Éduscol
Accueil    Éditorial

Nouveaux programmes 2019

Alors que les programmes pour l’éducation musicale aux cycles 2, 3 & 4 arrivent à maturité, la réforme du lycée s’apprête à être mise en œuvre en s’appuyant notamment sur de nouveaux programmes publiés en janvier 2019. Parallèlement, traversant tous les niveaux d’enseignement, la dynamique des chorales scolaires complémentaires de l’éducation musicale se développe dans plusieurs directions (enseignement facultatif au collège et programme d’enseignement, chœurs de l’éducation nationale, formations à la direction de chœur, Vadémécum chant choral, répertoires spécifiques, Musique prim, etc.). Toutes sont portées et articulées par le « Plan chorales » annoncé par le ministre de l’éducation nationale le 14 décembre 2017 et dont certains aspects ont été précisés en janvier 2019 par une circulaire interministérielle « Développement du chant choral à l’École ». À cela s’ajoute la dynamique des pratiques instrumentales scolaires qui, grâce aux nombreux partenaires de l’Ecole (conservatoires, écoles de musique, Philharmonie de Paris [DEMOS], association « orchestres à l’école ») et à l’engagement des professeurs d’éducation musicale et de chant choral, permet à un nombre croissant d’élèves d’inscrire au cœur de leur parcours scolaire le développement de compétences instrumentales.

De la maternelle à la fin du collège, tous les élèves profitent d’une éducation musicale obligatoire équilibrant le développement des compétences vocales et celles permettant une écoute attentive, précise voire analytique, dans tous les cas, ouverte sur la diversité des expressions musicales d’hier et d’aujourd’hui. Cet ensemble construit patiemment une culture partagée où les repères esthétiques se multiplient peu à peu. Pour ceux qui le souhaitent, l’École offre également la possibilité d’approfondir cette formation en participant à un projet choral ou instrumental pour lequel le plaisir de faire collectivement de la musique et de se produire en concert restent les motivations principales.

Dès la rentrée 2019, le nouveau lycée va permettre aux élèves de poursuivre leur itinéraire musical selon une économie nouvelle, plus souple, pouvant plus aisément que par le passé s’adapter au profil singulier de chacun en associant librement les enseignements de spécialité en cycle terminal. Ainsi pourront dorénavant s’envisager des associations - que l’on sait pertinentes au regard des parcours d’études supérieures comme des champs professionnels – entre sciences et musique qui viendront compléter les associations bien connues entre musique et sciences humaines héritées de la tradition de la série L.

Les programmes de ce nouveau lycée, publiés en janvier 2019, tirent les conséquences de cette nouvelle structure. En spécialité, ils offrent aux professeurs de nombreux espaces de choix et d’initiative afin de construire des progressions au plus près des intérêts des élèves, des colorations disciplinaires de leur parcours lycéen comme des projets d’études supérieures qu’ils construisent progressivement. En option facultative, ils réalisent des projets de toutes natures adossés à de grands champs de questionnement, l’ensemble étant nourri par la recherche, la découverte, l’écoute, l’interprétation d’œuvres d’origines diverses.

L’éducation musicale est en mouvement. Au bénéfice des élèves et de la qualité de leur formation musicale, elle doit le rester pour tirer le meilleur parti des cadres réglementaires rénovés qui fondent l’école aujourd’hui et pour les années qui viennent. Le présent site, portail national portant l’essentiel de l’actualité de l’éducation musicale dans l’éducation nationale est aussi le « vaisseau amiral » des trente sites disciplinaires académiques qui, forts de nombreuses ressources mises à la disposition des professeurs, sont les outils et les témoins de la dynamique actuelle.

Vincent Maestracci, inspecteur général de l'Éducation nationale