ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Indexation de ressources

3. Ressources éducatives numériques

Pourquoi et comment normaliser ?

Enjeux dans le domaine éducatif

Les enjeux de la normalisation dans le domaine éducatif
"L’enseignement et l’apprentissage en ligne font l’objet d’investissements importants tant de la part des offreurs de solutions technologiques que des acteurs du monde de l’éducation et le champ d’application des technologies de l’information et de la communication  ne cesse de progresser.

Avec ces nouveaux services, de nouveaux défis se dessinent à l'horizon pour l’éducation.
- L’accroissement de la mobilité sous toutes ses formes ces dernières années est à la fois un facteur de développement de la formation à distance et une dimension nouvelle à prendre en compte dans les architectures et les cahiers fonctionnels.
- Les technologies de l’apprentissage en ligne peuvent être un élément de lutte contre l’exclusion et de réduction de la fracture sociale en permettant d’accompagner des apprenants en difficulté en complément des systèmes d’enseignement traditionnel. Aisées à mettre en œuvre pour l’apprenant, elles peuvent constituer un outil d’appui dans une approche de sécurisation des parcours professionnels en réponse à un contexte de flexibilité accrue.

Parallèlement, la mondialisation met en évidence des puissances universitaires nouvelles telles que la Chine ou l’Inde qui questionnent la position du système français à l’international. Dans un monde globalisé, la mise en place de formations à distance contribue à une perception à l’extérieur de la vitalité du système éducatif d’un pays.
Conscient de ces enjeux, le Ministère de l’Education Nationale a apporté son soutien à la mise en place d’un programme de contribution à la normalisation et la standardisation internationale dès 2001 et  a souhaité que ce programme s’appuie sur un ensemble de références françaises à caractère très opérationnel, et s’inspirant des avancées de la normalisation internationale."

Dorothée Danielewski, responsable du projet "Normes et standards" à la SDTICE

Des métadonnées : pourquoi faire ?

Côté utilisateur
- Retrouver des ressources pédagogiques
- Echanger des ressources pédagogiques

Côté producteur
- Partager l'information dans un contexte où les ressources sont nombreuses et leur production coûteuse
- Réutiliser les ressources ou leurs composant
- Etre interopérable avec des systèmes de gestion de la formation (Learning Management Systems)

Gomez de Regil, Rosa Maria. LOMFR- MENESR, 24 octobre 2005

Processus de normalisation

Petite histoire des normes : technologies de l'information pour l'éducation, la formation et l'apprentissage 
- les grandes dates de 1988 à aujourd'hui,
- principaux domaines couverts par les normes en cours et origine des travaux.

Blandin, Bernard. Les enjeux des normes sur les technologies de l’information pour l’éducation, la formation et l’apprentissage. 23/06/2003

L'enjeu central se résume à cinq défis de base :

Accessibilité 
permettre la recherche, l'identification, l'accès et la livraison de contenus et composantes de formation en ligne de façon distribuée.

Interopérabilité
permettre l'utilisation de contenus et composantes développés par une organisation sur une plate-forme donnée par d'autres organisations sur d'autres plateformes.

Réutilisabilité
permettre aux contenus et composantes à différentes fins, dans différents produits, dans différents contextes et par différents modes d'accès.

Durabilité
permettre aux contenus et composantes d'affronter les changements technologiques sans la nécessité d'une réingénierie ou d'un redéveloppement.

Adaptabilité
permettre la modulation sur mesure des contenus et des composantes."

AUF. La normalisation de la formation en ligne : enjeux, tendances et perspectives
http://profetic.org/file/norm-0210-d-RAPPORT.pdf

Les normes en cours d’établissement concernent cinq grands domaines
Chacun étant traité par un groupe de travail international. 
- le vocabulaire et la terminologie,
- les techniques collaboratives,
- l’information sur les participants, 
- la gestion et la mise en œuvre de l’apprentissage, de l’éducation et de la formation,
- le cadre général de description et la qualité.

Blandin, Bernard. Les enjeux des normes sur les technologies de l’information pour l’éducation, la formation et l’apprentissage. 23/06/2003

Les enjeux autour du processus de normalisation pour la formation en ligne
"L’apprentissage en ligne est un domaine bien spécifique en ce sens qu’il concerne non seulement plusieurs types d’utilisateurs et des dispositifs informatiques de communication et d’accès à des ressources mais aussi et surtout un processus complexe d’élaboration de connaissance. Vu l’évolution rapide des outils proposés et la non stabilisation des usages correspondants, la normalisation globale des processus et des services offerts à l’apprenant rencontre de multiples défis.
- Une nécessaire évolutivité des normes
- La pression des industriels
- Le risque de l’inclusion d’un brevet dans une norme
- Des instances de normalisation internationales à la représentation peu démocratique."

Arnaud, Michel. Problématique de la normalisation pour la formation en ligne, Lyon : 26/03/2004
Site du colloque "Normes et standards éducatifs"
http://www.foademplois.org/normes.htm

Indexation des ressources pédagogiques

Les caractéristiques d’une ressource pédagogique et les besoins d’indexation qui en résultent
"Appréhender la complexité et l’enjeu de l’indexation des ressources pédagogiques implique en préliminaire de comprendre ce qu’est un objet pédagogique et de définir la notion de grain. Il est ensuite indispensable de s’interroger sur les besoins des acteurs qui participent à la mise en place de tels objets - en particulier les équipes d’enseignants et les équipes techniques. Il convient alors de prendre en compte la diversité des projets qui sont mis en œuvre : depuis les "gros projets" aboutissant à un produit fini, volumineux et de très bonne qualité, avec des délais de production longs et des budgets importants ; jusqu’aux "plus petits projets", moins structurés, mais dont la foison se traduit par une production extrêmement riche et diversifiée, avec des mises à jour fréquentes. En effet, ces deux types de projets soulèvent des questions différentes du point de vue de l’indexation..."

Flory, Laurent. Les caractéristiques d’une ressource pédagogique et les besoins d’indexation qui en résultent. Babel - edit -, L'indexation des ressources pédagogiques numériques (journée d'étude du 16/11/ 2004). ENSSIB - janvier 2006 [en ligne]
http://www.enssib.fr/babel/document.php?id=60

Pourquoi indexer les ressources pédagogiques numériques ?
"Cette contribution définit les ressources pédagogiques numériques, en précisant leurs rôles et caractéristiques (interchangeables, évaluables, livrables, réutilisables, abordables, adaptables, durables, fiables, gérables…) et rappelle l’utilité d’indexer ces ressources. Les métadonnées doivent suivre cependant des normes et standards bien précis pour permettre de retrouver facilement ces ressources pédagogiques. Il s’agit aussi de décrire les principales métadonnées (Dublin Core, Dublin Core Education, Learning Object MetaData…) et d’évoquer rapidement les problèmes d’implémentation."

Bourda, Yolaine. Pourquoi indexer les ressources pédagogiques numériques ?. Babel - edit -, L'indexation des ressources pédagogiques numériques (journée d'étude du 16/11/ 2004). ENSSIB - janvier 2006 [en ligne]
http://www.enssib.fr/babel/document.php?id=41

Garantir la pérennité, l'interopérabilité, et une certaine ouverture des ressources numériques
"Les moteurs de recherche généralistes n'apportent à l'enseignant désirant utiliser [es ressources pédagogiques en ligne] dans son activité pédagogique ni  la précision nécessaire, ni la qualification attendue.
La structuration de l'information pédagogique représente également un enjeu important dans le cadre de la généralisation des usages des TICE. Des banques de scénarios pédagogiques visant à mutualiser des pratiques scolaires liées aux TICE suscitent un intérêt croissant et l'accès à ces données nécessite d'être normalisé dans le but de proposer un langage commun et une gestion maîtrisée de ressources pérennes...
Le ministère [de l'éducation nationale] souhaite disposer de normes à respecter pour garantir la pérennité, l'interopérabilité, et une certaine ouverture des ressources numériques produites, en lien avec les plates-formes de distribution et de consultation de ces ressources."

AFNOR. Avant-projet de norme Pr NF Z76-040, 2005

Qualité de la formation : une alternative ?

Voir dans ce dossier
Qualité : un autre concept

Démarche qualité

Définition
"À la différence d’une évaluation qui consisterait à produire un jugement sur une formation à partir de la comparaison entre le souhaité et l’observé, une démarche qualité vise une amélioration continuelle. C’est une composante du management d’un projet ou d’un système.
Les démarches qualité ont comme but l’amélioration des résultats par une utilisation plus efficace des moyens humains et matériels et une amélioration des processus.
Elles peuvent se satisfaire de cette amélioration mais peuvent aussi donner lieu à la délivrance d’un certificat ou d’un label reconnus facilitant la commercialisation des prestations ou produits."

éduscol
http://eduscol.education.fr/superieur/soutien/outils/qualite

Méthode
- Définir le cadre et les valeurs
- Décrire son activité
- Identifier les contraintes
- Mettre en place les moyens de la démarche qualité
- Standards : cibles, activités
- Commentaires sur ISO

éduscol
http://eduscol.education.fr/superieur/soutien/outils/qualite/demarche/...

Démarche qualité des Campus numériques
-
Les valeurs mises en avant
- Décrire l'activité du campus : quels points sensibles ? - Conclusion
- Le cadre de la démarche qualité

éduscol
http://eduscol.education.fr/superieur/soutien/outils/qualite/demarche

Principaux acteurs

Education nationale

Partenariat  SDTICE - AFNOR
La SDTICE - sous-direction des technologies de l'information et de la communication pour l'éducation - soutient financièrement la commission SC36 (Technologies de l’Information pour l’Enseignement, la Formation, et l’Education) de l'AFNOR. Elle a lancé une réflexion sur l'adoption de standards de métadonnées dans le cadre du Schéma Directeur des Environnements de Travail.

Dans le cadre d'une convention entre le ministère et l’AFNOR, une version française du LOM  a été élaborée : le LOMFR.
Voir  dans ce dossier : Présentation du LOMFR

Acteurs de la standardisation

ARIADNE - Europe
Fondation ARIADNE pour le Vivier de Connaissances Européen : association internationale à but non-lucratif.
Objectif : promouvoir et améliorer les résultats issus des projets européens qui  ont permis de développer des outils et une méthodologie facilitant la production, la gestion et la réutilisation des contenus pédagogiques multimédias utilisés dans le cadre de formations à distance. 50 000 objets
http://www.ariadne-eu.org/

Création : 1996
Alliance of Remote Instructional Authoring and Distribution Networks for Europe - ARIADNE - a participé
- à des activités de standardisation sous les auspices du Comité IEEE LTSC , en collaborant notamment  au Projet IMS Educause (à financement américain), afin d'obtenir au plus vite un ensemble de Métadonnées Pédagogiques acceptable à grande échelle
- aux travaux de standardisation initiés par la Commission Européenne, sous les auspices de CEN/LTWS (Atelier de Technologies d'Apprentissage).
http://www.ariadne-eu.org/

Métadonnées Ariadne (anglais)
http://www.ariadne-eu.org/en/developingTools/aws/documentation/metadata.html

Lire :
"Ariadne, 6 ans de pratique de normalisation" (article d'Erik Duval, sur le site Initiatives, 2003)
http://www.initiatives.refer.org/Initiatives-2003/_notes/_notes/Duval.htm

"Ariadne, une structure technologique et méthodologique pour l'enseignement ouvert et à distance tout au long de la vie" (article d'Eddy Forte, sur le site EPLF, 1999)
http://ditwww.epfl.ch/SIC/SA/publications/FI99/fi-sp-99/sp-99-page20.html

IMS Global Learning Consortium (2006) - Etats-Unis
Instructional Management Systems
L'idée est de créer un patrimoine éducatif, interopérable, accessible et réutilisable.
http://www.imsglobal.org/

Consortium rassemblant des universités et des entreprises américaines
- participe à l'élaboration et à la promotion de la formation ouverte et à distance
- produit des spécifications sur des métadonnées et sur la présentation du contenu
Annonce d'un standard industriel pour la gestion des cours ainsi que la réalisation de contenus numériques d'éducation - octobre 2006 -
http://www.imsglobal.org/pressreleases/pr061009.html

La nouvelle spécification IMS Common Cartridge vise à répondre aux besoins d’interopérabilité entre les contenus déposés dans les environnements numérique d’apprentissage (Learning Management Systems), les outils de conception et de gestion des apprentissages utilisés par les éducateurs et le matériel diffusé par le milieu de l’édition de contenu éducatif numérique.
http://www.normetic.org/article.php3?id_article=620

Acteurs pour la modélisation des applications

EdNA - Australie
Education Network Australia
Réseau australien pour les éducateurs :  principale collection de ressources libres et réseau de collaboration de la communauté d'éducation et de formation : 250 000 objets.
http://www.edna.edu.au/edna/go

LORNET - Canada
Learning Objects Repositories Network
L'objectif est de mailler les communautés éducatives. Lornet repose sur un partenariat de six universités canadiennes. Le projet, qui a débuté en 2005, porte sur les architectures d'interopération des objets d'apprentissage et les standards de métadonnées. Les méthodes d'agrégation et de conception permettent de construire des ressources complexes avec un dispositif gestionnaire permettant d'adapter les contenus, d'assister les usagers, de procéder à des extraction de contenus de rechercher et diffuser des objets multimédias.
Ce projet de dépôt normalisé de ressources d'enseignement et d'apprentissage (REA) est  actuellement en phase d'inventaire des outils. Il privilégie les solutions OpenSource.
http://thot.cursus.edu/rubrique.asp?no=19691

MERLOT - Etats-Unis
Multimedia Educational Resource for Learning and Online Teaching
Initiative américaine issue de California State University visant à développer des ressources libres et des standards pour l’éducation. Le groupe de travail actuel rassemble de nombreuses universités américaines et travaille en relation avec CanCore.
http://www.merlot.org
Il s'agit d'un dépôt fédéré de ressources pédagogiques : un million d'objets
http://fedsearch.merlot.org/main/search.jsp
44 critères d’évaluation ont été définis puis classés en dix catégories. Les normes et standards TI tels que DublinCore et le LOM sont supportés par les cinq plates-formes et des formulaires de saisie permettent l’insertion des métadonnées correspondantes. 
http://www.normetic.org/article.php3?id_article=399

Voir aussi le Réseau Globe qui fait partie de Merlot.
Son objectif est de connecter le monde en proposant des ressources pédagogiques de qualité qui prennent en compte les normes de la formation ouverte à distance.
http://globe.edna.edu.au/globe/go/lang/fr/pid/2
Normes du E-learning : voir Afnor ci-dessus.

_______

Et aussi

REA-UQ : un échantillon des pratiques québécoises de normalisation développées en réseau
http://www.normetic.org/article.php3?id_article=691

LOMFR (Learning Object Metadata)

Qu'est-ce que le LOMFR ?

LOM
Learning Object Metadata
Standard international proposant un modèle de description des métadonnées associées à des objets pédagogiques quels qu'ils soient, numériques ou non.

Le LOM n'est pas une norme mais une recommandation de métadonnées.
Adopté par les IEEE en 2002.

Le LOMFR est le profil français d'application du LOM.
Contrairement au LOM, c'est  une norme.

Le LOMFR décrit des objets (ressources) pédagogiques.
Est considérée comme ressource pédagogique toute entité (numérique ou non) utilisée dans un processus d'enseignement, de formation ou d'apprentissage.
Il peut s'agir de livres, de films, de scénarios pédagogiques, de sites web, de logiciels, etc.

Ses objectifs sont les suivants :
- permettre une meilleure visibilité de l'offre d'objets pédagogiques, numériques ou non,
- disposer de normes à respecter pour garantir la pérennité, l'interopérabilité, et une certaine ouverture des ressources numériques produites, en lien avec les plates-formes de distribution et de consultation de ces ressources. (extrait de la norme expérimentale).

Il concerne  l’ensemble de la communauté éducative :
-
communauté éducative française (enseignements primaire, secondaire, supérieur)
- communauté de la formation (formation professionnelle, formation continue)
- documentalistes et bibliothécaires
- éditeurs, entreprises

Où se renseigner ?

Site lom.fr.org
Site collaboratif de l'implémentation  de l'initiative LOM-fr qui propose les résultats du travail du groupe AFNOR-SDTICE mettant en place la norme LOMFR. Ce site a pour but initial de protéger l'espace de noms et de proposer en ligne  les outils de validation pour permettre la rédaction de fiches LOMFR cohérentes.
http://www.lom-fr.fr

En savoir plus

Description, indexation, partage et mutualisation de ressources pédagogiques numériques
Séminaire INRP - Jeudi 18 et vendredi 19 janvier 2007
"L'utilisation de ressources informatiques pour la formation a conduit à une modification importante des pratiques pédagogiques. L’évolution des comportements et des activités s'est traduite par la prolifération de ressources pédagogiques numériques.
Dans un premier temps, les sites web statiques, puis les sites dynamiques, ont suffi pour gérer l'afflux de productions destinées à servir de ressources pour l'éducation. Aujourd'hui, il est fréquent de ne pas retrouver une ressource particulière, repérée lors d'une précédente visite sur un site donné. Face à ce problème, les moteurs de recherche se spécialisent et se diversifient, mais cette évolution technique ne fournit qu'une partie de la solution du problème.
L'arrivée d'une norme française de description des ressources pédagogiques (le LOMFR) fournit la deuxième partie de la solution, en permettant aux auteurs de ressources de les décrire et de favoriser leur repérage, puis leur mutualisation en ligne, en particulier dans les environnements numériques de travail. Quelques exemples, comme PrimTICE, montrent déjà des résultats probants et les pratiques d'indexation sont aussi en cours de généralisation dans les enseignements secondaire et supérieur.
Le séminaire de formateurs vise à :
- présenter la norme française LOMFR et son utilisation pour indexer des ressources ;
- démontrer l'efficacité de l'indexation pour partager des ressources numériques dans des communautés éducatives et mettre en place de nouvelles pratiques pour les auteurs de ressources intégrant l'indexation ;
- expérimenter des outils logiciels opérationnels d'indexation et de mutualisation."

INRP, janvier 2007
http://www.inrp.fr/formation-formateurs/catalogue-des-formations/formations-2006-07...

 

Communications antérieures à la parution de la norme LOMFR (décembre 2006)

DELMOTTE Stéphanie
La double face des normes dans les pratiques d’information et de formation : l’accès au savoir en ligne, entre facilitation et restriction
"Dans le cadre de l’AFNOR, Stéphanie Delmotte a participé à l`adaptation française (ou profil d`application) du standard LOM  [...] . Au cours de ce travail, est apparue l’interrogation sur le double aspect de la normalisation qui est conçue pour faciliter les échanges mais qui, concrètement, peut les restreindre. L`analyse des processus qui se sont déroulés met en évidence la nécessaire mise en oeuvre de deux pôles dans le travail d`élaboration des standards : une pratique de terrain et une réflexion approfondie sur des conceptions ou des mécanismes implicites. Ainsi doivent être mobilisés des thèmes comme l’arrière-plan culturel, l’engagement des organismes publics ou leur absence, les buts commerciaux, les pratiques professionnelles, les usages, les techniques, l`application des systèmes informatisés."

Colloque "Normalisation, éthique et sciences sociales". Université Paris X-Nanterre, 29-30 novembre 2005 (.doc, 14 p.)
http://www.u-paris10.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=5196

DELMOTTE Stéphanie, BAKIR Djamel
Document de travail pour une réflexion française sur la future norme "LOM"

Learning Object Metadata, concernant les objets pédagogiques : propositions et commentaires
"Ce document a pour but de servir de base de travail pour une étude approfondie de la norme LOMFR (Learning Object Metadata), de façon à permettre à la France de défendre son point de vue en le fondant sur une réflexion théorique solide, tout en tenant compte despratiques observées sur le terrain."

Université Paris X-Nanterre, 2005, PDF, 43 p.
http://publications.u-paris10.fr/31/01/LOM.pdf

PERNIN Jean-Philippe
LOM, SCORM et IMS-Learning Design : ressources, activités et scénarios
"... A travers différentes propositions (LOM, SCORM et IMS-LD), [l'auteur analyse] trois des principales approches, apparues successivement : les langages d'indexation de données, les modèles de mise en œuvre informatique et enfin les langages de modélisation pédagogique. Ces derniers, qui font à l'heure actuelle l'objet d'études approfondies, présentent de réelles avancées en replaçant le point de vue pédagogique au centre du dispositif et en proposant de décrire l'ensemble des relations sémantiques liant les activités et les ressources de manipulation de connaissance. En particulier, cette nouvelle approche nécessite de s'intéresser aux usages effectifs des ressources d'apprentissage au sein de communautés de pratique (enseignants, formateurs et documentalistes), tant en termes de mutualisation, de réutilisation que de stratégies d'indexation."

L'indexation des ressources pédagogiques numériques (journée d'étude du 16/11/ 2004). ENSSIB, janvier 2006
http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-1810

Eléments du LOMFR

Voir le schéma heuristique
http://eduscol.education.fr/data/lomfr.gif

La description concerne :
- La structure de la ressource
- Ses différentes versions
- Ses contributeurs
- Le jeu de métadonnées utilisées dans l'enregistrement
- L'implémentation technique de la ressource
- Les droits afférents à la ressource
- Les relations avec d'autres ressources
- Des commentaires associés à la ressources
- Une classification des sujets traités par la ressource.
- Les caractéristiques pédagogiques essentielles de l'objet concerné.

Quatre critères d'utilisation sont proposés pour chaque élément  :
O : obligatoire / R : recommandé / I : implicite / F : facultatif

LOMFR et LOM

3 éléments ont été ajoutés dans le LOMFR. Ils appartiennent à 2 catégories

    Comptabilité Dublin Core
Critères d'utilisation
  1. Général
1.10  Type documentaire
 
 
DC

 R
  5. Pédagogique
5.12  Activité induite
5.13  Validité des acquis
 
F
F


   R : recommandé / F : facultatif


LOMFR et Dublin Core

3 principes

La plus grande interopérabilité possible entre le Dublin Core et le LOMFR
Il existe déjà de nombreuses normes décrivant les métadonnées associées à un document. La plus utilisée dans le monde des bibliothèques et de la documentation est le Dublin Core.
Dans un souci d'interopérabilité, le  LOMFR s'appuie sur les éléments et le vocabulaire du Dublin Core.

Spécificité du LOMFR : description d'objets pédagogiques
Le LOMFR comporte des ajouts par rapport au Dublin Core, ils concernent les champs décrivant les spécificités pédagogiques (classe d'âge, niveau, difficulté...).

Recours à des  vocabulaires contrôlés
Il est fortement conseillé dans le LOMFR, comme dans le  Dublin Core de recourir à des vocabulaires contrôlés (listes d'autorités, classifications, thesaurus, ontologies...) déjà utilisés par des communautés de pratique (documentation, enseignement, recherche).
La structure du LOM FR permet de décrire des objets pédagogiques de manière très fine si on le souhaite.

Eléments du LOMFR compatibles avec le Dublin Core

  Critères d'utilisation
 

1. Général
    1.1    Identifiant
             
1.1.2  Entrée
    1.2    Titre
    1.4    Description
    1.5    Mot clé libre
    1.6    Couverture
    1.10  Type documentaire


O
O
R
R
F
F
R

 

 2. Cycle de vie
    
2.3.  Contribution
             
2.3.1  Rôle (auteur, éditeur, contributeur)



I
  4. Technique
     
4.1    Format
 
R
  6. Droits
    
6.3    Description
 
F
 7. Relation
   
7.1    Type
             
7.2.2  Ressource / description


F

 

O : obligatoire / R : recommandé / I : implicite / F : facultatif

VocabNomen

Un projet d’indexation des ressources académiques

Présentation du projet

VocabNomen a pour ambition de définir une grille de description commune des ressources pédagogiques offertes par les sites académiques et nationaux afin d'en faciliter leur accès. Le groupe de travail en charge de ce projet, réunissant des représentants du ministère, des académies et du SCEREN-CNDP, organise une consultation nationale afin de recueillir les suggestions de la communauté éducative.

En savoir plus sur le projet VocabNomen : un projet d’indexation des ressources académiques

Consultation nationale

Du 16 avril au 14 mai 2010

Participez à l'enquête sur le projet d'indexation des ressources académiques
Merci de bien vouloir consacrer quelques minutes à répondre aux questions qui vous sont proposées par le lien ci-dessous. A la fin de l'enquête, vous pourrez si vous le souhaitez, contribuer de façon plus détaillée en accédant à un espace de présentation de l'ensemble de la grille.

Accéder au questionnaire

Archives ouvertes - OAI

Qu'est-ce que l'OAI (Open Access Initiative) ?

Un enjeu pour les scientifiques : avoir accès gratuitement à leurs publications

« Souhaitant avoir un accès gratuit et immédiat à leurs publications, des communautés de scientifiques ont créé dès 1991 des serveurs pour stocker leur préprints, puis leur postprints, afin de contourner le problème des abonnements coûteux à leurs propres publications. Ces initiatives prirent la forme de déclarations internationales (Open Access Initiative)...
L'Open Access (libre accès) est le principe d'accès gratuit aux publications scientifiques...
L'Open Archive : abusivement traduit en français par "archives ouvertes" est le stockage des publications scientifiques sur des serveurs fonctionnant avec un logiciel "Open Source", permettant une interopérabilité avec d'autres serveurs et offrant un accès totalement gratuit. »
Ces notions sont extraites du dossier très complet sur l'Open Access, réalisé par le service documentaire de l'Ecole nationale des Ponts et chaussées. Il comprend huit chapitres :
1. L'engagement des scientifiques
2. L'e-édition
3. Les bibliothèques
4. Les politiques publiques
5. Perspectives de l'Open Access
6. Terminologie de l'Open Access (glossaire)
7. Brève chronologie de l'Open Access
8. Liens utiles

École Nationale des Ponts et Chaussées, janvier 2006

INIST - Libre accès à l'information scientifique et technique

« Le mouvement du Libre Accès est une réponse au changement que vit la communication scientifique depuis le début des années 1990. Celui-ci a pour origine essentiellement deux phénomènes, concomitants mais indépendants : l’émergence des nouvelles technologies de l’information et de la communication dont l’internet, et l’augmentation des tarifs des revues scientifiques.
En réaction, ont vu le jour de nombreuses déclarations et prises de position, en faveur de la libre circulation des publications, venant d’individus mais aussi d’organismes nationaux et internationaux. Elles sont, pour la plupart, en faveur des deux stratégies prônées par l’Initiative de Budapest : l’auto-archivage et les revues alternatives. Elles se sont concrétisées par la mise en place d’archives ouvertes et la création ou transformation de revues dont les articles sont librement accessibles.
Ces deux nouveaux modes de diffusion des résultats de la recherche bouleversent les mondes de la recherche et de l’édition qui s’interrogent quant à leur impact sur, par exemple, l’évaluation de la recherche, le financement des publications et les droits des auteurs.
Ce site se propose de vous tenir au courant, par un fil de brèves, des réalisations, débats, interrogations, études et prises de position de la part des acteurs impliqués dans la communication scientifique, suite à la mise en place de ces nouveaux canaux de diffusion.
Une rubrique Glossaire donne des définitions des principaux concepts du mouvement du Libre Accès. »

openaccess.inist.fr

Les archives ouvertes dans la communication scientifique

G. Chartron, Urfist-Paris

Qu'est-ce qu'une archive ouverte?

« Une "archive":
Le terme est ambigu car il renvoie à la notion d'archive telle qu'elle a été définie par les archivistes, connotation forte avec la notion de préservation sur le long terme associée à une politique institutionnelle.
Dans le contexte de la communicaion électronique scientifique, le terme a ses origines dans la communauté "E-prints" et de ses pionniers, il est ici synomyme de réservoir d'information (appelé aussi parfois "entrepôt"). Le terme est très lié au mouvement "Open Archive Initiative", qui a pour objectif des finalités d'interopérabilité technique entre ces réservoirs (interrogation transversale par des moteurs de recherche).

"Ouverte":
Le terme est lui aussi ambigu, certains auraient tendance à l'assimiler à la gratuité d'accès car de fait, les premières archives (celle de P. Ginsparg et celle de S. Harnad notamment ont marqué une rupture dans l'économie de la publication scientifique, en ouvrant à tous, les publications scientifiques).

Or, dans le contexte du mouvement OAI (Open Archive Initiative), le terme "Open" concerne l'architecture technique de ces archives et n'est pas synonyme de gratuité d'accès. Il s'agit de définir des protocoles communs pour permettre une facilité d'utilisation du contenu par un ensemble de services extérieurs.
Convergence forte avec le mouvement "Open sources" de l'informatique libre. Un logiciel libre, contrairement à une idée commune répandue, ne signifie pas que ce logiciel soit gratuit. Un logiciel est qualifié de "libre" dans la mesure où l’accès à son code-source est libre, ce qui donc n’a rien à voir avec son prix. Chacun peut utiliser, copier, distribuer et modifier librement un logiciel libre. Par ailleurs, les sociétés commerciales peuvent éventuellement en tirer profit en le distribuant. Le logiciel libre s’oppose à la notion de logiciel propriétaire dont l’utilisation, la redistribution et toute modification sont interdites ou exigent une autorisation spécifique.

Il faut donc conclure sur une certaine ambiguïté du terme "Archive ouverte", il n'a pas la même signification selon son contexte d'utilisation. Dans les discours dominants, il est plutôt assimilé à des réservoirs d'articles en accès libre, sans barrière économique et juridique, intégrant ou non des protocoles d'interopérabilité. »

Le reste de l'article porte sur les points suivants

> Les enjeux associés
> Le mouvement OAI (Open Archive Initiative)
> Open Archives Forum (L'initiative OAI européenne)
> Recensement, typologie des archives ouvertes
> Des exemples
> Quelle place des archives ouvertes dans le processus de la communication scientifique?
> Les problèmes de droits liés à la propriété intellectuelle
> Les compétences, les acteurs, les modes de financement
> Les services disponibles pour développer des archives ouvertes

Urfist de Paris, 14/01/2003

Le protocole OAI et ses usages en bibliothèque

François Nawrocki - Direction du livre et de la lecture - Bureau des politiques documentaires
« L'OAI-PMH (Open Archives Initiative’s Protocol for Metadata Harvesting) ou protocole OAI facilite l’échange de données entre des fournisseurs de données (par exemple des bibliothèques ou des musées...) et un fournisseur de service (qui peut être aussi une bibliothèque, un centre de documentation, un portail thématique ou local désirant rassembler des données).
Ce protocole d’échange permet de créer, d’alimenter et de tenir à jour, par des procédures automatisées, des réservoirs d’enregistrements qui signalent, décrivent et rendent accessibles des documents, sans les dupliquer ni modifier leur localisation d’origine.
Grâce au protocole OAI, une bibliothèque agissant en tant que fournisseur de données a la possibilité d’offrir une visibilité accrue à ses documents, notamment à ses publications électroniques ou à ses fonds spécialisés.
Réciproquement, en tant que fournisseur de service, une bibliothèque peut réaliser une base de données ou un portail documentaire dans son domaine de spécialité ou sur un thème quelconque, en collectant les données descriptives de ressources et documents de tous types, accessibles sur l’Internet dans des entrepôts OAI.
Enfin, le protocole OAI permet de faire communiquer entre elles des bases de données diverses et hétérogènes, et donc de réaliser des partenariats entre plusieurs établissements que rapprochent leurs collections (complémentarité des fonds) ou leurs publics (services culturels d’une même collectivité). »

1. Un protocole simple et interopérable pour le partage des données
     - Histoire et objectifs du protocole OAI
     - Principes fondamentaux du protocole OAI
2.  Concevoir des services OAI en bibliothèque
     - L’entrepôt OAI
     - Le moissonneur OAI
Conclusion
Glossaire

Culture.gouv.fr, janvier 2005

Sites en anglais
Site officiel du projet OAI
Chronologie de l'OAI

Ressources pédagogiques en OAI

CEL (Cours en ligne)
"Le CCSD (centre pour la communication scientifique directe) du CNRS a pour mission d’améliorer et d’étendre les techniques permettant aux chercheurs du monde entier de communiquer directement les résultats de leurs travaux à leurs collègues, en les insérant dans des bases de documents en libre consultation. Le CCSD a développé la plate-forme HAL (Hyper Article en Ligne) qui permet aux chercheurs de déposer librement leurs publications sur une plate-forme interdisciplinaire commune à tous les établissements et universités. HAL assure ensuite la diffusion universelle de ces contenus. Le CCSD propose l'accès à plusieurs bases de documents en libre consultation (HAL et ses portails) dont le serveur "Cours en ligne".
Ce serveur est destiné à offrir aux doctorants qui travaillent dans les laboratoires l'accès à des cours qui peuvent leur être utiles : cours de DEA, des grandes écoles, écoles d'été par exemple. La consultation est libre et gratuite. Les auteurs de cours qui sont disposés à faire bénéficier de cette façon un grand nombre d'étudiants en thèse sont encouragés à déposer ce cours via l'interface prévue à cet effet. Ils sont invités à y donner les renseignements utiles au personnel du CCSD pour identifier ce cours : DEA où il a été enseigné et années d'enseignement par exemple. En cas de modification du cours par l'auteur, il est parfaitement possible de déposer des versions successives. Les textes déposés doivent être complètement rédigés."
La recherche avancée s'effectue par titre, auteur, nom de laboratoire, année de publication, de rédaction, de dépôt.

