Exemples pour le 2nd degré

Biodégradation et développement durable

Bioplastiques et emballages

Quelques éléments de réflexion

La production de plastiques d'origine végétale, par exemple à base d'amidon de Maïs, entre dans le cadre des politiques de développement durable. Utiliser de telles produits pour les emballages présente a priori de nombreux avantages :

  • ce matériaux est rapidement et totalement biodégradable donc ne produit pas de déchet et pour un ceci pour un coût très inférieur à celui du recyclage des emballages plastique ; il permet aussi d'éviter les écotaxes sur les emballages'
  • le développement de la production de bio plastique peut s'inscrire dans une stratégie d'économies des énergies non renouvelables, le plastique conventionnel étant fabriqué à partir de pétrole, matière première fossile.
  • ne plus avoir de sacs plastiques à incinérer contribue à limiter les rejets de dioxyde de carbone à partir de ce carbone fossile, la dégradation des bio plastiques se faisant finalement d'une façon tout à fait intégrée dans le cycle actuel du carbone et sans réinjections de carbone fossile dans l'atmosphère ; on peut ainsi lutter contre l'augmentation anthropique de l'effet de serre ;
  • La culture peut se faire sur des terres actuellement en jachère par exemple (contribution à l'entretien des terres cultivables).

Pourtant, tout n'est peut être pas aussi clair. Pour établir un bilan raisonnable, il faut :

  • tenir compte de l'énergie globale qui sera nécessaire à la production de ce bioplastique, et de tous les autres facteurs intervenant dans la culture des plantes (avec éventuellement irrigation, utilisation d'engrais, utilisation de pesticides...
  • tenir compte des capacités de production réelles dont nous disposons, les surfaces cultivées n'étant plus alors utilisables pour d'autres débouchés (alimentation, bioéthanol).

Des choix devront être effectués en relation avec l'écobilan de chaque production, dans le cadre d'une réflexion sur les missions des agriculteurs et l'utilisation de l'espace rural. Et pour ce qui concerne les emballages, quelle attitude doit avoir le consommateur ? Par ses choix personnels, quelles sont ses possibilités d'action ?

Intégration possible en classe de sixième

Sciences de la vie et de la Terre

Le programme propose d'étudier la décomposition de différentes matières provenant ou non d'êtres vivants.

Problématisation : le constat dans des environnements « naturels » de la persistance de sacs plastiques par exemple, voire de sacs en papier, peut amener à s'interroger sur leur biodégradabilité, les conséquences de la présence de ces « déchets » si communs.
L'intérêt de rechercher des substituts d'origine biologique peut être :

  • discutée et analysée en termes de cycle de la matière ;
  • expérimentée (réalisation de décomposition de sacs de compositions différentes) ;
  • analysée du point de vue des conséquences indirectes associées à la culture du végétal qui permet cette fabrication.

Ces points relèvent du domaine spécifique des sciences de la vie et de la Terre. Dans la perspective DD, ils amènent à manipuler les différentes échelles de temps (le temps du carbone fossile, le temps de la décomposition) et déjà en intradisciplinaire la complexité du problème.

Hors sciences de la vie et de la Terre

Les autres problèmes (utilisation du sol, missions des agriculteurs et utilisation de l'espace rural etc...) obligent à prendre en compte d'autres contraintes et d'autres acteurs, parmi lesquels...chacun d'entre nous en tant que consommateur d'emballage (complexité -piliers du développement durable social, économique, culturel et citoyenneté).

Références

La multiplicité des sites, le caractère très polémiques de certains, permet très rapidement, quand on analyse les différents acteurs, leurs intérêts, de comprendre la complexité d'un problème à première vue simple...

un centre de « débat public » co-financé par la région Midi-Pyrénées et le ministère de l'Agriculture dans le cadre du plan état-région)

sites de l' ADEME -biodégradation des polymères dont les bio plastiques (3,32 ko) (pour information)


Inspection générale de l'Éducation nationale

Mis à jour le 04 octobre 2009
Partager cet article
fermer suivant précédent