Enseigner (enfin) l'oral à l'heure du numérique. Ateliers pédagogiques 2014 du séminaire "Les métamorphoses de la parole à l'heure du numérique".

Atelier 10 : Réalisations d'audioguides

Avec les audioguides, les commentaires se font exclusivement à l'oral avec ou sans aucune trace écrite afin que le parcours soit plus vivant pour les camarades. De plus, contrairement à un texte lu, le passage à l'oral permet à l'élève de s'impliquer davantage dans son commentaire et donc dans son voyage.

Réalisations d'audioguides
Animateur : Olivier Massé, IA-IPR, académie de Bordeaux

Objectifs :
- Améliorer la maîtrise de la langue française : travailler l'expression, en particulier orale
- Créer des guides audio/vidéo en réalité augmentée, à partir d'enregistrement oraux d'élèves avec ou sans trace écrite
- Mettre à la disposition des élèves d'autres établissements, en le publiant sur internet, un document vidéo original
- Rendre les élèves acteurs de leur visite... et économiser la location d'audioguides

Audioguides du Louvre
Des élèves de 3e choisissent une œuvre d'art dans une liste donnée. Ils doivent enregistrer un texte bref qui présente l'œuvre choisie. Des recherches sont à écrire sur une application afin qu'elles soient accessibles pour les autres élèves du groupe et pour le professeur sur ordinateur, tablette ou smartphone. Au musée, un plan personnalisé indique un sens de visite, un trajet à suivre ainsi que les numéros des salles où se trouvent les œuvres et de la piste à écouter devant chacune. Un selfie est exigé, avec visage d'élève et œuvre d'art en arrière-plan.

Sur les traces de Maupassant
Des élèves de 4e font des recherches sur des lieux rencontrés lors des lectures de Maupassant. Il s'agit d'enregistrer un commentaire bref sans trace écrite qui présente le lieu en lien avec l'œuvre, de situer les lieux sur une carte et rentrer les données GPS dans l'application, de sélectionner des cartes postales anciennes et les intégrer dans le parcours audioguidé, de faire quelques vidéos en réalité augmentée. Les élèves téléchargent sur leur portable l'application et le parcours, qu'ils ouvrent le jour de la visite : le guidage GPS se déclenche lorsque les élèves arrivent à proximité des marques.

L'affaire Calas
Des élèves de 4e réalisent un documentaire sur l'affaire Calas en partant enquêter dans les rues de Toulouse sur les lieux symboliques de l'affaire : la maison de la famille, les vestiges du parlement de Toulouse et la place où Jean Calas a été roué, puis étranglé et brûlé. Ils utilisent les archives de la ville ainsi que les textes littéraires pour améliorer leur connaissance de l'affaire. Le documentaire a été réalisé dans le cadre d'un projet d'ouverture culturelle mené par quatre professeurs (français, histoire-géographie, éducation musicale et arts plastiques) et l'association La Trame.

Quelle relation avec l'oral ou avec la parole ?
Avec les audioguides, les commentaires se font exclusivement à l'oral avec ou sans aucune trace écrite afin que le parcours soit plus vivant pour les camarades. De plus, contrairement à un texte lu, le passage à l'oral permet à l'élève de plus s'impliquer dans son commentaire et donc dans son voyage.
L'oral est au cœur de l'action sur l'affaire Calas, puisque les élèves ont réalisé des interviews, composé les voix off du documentaire, mais ont aussi su faire entendre leurs voix, en débattant entre eux et en interrogeant leurs proches.

Quel apport du numérique ?
Les situations sont variées, ouvertes, dynamiques. L'élève y est acteur de son travail, en classe et à l'extérieur de la classe. Ce sont des exemples d'utilisation du matériel propre à l'élève, où il conserve sa création.
Le documentaire sur l'affaire Calas est disponible sur internet et doit être mis à disposition dans la ville (flashs codes). Enfin, il est le premier pas d'un « musée en ligne » visant à la communication des ressources du patrimoine local.

Inspectrice référente : Sophie David, IA-IPR, académie de Toulouse
Enseignants animateurs :
• Bruno Vergnes, professeur de Lettres au collège du Vic-Bilh, Lembeye, académie de Bordeaux
• Marie Soulié, professeure de Lettres au collège Daniel Argote, Orthez, académie de Bordeaux
• Jean-Luc Kpodar, professeur de Lettres au collège Zola, Toulouse, académie de Toulouse

Mis à jour le 23 mars 2015
Partager cet article
fermer suivant précédent