Refondation de l'éducation prioritaire

La politique refondée de l'éducation prioritaire : les réseaux d'éducation prioritaire plus ou REP +

La politique d'éducation prioritaire vise à réduire les écarts de réussite entre les élèves scolarisés en éducation prioritaire et ceux qui ne le sont pas. À la rentrée 2016, 1095 réseaux composent la carte de l'éducation prioritaire. 364 collèges sont en REP+, 731 collèges sont en REP. Les enseignants y bénéficient de conditions particulières d'exercice permettant notamment de développer et faciliter le travail collectif et la formation continue.

Préfigurée à la rentrée 2014 dans 102 réseaux, la nouvelle politique d'éducation prioritaire est entrée en vigueur à la rentrée 2015 appuyée sur une carte actualisée et plus juste des réseaux écoles/collèges. Essentiellement pédagogique, elle favorise le travail collectif des équipes, l'accompagnement et la formation des enseignants pour le développement de pratiques pédagogiques et éducatives cohérentes, bienveillantes et exigeantes adaptées aux besoins des élèves et inscrites dans la durée. Un référentiel de l'éducation prioritaire a été élaboré pour guider l'action des réseaux en proposant des principes d'actions issus de l'expérience des personnels, des apports de la recherche et de l'expertise des inspections générales.

Rep et Rep+

La nouvelle politique d'éducation prioritaire se fonde sur une carte plus juste des réseaux composés d'un collège et des écoles du secteur accueillant le même public :

Deux types de réseaux ont été identifiés : les REP+ qui concernent les quartiers ou les secteurs isolés connaissant les plus grandes concentrations de difficultés sociales ayant des incidences fortes sur la réussite scolaire et les REP plus mixtes socialement mais rencontrant des difficultés sociales plus significatives que celles des collèges et écoles situés hors de l'éducation prioritaire.

Tous les réseaux d'éducation prioritaire construisent un projet fondé sur le référentiel de l'éducation prioritaire qui prend en compte l'ensemble des facteurs contribuant à la réussite des élèves et offre un cadre structurant permettant aux personnels d'exercer leur liberté pédagogique en s'appuyant sur des repères solides et fiables.

Le référentiel de l'éducation prioritaire

Le référentiel de l'éducation prioritaire établit six priorités

1. Garantir l'acquisition du « lire, écrire, parler » et enseigner plus explicitement les compétences que l'école requiert,

2. Conforter une école bienveillante et exigeante,

3. Mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires,

4. Favoriser le travail collectif de l'équipe éducative,

5. Accueillir/ accompagner/former les personnels,

6. Renforcer le pilotage et l'animation des réseaux.

Les dispositifs de l'éducation prioritaire

Pour mieux permettre la formation, l'accompagnement et le travail collectif des enseignants les obligations de service sont modifiées dans les REP+ par une pondération 1.1 en collège et la libération de 18 demi-journées remplacées en écoles.

Le dispositif plus de maîtres que de classes est progressivement mis en place dans les écoles de l'éducation prioritaire pour favoriser le travail collectif des enseignants et une meilleure prise en charge des besoins des élèves au sein de la classe .

L'accueil des enfants de moins de trois ans est particulèrement favorisé.

Une attention particulière est apportée à l'entrée au collège. Un accompagnement continu en sixième, organisé en petits groupes, développe l'autonomie des élèves dans la prise en charge de leur travail personnel.

L'accueil des parents est encouragé pour mieux les associer à la vie de l'école et favoriser une meilleure connaissance mtuelle entre l'école et les familles.

Les dispositifs permettant d'accroître l'ambition scolaire des élèves sont développés (cordées de la réussite, internats de la réussite...). A compter de la rentrée 2016, les parcours d'excellence seront mis en oeuvre dans les REP+.

Organisation des REP +

Dans les REP+, le temps enseignant est organisé différemment grâce à une pondération des heures d'enseignement dans les collèges et à 18 demi-journées durant lesquelles les professeurs des écoles sont remplacés dans le premier degré. Ainsi, en dehors des heures strictes d'enseignement, les personnels peuvent mieux se consacrer aux autres dimensions essentielles de leur métier : travailler collectivement et se former ensemble, concevoir et organiser le suivi des élèves, coopérer davantage avec les parents d'élèves.

Ces dispositions ont fait l'objet de trois décrets parus au journal officiel du 23 août 2014.

Pour accompagner les équipes des REP+ et renforcer les ressources académiques, 200 enseignants formateurs ont bénéficié d'une formation nationale. Ils sont aux côtés des équipes depuis la rentrée 2015. De nouveaux formateurs seront formés au cours de l'année scolaire 2016/2017.

Textes officiels sur les Rep +

Mis à jour le 19 mai 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent