Éduscol

Développement des pratiques pédagogiques en académie

Les projets 2017-2018

Six académies ont été sélectionnées pour l'année 2017-2018. Vous trouverez sur cette page les résultats de leurs travaux, sous forme de scénarios pédagogiques, de tutoriels, mais aussi de pistes de réflexions et d’analyse sur les changements que l’utilisation des outils numériques provoque dans les pratiques pédagogiques des enseignants. Ces six académies ont répondu à l'appel à propositions 2017-2018 (PDF, environ 576 ko).

Thèmes retenus pour les TraAM 2017-2018

Les TraAM ont permis d’explorer les apports du numérique en cours de langues vivantes à partir de deux entrées : celle de l’évaluation avec le numérique, ainsi que celle de l’exploitation des ressources mises à disposition par l’institution – et ce dans une perspective culturelle et interculturelle.

Évaluer avec le numérique : entre compétences et connaissances, l’enseignant doit repenser l’évaluation afin de pouvoir vérifier les acquis de ses élèves au niveau des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être. Une réflexion a également également menée quant à la part de l’élève dans le processus d’évaluation grâce aux outils numériques. Ces enjeux d’approche, de démarche et d’intégration de l’évaluation ont été perçus sous l’angle culturel propre aux langues vivantes.

Les banques de ressources numériques pour l’école (BRNE) sont disponibles depuis la rentrée 2017 pour tous les enseignants de cycles 3 et 4 dans trois langues vivantes (allemand, anglais et espagnol) ; elles offrent des contenus, mais aussi des services numériques qui permettent aux enseignants de bâtir des séquences qui intègrent le numérique. Par ailleurs, les enseignants de langues vivantes disposent également des ressources mises à leur disposition sur le portail Éduthèque.

Le cahier des charges de fonctionnement des TraAM 2017-2018 (PDF, environ 575 ko).

Synthèse des TraAM 2017-2018

Les travaux engagés dans le cadre des TraAM en 2017-2018 ont amené les équipes des 6 académies retenues à poursuivre et élargir la réflexion sur la plus-value pédagogique des usages du numérique en langues vivantes, et à tirer des enseignements suite aux diverses expérimentations menées sur le terrain.

Synthèse des TraAM 2017-2018 (PDF, 317 Ko)

Académie d'Aix-Marseille

IA-IPR : Cinzia CARLUCCI - Référente : Élisabeth BUFFARD

Les différents projets engagés dans le cadre des TraAM

L’académie d’Aix-Marseille a choisi de travailler sur « les ressources institutionnelles face à la notion de mur », murs réels et virtuels, personnels et communs, culturels et identitaires pour bâtir le vivre ensemble. Cette thématique permettait en effet de renforcer le lien inter-degré et de favoriser les parcours d’apprentissage des élèves en langue grâce à une thématique commune, traitable au niveau du cycle 4 « Rencontre avec d’autres cultures » et « Voyages et migrations »  et également en classe de seconde avec « Sentiment d’appartenance ».

L’équipe était composée de dix professeurs : cinq professeurs d’anglais, deux professeurs d’espagnol, deux professeurs d’allemand, un professeur d’italien, de collège et de lycée.

L’équipe a travaillé sur ce projet plurilingue et transversal en s’appuyant sur des ressources en ligne telles que la BRNE et Eduthèque pour franchir les « murs » disciplinaires et l’ancrage culturel au sens large.

Cinq projets ont été produits en anglais et 1 en allemand avec pour finalité de faire réaliser par les élèves une production numérique, avec ses spécificités culturelles, artistiques, historiques, civilisationnelles. L’académie a poussé la cohérence jusqu’à regrouper les projets sur un mur virtuel pour les présenter.

Le projet en allemand a porté sur le Mur de Berlin et son histoire avec notamment l'utilisation du logiciel Adobe Spark pour travailler l’expression orale en continu. En anglais, les élèves ont travaillé sur l’Afrique du Sud par l’intermédiaire de vidéos sur Eduthèque avec pour tâche finale la rédaction d’articles sur la discrimination. Un autre projet a concerné la légende du roi Arthur en lycée avec un audioguide à produire en fin de séquence. Les autres projets traitaient du quotidien avec deux projets sur le thème de l’école en cycle 3 et 4 et un projet avec un partenaire via Etwinning sur les sports.

Les réflexions induites par les travaux engagés dans le cadre des TraAM

Les BRNE étant différentes selon les langues, avec des ergonomies et des organisations de ressources qui ne sont pas identiques, chaque langue a donc rencontré des points forts et ses freins. La plus-value pédagogique des BRNE a été soulignée pour l’ensemble des langues : des vidéos sur les différents sites ont suscité l’intérêt des élèves et permettent d’enrichir l’apport culturel dans les cours de langue. A noter quelques ressources, notamment en anglais, qui proposent aussi le téléchargement des scripts et des sous-titres ; ces derniers peuvent être affichés – ou non - lors du visionnage. Il est également intéressant de pouvoir télécharger des documents et ainsi éviter les problèmes liés à une connexion internet défaillante. Les conditions d’utilisation, qui règlent la question des droits d’auteurs et des demandes d’autorisation, est un plus pour les professeurs qui n’ont plus à s’en soucier. Les ressources viennent en complément des manuels utilisés dans les cours, le filtrage par niveau du CECR et par thème – pour l’espagnol - facilite la recherche des enseignants. Un des avantages est que les ressources sont amenées à être enrichies et mises à jour au fil du temps ; en anglais, le groupe note que par exemple, une vingtaine de vidéos supplémentaires ont été proposées rien qu’en mars 2018. Une mention particulière est portée aux expositions virtuelles de la BNF qui proposent une entrée vers une version anglaise (bien que seulement partielle par rapport au texte français) et portent sur des thématiques qui peuvent aisément s’inscrire dans les programmes de différents niveaux de classes.

Des freins ont été pointés, notamment liés aux contenus à disposition dans les BRNE et à l’ergonomie des sites. Les vidéos proposées dans la BRNE espagnol sont jugées comme étant souvent sur-joués, fragilisant une réception constructive de la part des collégiens. Les équipes anglicistes soulignent que certaines ressources peuvent rapidement devenir obsolètes.

L’équipe a noté une prise en main des BRNE pas toujours intuitive, par exemple en ce qui concerne la création des groupes classes ou l'indexation des supports, qui pourrait être par rubrique plutôt que par ordre alphabétique. Une formation des professeurs sur la prise en main de la plateforme semble être nécessaire en plus des tutoriels fournis pour leur faire gagner du temps et anticiper certains problèmes.

L’équipe attend avec impatience l’arrivée de ressources en italien, ainsi que pour les autres langues à plus faible diffusion.

Les projets menés dans le cadre des TraAM sur le site de l’académie d’Aix-Marseille.

Académie de Grenoble

IA-IPR : Marylène DURUPT - Référent : Alain GIRAULT

Les différents projets engagés dans le cadre des TraAM

Les TraAM de l’académie de Grenoble avaient pour thème « Les tablettes numériques et la baladodiffusion comme outils d’aide à l’évaluation ». Le groupe TraAM était composé de douze enseignants. Quatre langues étaient représentées : l’anglais, l’allemand, l’espagnol et l’italien.

Le groupe a pu développer huit projets variés :

  1. Un projet mené en anglais en 3e SEGPA intitulé A table avec les tablettes utilisant les tablettes pour l’évaluation de connaissances. Padlet ainsi que les applications Listen et Quickvoice ont été mis à profit.
  2. Un projet en allemand en 3e autour des vacances dans le cadre duquel l’évaluation par compétences ainsi que l’évaluation collaborative par les pairs ont été mises en place via la plateforme Buncee.
  3. Un projet en interlangue (anglais, allemand, espagnol) portant sur les artistes romantiques à l’occasion duquel a été créé un parcours d’évaluation par les élèves pour leurs pairs. Les outils suivants ont été utilisés : Padlet, Coggle, questionnaire Google Form, Socrative, Quizlet, Book Creator, BRNE, Flockdraw, Fluency tutor.
  4. Un projet interdisciplinaire en anglais et histoire-géographie sur Londres au cours duquel ont été pratiqués l’auto-évaluation, l’évaluation par les pairs ainsi que des retours rapides suite aux évaluations sommatives.
  5. L’évaluation concertée et l’évaluation différenciée ont été au cœur d’une séquence menée en anglais en 4° sur le thème de Londres. Des outils tels que Framapad, la Quizinière, Eduthèque, les BRNE ont notamment été utilisés.
  6. La réalisation d’une émission culinaire a permis la mise en place de l’évaluation des compétences culturelles et de la prononciation grâce à un outil de reconnaissance vocale.
  7. Le projet intitulé Living together in the UK a été l’occasion de mettre en place l’évaluation par les pairs et l’auto-évaluation grâce à des outils tels que Kahoot, Plickers et Socrative.
  8. L’évaluation formative a été au cœur du projet mené en italien en classe de première autour du thème des citoyens engagés. Les outils H5P, Quizlet, Padlet, Coggle, Powtoon ont été utilisés.


Les réflexions induites par les travaux engagés dans le cadre des TraAM

Une large réflexion a été engagée sur la place des différentes formes d’évaluation au sein des séquences pédagogiques. A quels moments et dans quels objectifs l’évaluation doit-elle être mise en place ? Par qui et pour qui cette évaluation doit-elle être conçue ? Quels outils s’avèrent les mieux adaptés pour répondre à ces besoins ? Comment s’orienter parmi l’offre pléthorique d’outils ?

Une réflexion a également été menée autour de l’organisation du temps et de l’espace. Ces expérimentations ont pu permettre de repenser les modalités de travail dans leur ensemble.

Si les projets étaient menés indépendamment au sein des différents établissements de l’académie, les échanges ont été riches entre les professeurs impliqués et la discussion a été largement alimentée par le référent.

Les professeurs ont eu des difficultés à utiliser les ressources mises à disposition sur Eduthèque. La baladodiffusion aura également été délaissée au profit de la réflexion autour de l’usage des tablettes numériques.

La contrainte liée au temps a également été évoquée. En effet, entre la réunion de lancement et l’heure des bilans, les professeurs ont manqué de temps pour mener les projets à bien comme ils l’auraient souhaité.

On note également quelques difficultés techniques ; elles restent toutefois très à la marge des projets menés.

Les plus-values ont été différentes selon les projets mais certaines tendances peuvent être dégagées :

  • Les professeurs ayant précédemment peu utilisé les outils numériques ont apprécié travailler avec. Ils notent en effet une évolution positive des relations professeur-élèves.
  • La différenciation a été au cœur de certains projets, notamment grâce aux BRNE qui permettent d’adapter l’évaluation au niveau de compétences de l’élève.
  • L’évaluation collaborative et l’auto-évaluation ont permis aux élèves d’appréhender leurs apprentissages différemment ; cela s’est répercuté sur leur engagement par un regain de motivation ; chacun a également pu travailler à son rythme.
  • De façon générale, la réflexion autour des différentes modalités d’évaluation aura permis aux élèves de nettement améliorer leurs productions. Le travail mené dans le cadre des TraAM aura été au service des élèves.
  • Un document de synthèse a également été élaboré afin de recenser les outils numériques disponibles en fonction du type d’évaluation mené afin de faciliter la choix et la prise en main des outils par les professeurs intéressés.

Les projets menés dans le cadre des TraAM sur le site de l’académie de Grenoble.

Académie de Nancy-Metz

IA-IPR : Michèle VALENTIN - Référente : Hélène ORIVEL

Les différents projets engagés dans le cadre des TraAM

Les TraAM de l’académie de Nancy-Metz avaient pour thème « Exploitation des ressources numériques institutionnelles ». Le groupe TraAM était composé de onze enseignants et d’une assistante. Quatre langues étaient représentées : l’anglais, l’allemand, l’espagnol et l’italien.

Le groupe a pu développer six projets variés :

  1. L’exploitation de la BRNE Maskott / Tactileo, en allemand, cycle 4 dans le cadre d’une séquence de troisième LV2 intitulée Rund um die Umwelt.
  2. Un projet de liaison collège-lycée en anglais pour lequel la BRNE Nathan, anglais cycle 4 et Éduthèque ont été utilisés pour travailler sur l’Australie en troisième et l’Afrique du Sud en seconde. A noter, une évaluation par les pairs sur la fin de séquence.
  3. La réalisation de unes de journaux numériques en anglais s’est appuyée sur l’exemple des ressources de SpeakEasy News, proposé dans la BRNE Nathan, anglais cycle 4. Les productions ont été mises en valeur via les réseaux sociaux et une exposition et soumises au vote lors de la semaine de la Presse. Le projet a permis de sensibiliser les élèves aux fake news.
  4. Un escape game en anglais a été proposé aux élèves sur le thème de l’Europe et s’appuyait notamment sur des ressources d’Eduthèque.
  5. Le projet d’italien destiné aux cinquièmes LV2 consistait à élaborer un programme de voyage personnalisé à Rome pour la classe partenaire et créer un support interactif (genially) pour l’illustrer.
  6. Un croisement des points de vue et des cultures via des padlets interlangues comme support d’oral en continu.


Les  réflexions induites par les travaux engagés dans le cadre des TraAM

La BRNE allemand cycle 4 permet le suivi des élèves, des résultats et du temps consacré par élève sur chaque parcours. Les élèves avancent à leur rythme et la mise en place de différenciation est facilitée. L’enseignante souligne que Tactileo permet l’intégration de ressources personnelles, ce qui permet de compléter l’offre existante.

Le projet de liaison collège – lycée souligne également la mise en place de différenciation au niveau des supports mis à disposition sur la BRNE (niveau A2 et B1).

Le travail sur l’actualité (SpeakEasy News) a demandé beaucoup de réactivité et d’adaptation de la part des enseignantes car, point positif mais complexe, les supports évoluent chaque jour sur le site.

L’offre d’Éduthèque a été enrichie mais la recherche de ressources sur la BBC est perfectible pour faciliter le travail de l’enseignant. Les professeurs souhaiteraient également être avertis lors de la publication de nouvelles ressources.

Pour parer aux difficultés matérielles, les enseignants ont utilisé le BYOD (smartphone des élèves).

Sur l’ensemble des projets, les élèves ont apprécié l’utilisation de supports numériques. La découverte de Padlet a encouragé les élèves à s’investir davantage et a permis le partage de supports variés. En allemand, la visualisation du suivi a permis aux élèves de prendre conscience de leurs difficultés et de mieux percevoir l’utilité des exercices à effectuer. L’utilisation d’outils numériques a permis un travail individuel avec une gestion du rythme personnel d’apprentissage. Enfin, l’ENT et Twitter ont aidé à la diffusion et à la mise en valeur des productions des élèves.

Les projets menés dans le cadre des TraAM sont publiés sur le site de l’académie de Nancy-Metz.

Académie de Poitiers

IA-IPR : Valérie VIDAL - Référent : Sylvain ANDRIEUX

Les différents projets engagés dans le cadre des TraAM

L’équipe de l’académie de Poitiers était composée de 7 professeurs d’anglais et d’espagnol en collège, en lycée général et technologique et lycée professionnel. Ils ont travaillé sur le thème “Numérique et Évaluation : plus-value pour l'enseignant, plus-value pour l'élève”. Les objectifs étaient de porter un regard différent sur les processus d'apprentissage et donc d'évaluation des élèves, et de mettre en place des stratégies de remédiation. Le fil rouge de ce travail en équipe a été la mise en cohérence des outils : comment un ou plusieurs outils numériques peuvent-ils s’intégrer dans le processus d’évaluation sans pour autant renoncer aux pratiques classiques ? Différents outils d'aide à l'évaluation ont donc été testés, pour une évaluation à la fois individuelle ou collective, en classe ou à la maison, lors d’évaluations formalisées ou en auto-évaluation, en cours ou en fin de séquence.

Cinq projets ont été produits, dont un qui fait l'objet de trois publications compte tenu de sa richesse.

Le premier concernait le travail de compréhension de l’oral via le support vidéo en lycée professionnel, en anglais. L’enseignante a utilisé Edpuzzle pour introduire des questions dans la vidéo étudiée. Ce support a apporté des informations intéressantes pour le suivi individuel des élèves, par exemple, le nombre de connexions des élèves, le nombre de tentatives et le taux de réussite.

Le second projet, en lycée professionnel, visait à faire travailler les élèves sur un support individuel de synthèse de la séquence en vue d’une évaluation orale. L'enseignante d’espagnol a choisi de faire réaliser des cartes mentales via le logiciel Inspiration.

Le troisième projet a été mené dans le cadre d’un EPI anglais – espagnol sur le thème de la frontière entre le Mexique et les USA. La production réalisée de façon individuelle prenait la forme d’un enregistrement individuel, avec le site Vocaroo. L’ensemble des enregistrements ont été déposés sur Padlet afin que les autres élèves les écoutent et les complètent. Le professeur d’espagnol a également fait un état des lieux des connaissances acquises en utilisant Plickers.

Le projet suivant, envisagé pour le cycle 4 en espagnol, avait pour objectifs d’aider les élèves à progresser sur la discrimination auditive et la prononciation. Les enseignantes de collège ont proposé une séquence « zéro » pour découvrir les signes et apprendre à prononcer les différents phonèmes. Le travail d'entraînement, d’individualisation et de suivi des élèves s’est fait via l’ENT et Pronote. Les élèves avaient à disposition des fichiers audios, devaient s’enregistrer avec VLC ou Audacity et déposer les fichiers sur Pronote. En fonction des enregistrements produits, les enseignantes proposaient d’autres phrases ou « trabalenguas » aux élèves.

Le dernier projet mené en anglais en lycée professionnel, s’appuyait sur le principe de la classe inversée pour faire travailler les élèves sur le film Raging Bull. Afin d’amorcer le travail de compréhension et faciliter les prises de parole en classe, l’enseignante a travaillé en amont avec des Google forms et Quizlet.


Les réflexions induites par les travaux engagés dans le cadre des TraAM

Les enseignants ont réfléchis à comment un outil s'intègre dans le processus d’évaluation sans renoncer aux pratiques classiques.

Les plus-values notées du côté du professeur sont :

  • un regard plus précis et plus individualisé porté sur les apprentissages des élèves ;
  • la possibilité de mesurer les acquis et les difficultés des élèves dans le processus d'acquisition et de fixation des connaissances ;
  • la possibilité de donner du sens et optimiser les aides prévues par la réforme du collège (Aide Personnalisée).

Les plus-values notées pour l'élève sont :

  • il est associé à son propre processus d'apprentissage ;
  • il peut se situer et réaliser ce qu'il sait faire et ce qui lui reste à apprendre ;
  • il développe une culture de l'évaluation positive ;
  • sa motivation augmente.

Les freins constatés ont été principalement matériels, et l’équipe a également noté une un rythme d’avancée différent selon les élèves, avec la difficulté de retrouver tout le monde à un même moment.

Les projets menés dans le cadre des TraAM sur le site de l’académie de Poitiers.

Académie de Rouen

IA-IPR : Laurence REED - Référente: Laurence HAQUET

Les différents projets engagés dans le cadre des TraAM

L’équipe de l’académie de Rouen était constituée de sept professeurs d’anglais et d’un professeur d’allemand. Le projet avait pour titre “Utiliser les ressources de la BRNE”, et l’équipe s’est interrogée sur comment utiliser les ressources de la BRNE en et hors la classe, comment faire de la différenciation grâce à ces ressources. Dans un deuxième temps, l’équipe a cherché comment encourager les enseignants à s'approprier les ressources, à collaborer pour proposer des parcours pour leurs élèves.

L’équipe de l’académie de Rouen était constituée de sept professeurs d’anglais et de six professeurs d’allemand. Le projet avait pour titre “Utiliser les ressources de la BRNE”, et l’équipe s’est interrogée sur comment utiliser les ressources de la BRNE en et hors la classe, comment faire de la différenciation grâce à ces ressources.

Le module produit par l’académie comporte quatre axes :

  1. la différenciation dans le lieu (îlots, groupes, maison avec la classe inversée, binômes)
  2. la différenciation au niveau des missions et des tâches
  3. la différenciation des supports et des documents
  4. la différenciation dans l’évaluation


Les réflexions induites par les travaux engagés dans le cadre des TraAM

Les BRNE permettent de regrouper des ressources extrêmement variées et téléchargeables, le tout facilité par une indexation efficace, gain de temps appréciable pour les professeurs, particulièrement pour la BRNE allemand. Le fait pour les enseignants de disposer de contenus pour créer des scénarios pédagogiques ou même un cours ne peut que les inciter à concevoir eux-mêmes leurs séquences, puisque utiliser des documents de la BRNE en complément de ses propres documents devient facile. Les élèves ont aussi la possibilité d’être plus exposés à la langue avec les documents consultables à la maison.

L’équipe note que toutes les ressources ne se prêtent pas à la différenciation, et qu’il serait intéressant de continuer à enrichir chaque type d’entrée par niveau, par thème et par nature de support pour permettre de proposer des parcours diversifiés. Elle regrette que toutes les banques ne soient pas mises à jour régulièrement pour rester attrayantes, comme c’est le cas pour Speakeasy News mis à jour tous les quinze jours, et qu’une ergonomie et une banque d’outils commune n’aient pu être crées.

Les projets menés dans le cadre des TraAM sur le site de l’académie de Rouen.

Académie de Strasbourg

IA-IPR : Catherine BOSSERT-WEIDER - Référente : Estelle DUBRUQUE-BLAVY

Les différents projets engagés dans le cadre des TraAM

L’équipe était composée de 9 professeurs d’anglais en collège et en lycée, des établissements privés et publics, dont un collège connecté.

Dans la perspective de l'évaluation positive qui valorise les acquis et envisage les manques en termes de marges de progrès, l’équipe TraAM de l’académie de Strasbourg a réfléchi à l'évaluation comme outil de formation selon les deux axes majeurs suivants :

  • quel est l’apport de l’auto-évaluation et de l’évaluation par les pairs ?
  • comment, grâce au numérique pédagogique, mieux sensibiliser les élèves aux critères de réussite et les rendre acteurs de l'évaluation ?

La production finale est constituée d’un ensemble de fiches d’activités et de fiches outil produites à l’issue des différentes expérimentations menées.


Les réflexions induites par les travaux engagés dans le cadre des TraAM

Dans le cadre de l’auto-évaluation, les enseignants ont notamment été amenés à s’interroger sur la place et la pertinence des quiz (à travers l’utilisation de l’application Learning Apps par exemple). Ils ont d'autre part testé des outils facilitant l'évaluation par les pairs (tels que l’Atelier Moodle ou Survey Monkey) et ont pu ainsi en mesurer la plus-value.

Ils en sont arrivés à la conclusion que, pour revêtir leur dimension formative, les quiz, comme toute évaluation traditionnelle ou auto-évaluation, doivent permettre à l’élève d’identifier ses réussites et de cerner ses manques, ce dans la perspective d’y remédier et de progresser. Les expérimentations menées en ce sens ont démontré l'impact positif de ces démarches sur la posture et les apprentissages des élèves.

Ces derniers comprennent mieux les attentes des enseignants et identifient plus aisément les objectifs qu’ils doivent atteindre lorsqu’ils sont placés en position d'évaluateurs. Le regard critique qu’ils sont amenés à porter sur leurs productions et l’analyse qui en découle les inscrivent dans une démarche d’apprentissage proactive garante d’une plus grande autonomie tout comme de progrès.

Ce regard se révèle encore plus juste et plus nuancé, et donc plus formateur et plus performant, lorsqu’il est porté par les camarades au travers d’évaluations par les pairs.

Grâce aux outils testés, l’enseignant dispose de feedbacks instantanés sur les performances des élèves. Les remédiations au fil de l’eau et au gré des besoins en sont facilitées.

Si la plus-value est notable pour les professeurs comme pour les élèves qui apprécient de se voir confier cette nouvelle responsabilité dont ils perçoivent le bien fondé, les mises en œuvre restent encore parfois compliquées. La nécessité d’utiliser son propre matériel faute d’équipement adapté dans les établissements et le temps consacré à la création de groupes et de comptes personnels sont les principaux écueils rencontrés.

Les projets menés dans le cadre des TraAM sur le site de l’académie de Strasbourg