l'éducation aux médias et de la culture numérique, sont en ligne.

Conférence nationale : Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information, IFÉ

Compte rendu du Café pédagogique

Le café pédagogique a publié un compte rendu détaillé des deux jours de cette conférence à Lyon.
« Les 21 et 22 mai 2013, à l'École normale supérieure de Lyon, une conférence nationale a exploré les « cultures numériques », « l'éducation aux médias et à l'information. ». De manière plus générale, c'est bien le sens même du numérique à l'école qui s'est trouvé ainsi éclairé. De quoi est-il le nom  ? Sans doute d'un malaise et d'un défi : adapter l'école à la civilisation du numérique qui oblige à repenser l'appropriation et la nature même de la connaissance. Assurément aussi d'une prise de conscience : le numérique est moins une question d'outils ou d'usages que d'enjeux, tant il rend possible et indispensable la formation de citoyens  autonomes et responsables dans un monde en mutation.  Les chercheurs et enseignants ont partagé réflexions et expériences. Comment ne pas être noyé par le flux d'informations que les nouvelles technologies font déferler chaque jour sur nous ? Comment l'école peut-elle développer chez les élèves des usages réfléchis de ces divers médias ? Dans quelle mesure les outils numériques en transformant radicalement les modes d'appropriation des connaissances peuvent-ils conduire les enseignants à modifier leur pédagogie ? En quoi cette culture numérique qui engendre un nouveau rapport à l'espace, au temps, aux autres, aux savoirs, invite-t-elle le système éducatif à s'interroger sur son organisation même ?... »
Conférence Cultures numériques : De quoi le numérique à l'Ecole est-il le nom ?

Café pédagogique, 24/05/2013

L’illectronisme, nouvelle grande cause nationale?

Environ 15% des Français concernés

«L’illectronisme correspond à un «manque de connaissance des clés nécessaires à l’utilisation des ressources électroniques», explique Elisabeth Noël, de l’Ecole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques.«Une difficulté qui peut se traduire autant par la manipulation de ces nouveaux outils —computer illiteracy— que par une incapacité à accéder aux contenus de l’information numérique et à les comprendre —information illiteracy», précise Elie Maroun, chargé de mission à l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme. Un obstacle technique et intellectuel, en somme.» [...] « Au sens large, cet illettrisme «branché», et l’exclusion qui en résulte, toucherait environ 15% de la population selon Bernard Benhamou, délégué aux usages de l’Internet pour le Ministère de la Recherche et de l’Economie numérique.»

Slate.fr, le 10/05/2013

 

Toujours connecté ?

Memotice "Toujours connecté ?"

«La grande majorité des adolescents possèdent un ordiphone et ont des usages massifs avec. Outil de plaisir, de socialisation, d’échange, il n’en pas moins parfois une gêne pour soi et pour les autres. Le Mémotice « Toujours connecté ? » s’intéresse à l’usage des ordiphones : respect des règles et des conventions, idées reçues, bonne média-attitude. Ce document est librement téléchargeable et diffusable (format A4 plié, prévu pour une impression recto-verso) sous licence « Creative Commons BT-NC-ND ».

CToutNet, le 24/01/2013

 

Brevet informatique et Internet

b2i logo rouge

Un ensemble de compétences tout au long du cursus scolaire, avec trois niveaux

"Tout citoyen est aujourd'hui concerné par l'usage des TIC. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) font désormais partie du paysage économique, social, culturel et éducatif. Elles sont largement utilisées tout au long de la vie professionnelle et privée. Pour répondre à ces évolutions, l’État a engagé un effort particulier pour favoriser la maîtrise des nouveaux outils de production, de transformation et de diffusion de l’information. Il a mis en place divers types d'attestations et de certifications permettant de valider des compétences informatique et Internet. Elles participent à la volonté d'éduquer et former nos concitoyens tout au long de leur vie.
Le B2i atteste l’acquisition d’un ensemble de compétences développées par les élèves ou les apprentis, tout au long de leur cursus, à l’école, au collège, dans les lycées d’enseignement général et technologique, les lycées professionnels, les centres de formation d’apprentis (CFA) et les sections d’apprentissage (SA) gérés par des établissements publics locaux d’enseignement (EPLE)."

