École élémentaire

Présentation de l'école élémentaire

L'école élémentaire accueille les élèves de 6 à 11 ans sur deux cycles et cinq niveaux de classes : le cours préparatoire, le cours élémentaire 1ère année, le cours élémentaire 2ème année, le cours moyen 1ère année et le cours moyen 2ème année. Elle constitue le début de la scolarité obligatoire.

Les objectifs de la formation à l'école élémentaire

La formation dispensée dans les écoles élémentaires (...) assure l'acquisition des instruments fondamentaux de la connaissance : expression orale et écrite, lecture, calcul et résolution de problèmes ; elle suscite le développement de l'intelligence, de la sensibilité artistique, des aptitudes manuelles, physiques et sportives. Elle dispense les éléments d'une culture historique, géographique, scientifique et technique. Elle offre une éducation aux arts visuels et aux arts musicaux. Elle assure l'enseignement d'une langue vivante étrangère et peut comporter une initiation à la diversité linguistique. Elle contribue également à la compréhension et à un usage autonome et responsable des médias, notamment numériques. Elle assure l'acquisition et la compréhension de l'exigence du respect de la personne, de ses origines et de ses différences. Elle transmet également l'exigence du respect des droits de l'enfant et de l'égalité entre les femmes et les hommes. Elle assure conjointement avec la famille l'éducation morale et civique qui comprend, pour permettre l'exercice de la citoyenneté, l'apprentissage des valeurs et symboles de la République et de l'Union européenne, notamment de l'hymne national et de son histoire.

Article L321-3 du code de l'éducation modifié

Des dispositifs au service de la réussite des élèves

La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République du 8 juillet 2013 donne la priorité à l'école primaire qui permet de construire les apprentissages fondamentaux.
L'objectif premier est de rendre l'école plus juste et plus efficace, de réduire les inégalités en apportant une aide renforcée aux populations scolaires les plus fragiles.


  • Dispositif « plus de maîtres que de classes » 

La mise en place du dispositif « Plus de maîtres que de classes » est une dimension importante de la priorité donnée à l'école primaire, dans le cadre de la refondation de l'École de la République. Ce dispositif repose sur l'affectation dans une école d'un enseignant supplémentaire.

Annexe de la loi n°2013 - 595 du 8 juillet 2013

Missions, organisation du service et accompagnement des maîtres
Circulaire n° 2012-201 du 18 décembre 2012

Voir aussi

Dispositif « Plus de maîtres que de classes »

 La refondation de l'éducation prioritaire 


  • Activités pédagogiques complémentaires

La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la république de juillet 2013 donne la priorité à l'école primaire. Les activités pédagogiques complémentaires s'inscrivent dans l'ensemble des mesures qui doivent contribuer à la maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et à la réussite de tous les élèves, en donnant à chacun la possibilité de maîtriser les savoirs fondamentaux.

Organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires et des activités pédagogiques complémentaires
J.O. du 26-01-2013 : décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013
B.O. n°6 du 7 février 2013 : circulaire n° 2013-017 du 6 février 2013

Voir aussi

 Activités pédagogiques complémentaires 


Le temps d'enseignement

Les horaires hebdomadaires de l'école élémentaire sont répartis sur 24 heures. L'année scolaire compte 864 heures d'enseignement.
Les horaires affectés aux différents domaines disciplinaires entreront en vigueur à compter de la rentrée scolaire 2016. Ils sont précisés dans l'arrêté du 9 novembre 2015 (JO du 24 novembre 2015).

Voir aussi

 "Réforme des rythmes scolaires : organisation du temps scolaire dans le premier degré"

Les cycles d'enseignement

L'organisation par cycles d'enseignement permet de prendre en compte la progressivité des apprentissages et les besoins des élèves pour les accompagner dans l'acquisition des compétences.

Le nombre et la durée des cycles tout au long de la scolarité obligatoire ont été redéfinis. L'école maternelle constitue depuis la rentrée 2014, un cycle à part entière. La création d'un cycle associant les deux dernières classes de l'école élémentaire et la classe de sixième doit favoriser une meilleure continuité pédagogique entre l'école et le collège.

  • le cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux, correspond aux trois premières années de l'école élémentaire appelées respectivement : cours préparatoire, cours élémentaire première année et cours élémentaire deuxième année ;

  • le cycle 3, cycle de consolidation, correspond aux deux années de l'école élémentaire suivant le cycle des apprentissages fondamentaux et à la première année du collège appelées respectivement : cours moyen première année, cours moyen deuxième année  et classe de sixième

Décret n° 2013-682 du 24 juillet 2013 relatif aux cycles d'enseignement modifié

Les programmes d'enseignement

Tous les enseignements contribuent à l'acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
Décret n° 2015-372 du 31 mars 2015 relatif au socle commun de connaissances, de compétences et de culture (JO du 2-4-2015 ; BOEN n°17 du 23-4-2015, Encart avec infographie et lien vers les vidéos)

Programmes d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 2), du cycle de consolidation (cycle 3) et du cycle des approfondissements (cycle 4)  (Bulletin officiel spécial n°11 du 26 novembre 2015)

Décret n° 2015-372 du 31 mars 2015 relatif au socle commun de connaissances, de compétences et de culture (JO du 2-4-2015 ; BOEN n°17 du 23-4-2015, Encart avec infographie et lien vers les vidéos)

Des enseignements particuliers

  • un enseignement moral et civique renouvelé ;

  • la mise en œuvre d'un parcours d'éducation artistique et culturelle ; d'un parcours citoyen et d'un parcours de santé ;

  • un enseignement des langues vivantes étendu à la classe de cours préparatoire ;

  • une éducation à l'environnement à dimension interdisciplinaire ;

  • un enseignement de la science et de la technologie s'appuyant sur les pratiques pédagogiques éprouvées ;

  • le développement des usages du numérique dans les méthodes pédagogiques et la construction des savoirs.

Les parents d'élèves

La promotion de la « coéducation » est un des principaux leviers de la refondation de l'école. La qualité des relations entre l'école et les parents est essentielle : elle contribue à la réussite de chaque élève. Les directeurs d'école sont les interlocuteurs premiers des usagers et partenaires de l'école.

Textes de référence
Annexe de la loi n°2013 - 595 du 8 juillet 2013

Renforcer la coopération entre les parents et l'école
Circulaire n° 2013-142 du 15-10-2013

Voir aussi
« Les parents et l'école »

Mis à jour le 17 mars 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent