Suivez-nous
La politique d'éducation prioritaire

Présentation de la politique d'éducation prioritaire

La politique d'éducation prioritaire vise à réduire les effets des inégalités sociales et économiques sur la réussite scolaire. Cette politique d'égalité des chances a pour principal objectif la réduction des écarts de réussite, avec le reste du territoire, sur l'ensemble du parcours scolaire des élèves qui y sont scolarisés.

Assurer la réussite scolaire

À la rentrée scolaire 2012, l’éducation prioritaire comprend les ÉCLAIR (Écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite), où se concentrent les difficultés sociales et scolaires, et les RRS (réseaux de réussite scolaire), qui accueillent un public socialement plus hétérogène.

Les collèges et les écoles qui l’alimentent se structurent en réseau, autour d'un projet fédérateur. Cette organisation favorise la continuité des parcours d’apprentissage de la maternelle au collège, avec une attention particulière portée au passage de la maternelle à l'élémentaire, puis de l'élémentaire au collège. L'orientation après la classe de 3e a pour objectif d’engager les élèves dans des parcours scolaires ambitieux.

Les actions mises en œuvre au sein des classes, des écoles ou collèges, concourent à garantir les apprentissages scolaires, la maîtrise du socle commun par tous les élèves et des parcours de réussite ambitieux. Le recours aux innovations et aux expérimentations, prévues par l'article 34 de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école, permet de faire évoluer les pratiques pédagogiques individuelles et les organisations collectives, afin de mieux prendre en considération la diversité des élèves afin d’assurer leur réussite.

La mise en cohérence des actions engagées, tant dans le temps scolaire que hors temps scolaire, est première dans la réussite et l’épanouissement de l’ensemble des élèves. Tous les collégiens de l'éducation prioritaire bénéficient, s'ils le souhaitent, d'un accompagnement éducatif après la classe. Cette mesure est étendue, depuis 2008, aux élèves des écoles élémentaires de l'éducation prioritaire.

Les écoles et collèges de l’éducation prioritaire bénéficient d’une dotation en personnels renforcée (enseignants supplémentaires et assistants pédagogiques)offrant une plus grande souplesse dans l’organisation des heures de cours. Ces personnels constituent des appuis pour impulser une dynamique pédagogique au sein du réseau. Ils facilitent la prise en charge des élèves rencontrant des difficultés d'apprentissage, au sein de la classe ou dans des dispositifs d'aide et de soutien comme les programmes personnalisés de réussite éducative (PPRE). Ils jouent également un rôle majeur dans les actions interdegrés.

Les corps d'inspection sont mobilisés pour mieux accompagner les équipes pédagogiques et assurer un suivi des réseaux. Ils apportent leur expertise lors des instances de pilotage des réseaux, des rencontres des équipes pédagogiques ou des équipes de direction ou dans le cadre de journées académiques et de formations.

Mobiliser les familles et des partenaires

Une place particulière est faite aux relations avec les familles : présentation des enjeux de la scolarité et des programmes de l'année, diffusion du règlement intérieur de l'établissement, organisation de rencontres ou d'activités associatives, ouverture de permanences d'associations de parents, mise en place de cours d'alphabétisation dans le cadre de l'opération « Ouvrir l'école aux parents pour réussir l'intégration ». La « mallette des parents » constitue un appui méthodologique pour développer le dialogue avec les familles.

Chaque réseau développe des partenariats de haut niveau choisis en fonction du contexte local. Il peut s'agir d'une institution culturelle ou sportive, d'un laboratoire universitaire, d'un organisme de recherche, d’une entreprise ou d'une personnalité reconnue. Ces partenariats ont vocation à caractériser le réseau et concernent chaque élève à un moment ou un autre de sa scolarité et chaque personnel. Les actions prévues dans le cadre des conventions signées avec des grandes écoles, des universités, comme les « cordées de la réussite », sont renforcées avec l'objectif de développer l'ambition scolaire et professionnelle des élèves.

Quelques chiffres

À la rentrée 2012, le programme ÉCLAIR regroupe 339 établissements du second degré et 2189 écoles primaires. Les RRS rassemblent environ 812 collèges et 4800 écoles.

Textes officiels

Liste des écoles et des établissements Eclair, rentrée 2011, BO n°27 du 7 juillet 2011

Compléments à la liste des écoles et des établissements Eclair, rentrée 2012:

BO n°21 du 24 mai 2012 et n°23 du 7 juin 2012

Mis à jour le 07 septembre 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent