Logo Éduscol
Accueil du portail  Se documenter, publier  Produire et publier ses propres contenus

Produire et publier ses propres contenus

L’internaute d’aujourd’hui endosse facilement le rôle d’auteur et d’éditeur de contenu en créant, diffusant ses propres contenus sur internet. Quels sont ses droits en tant qu’auteur ? Comment peut-il choisir et indiquer ce qu’il permet aux autres de faire avec ses œuvres ? Des solutions existent pour faciliter la réutilisation des contenus en ligne par les internautes sans que ces derniers aient à effectuer de démarches complexes : les licences. Enfin, lors de la mise en ligne de contenus, les auteurs, les éditeurs, les hébergeurs et les fournisseurs d’accès à internet endossent des responsabilités qu’il convient de connaître et de distinguer.

Dans cette rubrique

Les droits des auteurs

Grâce à internet, n’importe quel utilisateur peut éditer, diffuser ses propres contenus, textes, photos, musiques, vidéos, en quelques clics. Ce que sont les droits d’un auteur, d’un artiste-interprète, sur son œuvre. Les élèves, même mineurs, et les enseignants disposent également du droit d’auteur. Ce qu’il faut faire pour diffuser en toute sérénité les travaux des élèves et des enseignants dans ou hors du cadre pédagogique.

 Lire la suite

Diffuser des contenus réutilisables par d’autres

Cette facilité avec laquelle chacun peut aujourd’hui publier, partager ses travaux sur internet représente une formidable opportunité pour tous, particulièrement dans le domaine éducatif. Les enseignants sont habitués à partager, échanger, confronter idées et travaux pédagogiques. La possibilité de rendre aisément accessibles et réutilisables ces travaux constitue un enjeu de taille. L’existence de licences permettant la mise à disposition ouverte, voire libre, de ces œuvres constitue une opportunité pour le milieu éducatif.

 Lire la suite

Responsabilités des auteurs, éditeurs et hébergeurs

Le droit a prévu des réponses juridiques différentes que l’on soit auteur d’un contenu, éditeur, hébergeur ou FAI. Les TIC offrent des possibilités extraordinaires de diffusion qui ne doivent pas faire oublier les règles sur les infractions de presse, la contrefaçon, l’atteinte à la dignité ou à la vie privée d’un tiers.

 Lire la suite