CEL (Cours en ligne)
http://cel.archives-ouvertes.fr/

Le consortium UNIT (Université Numérique Ingénierie et Technologie) conduit un travail de groupe pour l'ensemble des UNT sur la constitution d'un outil OAI. Les travaux sont actuellement orientés sur la constitution d'un portail ORI-OAI dont le financement est assuré en partie par des subventions de la SDTICE.
Pour en savoir plus :
- sur ORI-OAI http://www.ori-oai.org
   présentation dans le cadre de E-Sup days juin 2006
- sur les UNT : http://eduscol.education.fr/usages/sup/unt/

Les 3 documents suivants exposent une partie des travaux réalisés dans le cadre de ce groupe.

- UVED (Université Virtuelle Environnement et Développement Durable)
"Le projet inter-UNT a pour objectif de développer une solution de référencement et d'indexation de ressources. Dans le cas de ressources pédagogiques, ce référencement se fait sur la base du schéma de métadonnées LOM.
Le principe est de créer un réseau de portails. C'est à dire que chaque établissement conserve ses documents dans un entrepôt de données interne.
Ces entrepôts seront accessibles par un outil d'interrogation appelé moissonneur. Ce dernier va donc interroger l'ensemble des entrepôts de données et importer l'ensemble des métadonnées liées à un document (LOM).
Il sera ensuite possible de faire des recherches sur ces métadonnées pour retrouver un document particulier ou un ensemble de ressources.
Cette partie du site d'UVED prend donc la forme d'un outil de recherche qui permettra de retrouver des ressources mises à disposition par les membres d'UVED dans leur établissement. Bien entendu, cela se fait avec une gestion des droits qui permet de contrôler l'accès aux ressources."

UVED
http://uved.educagri.fr/index.php?id=39

- INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Lyon
"L’INSA de Lyon adhère au consortium UNIT (Université Numérique Ingénierie et Technologie). Les bibliothèques de l’INSA de Lyon sont particulièrement impliquées dans les actions de ce consortium, notamment dans les groupes de travail qui conçoivent le système de partage des ressources pédagogiques entre les établissements du consortium. Ce système répondra aux protocoles et aux normes internationaux de partage, de description et d'indexation de ressources pédagogiques numériques :
- protocole OAI-PMH pour partager des ressources numériques dans une logique de fédération de portails entre les membres du consortium,
- métadonnées LOM pour décrire les ressources pédagogiques selon la déclinaison LOMFR, norme expérimentale du profil français d’application du LOM
- indexation à l'aide des classifications utilisées dans les bibliothèques (Dewey, ...)."

INSA Lyon
http://csidoc.insa-lyon.fr/reseaux.php

- UNIT (Université Numérique Ingénierie et Technologie)
"Le consortium UNIT associe tous les acteurs publics et privés de la formation supérieure en Sciences de l'Ingénieur et Technologie désireux de partager des ressources numériques existantes, des outils, des expériences, et de co-piloter des projets axés sur les TICE (Technologies de l'Information et de la Communication pour l'enseignement). Il vise en particulier une large diffusion sur Internet de ressources numériques capables de renforcer la qualité et la visibilité des formations offertes par les partenaires d'UNIT."

UNIT
http://www.unit-c.fr

Centre d'INdexation et d'Edition de MétA-données pour les TIC
Le Cinematic est un site de ressources pédagogiques proposant une fonction de recherche et une fonction d'indexation. La base de ressources est entièrement accessible à la recherche simple avancée ou thématique... Les références de ce site sont aussi disponibles sous la forme d'archives ouvertes OAI qui peut être librement interrogé et moissonné.
Ce site propose les ressources de l'ENS-Lyon ainsi que des ressources francophones en sciences récoltées dans des archives ouvertes. L'accès à CINEMATIC pour le dépôt de ressources est ouvert à tous les contributeurs et à toutes les structures d'enseignement et de formation.

Centre d'INdexation et d'Edition de MétA-données pour les TIC
http://cinematic.ens-lyon.fr/espace_publication/sciences-de-la-terre/la-terre-structure-composition-evolution/search_XML?collLocation=/db/planetterre/metadata&simpleRequest=atmosphere&schemaID=LOM

Archives ouvertes Cinematic - ENS deLyon
http://cinematic.ens-lyon.fr/oaiRepository

BIUM (Bibliothèque interuniversitaire de médecine et d'ontologie)
"La BIUM a mis en place un réservoir OAI-PMH, qui permet aux professionnels qui le souhaitent de récupérer les notices des documents mis en ligne dans Medic@.
Les sets mis en place permettent de moissonner le réservoir :
1. par type de document (monographie, thèse, périodique, manuscrit, article, extrait).
2. par série documentaire (e. g. toutes les notices correspondant au Corpus des médecins de l'Antiquité, toutes les notices correspondant à la série "Références").
3. par dossier documentaire (e. g. toutes les notices correspondant au dossier "Galien" au sein de la série du Corpus des médecins de l'Antiquité, toutes les notices correspondant au dossier "Dictionnaires" au sein de la série "Références").
4. par siècle (e. g. tous les documents du XVIIè siècle contenus dans Medic@.)
Deux formats sont proposés: Dublin Core non qualifié, et Dublin Core qualifié.

BIUM (Bibliothèque interuniversitaire de médecine et d'ontologie)
http://web2.bium.univ-paris5.fr/oai/oai2.php

En savoir plus

Site Open Archives Initiative : site officiel dédié à l'OAI
L'Open Archives Initiative développe et favorise des normes d'interopérabilité qui ont pour objectif de faciliter la diffusion efficace de contenu. Avec le temps, le travail concernant l'OAI s'est accrû pour favoriser un large accès aux ressources numériques pour l'apprentissage en ligne.
http://www.openarchives.org/

Archives-ouvertes.fr
Le site Archives-ouvertes.fr, site de la plateforme partagée française, est issu de la signature du protocole d'accord entre les Etablissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST), la Conférence des présidents d'université et la Conférence des grandes écoles (CGE).
http://www.archives-ouvertes.fr

Archives ouvertes et archives institutionnelles des établissements d'enseignement supérieur et de recherche
La sous-direction des bibliothèques et de l'information scientifique, ministère de l'éducation nationale de l'enseignement supérieur et de la recherche, présente sur son site les archives ouvertes et archives institutionnelles des établissements d'enseignement supérieur et de recherche. Elle recense les sites d'information sur les archives ouvertes et institutionnelles en France, à l'étranger, les projets européens ainsi que les principaux répertoires d'archives ouvertes.

Sous-direction des bibliothèques
http://www.sup.adc.education.fr/bib/

Open Access Bibliography Liberating Scholarly Literature with E-Prints and Open Access Journals.
Bailey, Clarles W. Jr . Open Access Bibliography Liberating Scholarly Literature with E-Prints and Open Access Journals.
http://www.escholarlypub.com/oab/oab.htm

Assurer l'interopérabilité des systèmes documentaires dans les archives ouvertes : enjeux et pratiques
Foulonneau, M. Assurer l’interopérabilité des systèmes documentaires dans Les Archives ouvertes : enjeux et pratiques. Guide à l’usage des professionnels de l’information. Ed. ADBS, 2005.

Usage des archives ouvertes dans le domaine des mathématiques et de l'informatique
"Le mouvement en faveur du libre accès commence à s’implanter dans la communauté scientifique française – du moins en parle-t-elle de plus en plus. Mais très peu d’études ont encore été consacrées aux pratiques réelles d’auto-archivage et de publication dans des revues électroniques libres d’accès. Cet article présente une enquête menée dans un domaine limité – celui des mathématiques et de l’informatique – et auprès d’un nombre relativement restreint de chercheurs. Malgré la taille de cet échantillon, qui ne permet sans doute pas de généraliser tous les résultats obtenus à l’ensemble des chercheurs français, l'analyse des résultats de cette enquête permet de faire quelques constatations éclairantes sur leur attitude face au libre accès."

Wojciechowska, Anna. "Usage des archives ouvertes dans le domaine des mathématiques et de l'informatique". Documentaliste - Sciences de l'information, décembre 2006, vol. 43, n° 5-6.
pp 294 - 302.
http://www.adbs.fr/site/publications/documentaliste/2340_1.php

Publications électroniques et dépôts d'oeuvres en libre accès : les étapes juridiques à suivre par les établissements universitaires et de recherche
"À quelles questions juridiques est confronté un établissement universitaire ou de recherche qui entend proposer en libre accès les articles publiés et les autres travaux de ses membres ? Parce qu’un auteur connaît rarement ses droits et ne fait pas toujours la différence entre donner une autorisation (par une licence) et céder ses droits (par transfert ou transmission), il importe de définir les conditions juridiques de l’auto-archivage et du dépôt dans une archive ouverte : qui est titulaire de quels droits, et comment ceux-ci se répartissent-ils entre l’auteur, l’institution et l’éditeur des textes publiés ? Cette étude s’appuie sur des exemples britanniques, néerlandais et américains, ainsi que sur les réflexions et initiatives du groupe de Zwolle, de la fondation SURF, du groupement SPARC. Elle présente diverses licences de publication, de diffusion (dont les Creative Commons) et d’archivage électroniques."

Mossink, Wilma. "Publications électroniques et dépôts d'oeuvres en libre accès : les étapes juridiques à suivre par les établissements universitaires et de recherche". Documentaliste - Sciences de l'information, décembre 2006, vol. 43, n° 5-6. pp 284-292.
http://www.adbs.fr/site/publications/documentaliste/2339_1.php

Partage et mutualisation de ressources via les métadonnées LOMFR et le protocole OAI
Intervention de Gérard Vidal lors du séminaire "Description, indexation, partage et mutualisation de ressources pédagogiques numériques" organisé par l' INRP les 18 et 19 janvier 2007. Présentation d' exemples de recherches à partir de Cinematic( Centre d'INdexation et d'Edition de MétA-données pour les TIC) - intérêt de l'indexation en LOMFR et du moissonnage OAI.

Télécharger l' intervention (format MP3)
http://www.inrp.fr/INRP/formation-de-formateurs/catalogue/formations-2006-07/description-indexation-partage-et-mutualisation-de-ressources-numeriques

Archives ouvertes : le CNRS Editions autorise ses auteurs à déposer leurs publications sur HAL
CNRS éditions, la maison d’édition du CNRS, autorise les auteurs à déposer leurs publications dans l’archive HAL (hyper article en ligne).
" Jean-François COLOSIMO, directeur général de CNRS Éditions a défini les conditions dans lesquelles des travaux publiés dans le passé par cette maison d'édition pourront être déposés par les auteurs sur le serveur Hal et son archive ouverte. Les modalités de ces dépôts, en particulier le délai et la version à utiliser définissent un schéma novateur, respectueux à la fois des droits d'un éditeur scientifique à vocation commerciale et de ceux des auteurs. La décision de CNRS Éditions est un pas en avant significatif dans le cadre d'échanges fructueux entre auteurs et éditeurs et d'une harmonisation entre les actions des différents acteurs français de la ommunication scientifique."

Communiqué de presse, 25 avril 2007
http://www.cnrs.fr/shs/recherche/actualites/Hal-CNRS-Editions.pdf

CDMFR (Course Description Metadata)

Exemples d'utilisation

Un exemple : Lille
"Depuis février 2005, l'échange au format CDM-fr est opérationnel à l'université des Sciences et Technologies de Lille 1. Le dispositif mis en place puise ses informations dans le système de gestion des étudiants respectant ainsi le principe de la saisie unique de ces informations par les responsables de formations eux-mêmes. Il est capable à la fois d'offrir un affichage dans le site web de l'établissement, dans le portail de l'établissement lui-même basé sur "ESUP-Portail" et répond aux requêtes de type "webservice" en s'adaptant au format d'échange souhaité par le récepteur."
http://formations.univ-lille1.fr/cdm/

Un site collaboratif
"Un site collaboratif a été mis en place autour de CDMFR. Il permet de confronter les expériences et de participer aux forums de discussion. D'autres ressources comme une carte heuristique de CDM-fr et des pointeurs vers d'autres sites CDM sont disponibles. C'est à partir de ce site que les établissements peuvent proposer leurs exemples d'implémentation de CDMFR"
http://acces.inrp.fr/cdm

La structure CDM est d'ores et déjà opérationnelle au niveau européen
Elle sert à gérer l'offre de formation des établissements ayant obtenu le label ECTS des instances européennes. Le portail est accessible à l'adresse :
http://ects.info/

éduscol
http://eduscol.education.fr/formation/accompagnement/formats/etat_davancement_de

Sites utiles

En France

-  Education nationale

éduscol

LOMFR profil français du LOM (Learning Object Metadata)
Cette page explique pourquoi une standardisation doit être menée au niveau de  l'ensemble des internautes de la communauté éducative. Elle présente également le LOMFR norme correspondant au profil français d'application du LOM.
http://eduscol.education.fr/services/normes5430

CDMFR : profil français du CDM (Course Description Metadata)
Cette page présente le CDM (standard européen de description de programmes d'études et de cours). Elle montre en quoi le profil français répond à un ensemble convergent de besoins d'information de tous les usagers sur l'offre de formation des établissements d'enseignement supérieur français.
Liens utiles. Documents à télécharger
http://eduscol.education.fr/superieur/soutien/normes
http://eduscol.education.fr/formation/accompagnement/formats/

Ressources éducatives numériques : normes et standards de métadonnées
Ce dossier montre que "les acteurs des ressources électroniques sont issus de deux mondes : celui de la documentation et celui du e-learning. Ces acteurs ont des problématiques différentes mais, sur ce sujet, leurs démarches convergent." Il explique également la "vision future" d'un "web sémantique" et situe le rôle de l'Education nationale.
http://eduscol.education.fr/technique/normes-tice/

Note sur les normes et standards pour la formation
Cette note donne un aperçu du cadre dans lequel se développent actuellement les actions de normalisation ou de standardisation, les organisations concernées et les principaux domaines couverts. 
Elle indique les textes de référence dans le cadre des recommandations édictées au niveau national et au niveau international, en particulier celui de l’Union Européenne.
Elle répertorie les principaux  travaux  autour  des objets pédagogiques, avec un descriptif et des sites où s'informer.
http://eduscol.education.fr/superieur/normes.htm

Sous-direction des bibliothèques et de l'information scientifique - Education nationale
Dans le cadre des bibliothèques, la normalisation des objets documentaires.
Sous forme d'un sommaire, puis de tableaux sont recensées et répertoriées l'ensemble des références concernant la terminologie, la description, la production, l'accès, la gestion des droits, l'archivage, l'évaluation... pour le secteur de la documentation et des bibliothèques.
http://www.sup.adc.education.fr/bib/f_Norm_som.htm

L'actualité de la normalisation, notamment : le profil français d'application du LOM paru en décembre 2006 (NF Z76-040)
http://www.sup.adc.education.fr/bib/Info/Norm/actualites.htm

- Enseignement scolaire

SCEREN 
Service Culture Editions Ressources pour l'Education Nationale

Les métadonnées : dossier
- explique ce que sont les métadonnées, quelle en est l’utilité et comment les utiliser.
- présente des schémas préconisés par les services documentaires du SCEREN qui reprennent les standards internationaux et les complètent avec des nomenclatures et langages de description documentaires adaptés au système éducatif français.
Il propose également deux formulaires
- l'un simplifié, 
- l'autre plus complet, avec des conseils d'utilisation.
http://www.cndp.fr/standards/metadonnees/

- Enseignement supérieur et formation d'adultes

Algora
Normes et démarches qualité pour la e-formation : état des lieux des normes, standards et projets
L'objet de ce document est d'apporter des informations synthétiques sur les groupes de réflexion autour des normes qualité et technique pour la e-formation.
Mars 2004
http://ressources.algora.org/frontblocks/news/papers.asp?id_papers=1336

-  Culture et  documentation

Bnf - Bibliothèque nationale de France
La Bnf dans les principales commissions de normalisation
http://www.bnf.fr/PAGES/infopro/normes/no-commissions.htm

Normalisation en documentation : mise à disposition de documents normatifs de référentiels et d'informations sur la normalisation
http://www.bnf.fr/PAGES/infopro/normes/no-accueil.htm

En Europe

European Schoolnet
European Schoolnet est un réseau international de plus de 20 ministères de l'Education européens dont l'objectif majeur est le développement des méthodes d'apprentissage pour les professeurs et les élèves d'Europe.
http://www.en.eun.org/

Le site propose une série de textes liés à l'interopérabilité et aux métadonnées.
http://www.en.eun.org/eun.org2/eun/fr/etb/sub_area.cfm?sa=441

A propos des index de métadonnées
"Le croisement des activités devient une question importante. Dans le domaine des index de métadonnées, il existe déjà bon nombre d’activités sur un même territoire européen."
http://www.en.eun.org/eun.org2/eun/fr/etb/content.cfm?lang=fr&ov=3830

Flore croissante de modèles de métadonnées
"Cet article ne traite pas tant des métadonnées en elles-mêmes mais du type de problèmes que cette flore croissante de modèles de métadonnées pose à ceux qui les mettent en application."
http://www.en.eun.org/eun.org2/eun/fr/etb/content.cfm?lang=fr&ov=3832

Les outils du projet ETB : échange de métadonnées
"Échange de métadonnées : nouvelle stratégie. L’échange de métadonnées de ressources pédagogiques entre les répertoires existants est essentiel au succès du projet ETB. La stratégie innovatrice de l’ETB consiste à publier une métadonnée afin de créer un réseau performant. Grâce à ce réseau, les répertoires participants pourront extraire une métadonnée selon leurs propres critères."
http://www.en.eun.org/eun.org2/eun/fr/etb/content.cfm?lang=fr&ov=2385

Au Canada

Conseil canadien des normes
Coordonne les travaux de normalisation et d’évaluation de la conformité du Canada. Accrédite les organisations chargées d'élaborer les normes et de vérifier la conformité des produits et services. Approuve les normes nationales du Canada et représente le pays aux forums internationaux de normalisation.
http://www.scc.ca/home_f.html

GTN-Québec

Groupe de travail québécois sur les normes et standards pour l'apprentissage, l'éducation et la formation.

«La mission du Groupe de travail québécois sur les normes et standards pour l’apprentissage, l’éducation et la formation (GTN-Québec) est de fournir une expertise à la communauté éducative en matière de normalisation. Les membres du GTN-Québec proviennent des trois ordres d’enseignement, des ministères, ainsi que du secteur privé de la formation. En s’appuyant sur les travaux des groupes internationaux d’élaboration des normes, ils soutiennent les acteurs du milieu de l’éducation pour favoriser l’implantation de pratiques communes de description et de production de ressources éducatives interopérables, réutilisables et accessibles à tous.»
http:www.gtn-quebec.org

Profetic
Rubrique présentant les études québécoises récentes sur les normes et standards en formation en ligne, les services d'aide et le forum de discussion relatifs au profil d'application Normetic ainsi que diverses ressources documentaires.
http://www.normetic.org/

Normes et standards de la formation en ligne : état des lieux et enjeux
http://profetic.org/file/norm-0210-d-RAPPORT.pdf

Réseau Canadien d'information sur le patrimoine
Normes relatives aux métadonnées sur les ressources didactiques
Un site très utile regroupant et décrivant les normes mises au point pour la description et la recherche de ressources didactiques. Plusieurs approches différentes sont en effet actuellement utilisées.
(Dublin Core, GEM, IMS, CanCore, LOM...)
http://www.chin.gc.ca/Francais/Normes/metadonnees_education.htm

Thot
Dépôts d’objets d’apprentissage repérés par Thot
2006
http://thot.cursus.edu/rubrique.asp?no=18059

Au Royaume-Uni

CETIS
Centre for Educational Technology Interoperability Standards
Organisme de représentation des acteurs de l'enseignement supérieur (Royaume-Uni) auprès des organismes internationaux définissant les normes et standards des technologies éducatives.
http://www.cetis.ac.uk/