L'arrêté du 14 juin 2006 a fixé les connaissances et capacités exigibles pour le B2i

Référentiels de compétences

Orientations pédagogiques
"Les compétences à acquérir pour la maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication résultent d'une combinaison de connaissances, de capacités et d'attitudes à mobiliser dans des situations concrètes."

Cinq domaines communs aux trois niveaux
Les contenus sont organisés en 5 domaines. Pour chaque domaine sont précisés : les connaissances principales, l'objectif et les capacités.
1. S'approprier un environnement informatique de travail
2. Adopter une attitude responsable
3. Créer, produire, traiter, exploiter des données
4. S'informer, se documenter
5. Communiquer, échanger

Voir les 3 référentiels de compétences du B2i

En savoir plus
Dossier documentaire sur le B2iTextes officiels sur le B2i

A partir des programmes : éduquer aux et par les médias

clemi.jpg

Le CLEMI propose une présentation de la place que peut prendre l’éducation aux médias dans les programmes.
Il a fait une lecture exhaustive des programmes afin de repérer les entrées possibles d’une éducation aux médias en identifiant dans les programmes disciplinaires l’utilisation des médias comme supports pédagogiques (éducation par les médias) et l’étude des médias pour eux-mêmes (éducation aux médias). Il a souligné les objectifs généraux, les formulations, les souhaits qui permettent d’induire et de légitimer une éducation aux médias, et repéré tout ce qui concernait l’éducation à l’image, la lecture des images et l’étude du phénomène visuel.

Quatre axes de lecture sont proposés :
- Citoyenneté / compréhension du monde / ouvertures sur une éducation aux médias
- Lecture de l’image / visuel / optique
- Médias comme objets d’étude
- Médias comme documents ou supports pédagogiques

Site du CLEMI : place de l'éducation aux médias dans les programmes

 

café pédagogique

Le Café pédagogique propose quelques pistes pour le nouveau programme du Bac Pro en trois ans
Julie Anne et Blandine Raoul-Réa font un tour d'horizon qui "sans être exhaustif ni coller à un quelconque programme, aborde le travail avec/ sur / par/ les médias avec les élèves.
Les textes du programme du Bac Pro en 3 ans imposent pour la classe de seconde un tiers du travail en lettres sur la thématique : Construction de l'information. Construction de l'information à travers plusieurs questions : Les médias disent-ils la vérité ? Comment s’assurer du bien fondé d’une information ? Peut-on vivre sans s’informer ? Le numéro de 59 de « Lire au Lycée professionnel » se consacre à ce nouveau programme. C'est, entre parenthèse, le premier numéro entièrement numérique de la revue. Des exemples de séquences mises en oeuvre pour vous aider dans la pratique et bien-sûr des conseils de lecture."

Le Mensuel, n° 106, octobre 2009 : documentation

Site du Café pédagogique : quelques pistes pour le nouveau bac pro

Des atouts majeurs selon l'inspection générale

"L’éducation aux médias dispose d’atouts majeurs au sein du  système éducatif"
C'est ce que rappelle l'inspection générale dans son rapport sur l'éducation aux médias, en notant :

1. Des assises légales et institutionnelles incontestables, mais qui restent trop peu connues
    - Le Code de l’éducation 
    - La Loi d’orientation
    - Le Socle commun de connaissances et de compétences

2. Une implication naturelle des disciplines fondamentales à travers leurs programmes officiels

- Analyse et compréhension des contenus
(lecture de l’information, compréhension  des messages, étude et appréciation des points de vue, mise en relation avec le contexte, ouverture sur l’actualité et le monde environnant...) ;

- Maîtrise des langages

(analyse et prise en compte des formes, des conditions de production et de réception des messages, rhétorique et langage des images...) ;

- Connaissance des médias 
(environnement économique et social qui détermine leur fonctionnement, circuits d’information, métiers du journalisme, de la presse écrite et audiovisuelle...) ;

- Usage et pratique des médias
(initiation à l’écriture médiatique et à ses codes, création et réalisation de journaux scolaires, revues et dossiers de presse, émissions radios, vidéos, reportages, blogs, sites internet..., maîtrise de savoir-faire liés à l’usage des médias).

3. Des activités organisées dans le cadre de l’éducation aux médias qui enrichissent les apprentissages fondamentaux.

4. Une grande variété d’initiatives, souvent événementielles, mobilisent de  nombreux acteurs mais ne touchent pas l’ensemble des établissements et des  élèves.

La formation est la clef de voûte du dispositif.

L’éducation aux médias, enjeux, état des lieux, perspectives. Rapport IGEN et IGAENR, août 2007, p. 27-41
Télécharger le rapport de l'inspection générale : PDF, 137 p

Socle commun de connaissances et de compétences

bo

Depuis juillet 2006, l'éducation aux médias figure dans le socle commun de connaissances et de compétences que tout élève doit maîtriser en fin de scolarité obligatoire.

Socle commun de connaissances et de compétences
Décret n° 2006-830 du 11-7-2006

"Le socle commun s’organise en sept compétences. [...] Chaque grande compétence du socle est conçue comme une combinaison de connaissances fondamentales pour notre temps, de capacités à les mettre en œuvre dans des situations variées, mais aussi d’attitudes indispensables tout au long de la vie, comme l’ouverture aux autres, le goût pour la recherche de la vérité, le respect de soi et d’autrui, la curiosité et la créativité. Le socle commun s’acquiert progressivement de l’école maternelle à la fin de la scolarité obligatoire. Chaque compétence qui le constitue requiert la contribution de plusieurs disciplines et, réciproquement, une discipline contribue à l’acquisition de plusieurs compétences. [...] Afin de prendre en compte les différents rythmes d’acquisition, les écoles et les collèges organiseront un accompagnement adapté : études surveillées, tutorat, accès aux livres, à la culture et à internet..."

1er pilier : La maîtrise de la langue française

Savoir lire, écrire et parler le français conditionne l’accès à tous les domaines du savoir et l’acquisition de toutes les compétences...

Capacités
Lire
- Ecrire - Utiliser des outils - S'exprimer à l'oral

Attitudes
L’intérêt pour la langue comme instrument de pensée et d’insertion développe  [notamment] :
- l’intérêt pour la lecture (des livres, de la presse écrite) ;
- l’ouverture à la communication, au dialogue, au débat.

4ème pilier : La maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication (TUIC)

La culture numérique implique l'usage sûr et critique des techniques de la société de l'information. Il s'agit de l'informatique, du multimédia et de l'internet, qui désormais irriguent tous les domaines économiques et sociaux.
Ces techniques font souvent l'objet d'un apprentissage empirique hors de l'école. Il appartient néanmoins à celle-ci de faire acquérir à chaque élève un ensemble de compétences lui permettant de les utiliser de façon réfléchie et plus efficace.
Les connaissances et les capacités exigibles pour le B2i collège (Brevet informatique et internet) correspondent au niveau requis pour le socle commun. Elles sont acquises dans le cadre d'activités relevant des différents champs disciplinaires.

Connaissances
Les élèves doivent maîtriser les bases des techniques de l'information et de la communication (composants matériels, logiciels et services courants, traitement et échange de l'information, caractéristiques techniques, fichiers, documents, structuration de l'espace de travail, produits multimédias...).
Ils doivent également savoir :
- que les équipements informatiques (matériels, logiciels et services) traitent une information codée pour produire des résultats et peuvent communiquer entre eux ;
- que l'usage de ces outils est régi par des règles qui permettent de protéger la propriété intellectuelle, les droits et libertés des citoyens et de se protéger soi-même.

Capacités
La maîtrise des techniques de l'information et de la communication est développée en termes de capacités dans les textes réglementaires définissant le B2i :
- s'approprier un environnement informatique de travail ;
- créer, produire, traiter, exploiter des données ;
- s'informer, se documenter ;
- communiquer, échanger.

Attitudes
"Le développement du goût pour la recherche et les échanges d'informations à des fins éducatives, culturelles, sociales, professionnelles doit s'accompagner d'une attitude responsable - domaine également développé dans la définition du B2i - c'est-à-dire :
- une attitude critique et réfléchie vis-à-vis de l'information disponible ;
- une attitude de responsabilité dans l'utilisation des outils interactifs."

6 ème pilier : Les compétences sociales et civiques

"Il s’agit de mettre en place un véritable parcours civique de l’élève, constitué de valeurs, de savoirs, de pratiques et de comportements dont le but est de favoriser une participation efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle, d’exercer sa liberté en pleine conscience des droits d’autrui, de refuser la violence...

A - Vivre en société

Dès l’école maternelle, l’objectif est de préparer les élèves à bien vivre ensemble par l’appropriation progressive des règles de la vie collective.

Connaissances
Les élèves doivent
[notamment] :
- savoir ce qui est interdit et ce qui est permis ;
- connaître la distinction entre sphères professionnelle, publique et privée ;

B - Se préparer à sa vie de citoyen

Capacités
Les élèves devront être capables de jugement et d’esprit critique, ce qui suppose :
- savoir évaluer la part de subjectivité ou de partialité d’un discours, d’un récit, d’un reportage ;
- savoir distinguer un argument rationnel d’un argument d’autorité ;
- apprendre à identifier, classer, hiérarchiser, soumettre à critique l’information et la mettre à distance ;
- savoir distinguer virtuel et réel ;
- être éduqué aux médias et avoir conscience de leur place et de leur influence dans la société ;
- savoir construire son opinion personnelle et pouvoir la remettre en question, la nuancer (par la prise de conscience de la part d’affectivité, de l’influence de préjugés, de stéréotypes).

Attitudes
Au terme de son parcours civique scolaire, l’élève doit avoir conscience de la valeur de la loi et de la valeur de l’engagement. Ce qui implique :
- la conscience de ses droits et devoirs ;
- l’intérêt pour la vie publique et les grands enjeux de société ;
- la conscience de l’importance du vote et de la prise de décision démocratique ;
- la volonté de participer à des activités civiques.

Décret n° 2006-830 du 11-7-2006
BO n° 29 du 20 juillet 2006

Réforme des lycées

Favoriser l'accès de tous les lycéens à la culture
Circulaire n° 2010-012 du 29-1-2010

I. Essor de la vie culturelle au lycée

D. Éducation aux médias
Les moyens d'information et de communication enrichissent le parcours culturel des élèves et facilitent l'accès à la culture sous tous ses aspects : littéraire, historique, artistique, scientifique, mais aussi politique, économique, sociologique, etc. Dans la mesure où l'éducation aux médias concerne toutes les disciplines, il convient d'engager une exploitation plus grande de tous les médias : journaux, magazines, radios, télévisions, etc. Au sein du lycée, l'expression des élèves est également à encourager : journaux scolaires et lycéens, radios et vidéos d'établissement, sites internet, etc. L'éducation aux médias prépare ainsi les lycéens à exercer leurs responsabilités de citoyen.

BO spécial n° 1 du 4 février 2010

Pratiques et besoins des enseignants

Note de la DEPP 2008
Une note d'Information de la DEPP (Direction de l'évaluation de la prospective et de la performance) de 2008 analyse les pratiques en vigueur concernant l'éducation aux médias dans les établissements d'enseignement du second degré.
"Dans les établissements du second degré, l’éducation aux médias repose principalement sur la volonté d’aider les élèves à développer leur jugement et leur esprit critique et citoyen. Les activités et supports proposés permettent de se familiariser avec les langages médiatiques et d’axer la réflexion sur ce thème de prédilection qu’est la liberté de la presse . Les enseignants documentalistes, les professeurs de français et d’histoire-géographie sont les plus nombreux à s’impliquer dans l’éducation aux médias et, plus d’une fois sur deux, leur intervention au sein de la classe est conjointe. La presse écrite, quotidienne,nationale et payante est utilisée en priorité, mais, de manière générale, les professeurs restent demandeurs de plus d’outils, de supports et de conseils d’utilisation pédagogique des médias, nécessaires selon eux pour optimiser ces effets qu’ils constatent le plus souvent chez leurs élèves: découverte de la diversité de la presse et ouverture sur le monde"

Ministère de l'Education nationale, DEPP, n° 08.31, novembre 2008, 6 p.

Voir la note de la DEPP sur le site education.gouv.fr
Télécharger la note de la DEP : PDF, 6 p.