L'actualité d'éduscol

Le jeu d'échecs à l'école, une autre approche des apprentissages

Le plan pour les sciences et technologies à l'École, lancé en janvier 2011, incite à développer l'usage des jeux pour apprendre. Il réserve une place particulière au jeu d'échecs. La pratique de ce jeu conduit à développer des compétences, toutes facteurs de réussite, qui mobilisent logique, stratégie, rigueur et capacité d'abstraction. Elle facilite aussi l'apprentissage de la citoyenneté par le respect des règles et d'autrui.

À l'école élémentaire

Dès la grande section de maternelle, les échecs contribuent aux apprentissages de l'élève :

  • maîtrise de soi ;
  • mise en œuvre de stratégies et prise de décision ;
  • respect des règles et de l'adversaire ;
  • capacités de mémorisation et d'anticipation ;
  • compétences civiques, d'initiative et d'autonomie du socle commun.

Au collège et au lycée

Le jeu d'échecs participe aux apprentissages de l'élève :

  • raisonnement logique ;
  • analyse de problèmes et mise en œuvre de stratégies de résolution ;
  • mémorisation et concentration ;
  • sens de la planification ;
  • créativité.

En mathématiques, les échecs font référence à plusieurs points des programmes, comme le repérage en 6e, les puissances en 4e ou la translation en 2de.

Avec les échecs, le plan pour les sciences et technologies à l'École favorise le développement des jeux de l'esprit, de plateau et de construction. Ces jeux permettent aux élèves de développer leur motivation et leur concentration, d'encourager l'esprit d'autonomie et d'aborder les apprentissages des fondamentaux différemment. Le Centre national de ressources pédagogiques élabore un guide d'accompagnement pour un usage pédagogique du jeu pour apprendre.

Dans les ÉCLAIR, les internats d'excellence, les établissements de réinsertion scolaire et les dispositifs relais, le jeu d'échecs peut être inscrit dans le projet éducatif des établissements.

Dans le cadre périscolaire

Accompagnement éducatif, pause déjeuner, le mercredi ou après les cours : la pratique des échecs peut être organisée hors temps de classe avec la Fédération française des échecs, l'UNSS ou l'USEP.

 

Mis à jour le 19 janvier 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent