Université d'été « Enseigner les sciences à l'école primaire »

Références des sites Internet du réseau La main à la pâte et centres de ressources

 

Extrait de l'intervention de David Jasmin, INRP, La main à la pâte

Dans le cadre de l'opération La main à la pâte, l'institut national de recherche pédagogique (INRP) et l'académie des sciences (AS) ont mis en place en 1998 un dispositif Internet pour aider les enseignants à pratiquer les sciences dans leur classe, faciliter les échanges avec des collègues, des formateurs ou des scientifiques et permettre la mise en commun de séquences de classe et l'accès à des ressources innovantes. Constitué au départ d'un site Web, d'une liste de diffusion, d'un réseau de consultants pédagogiques et scientifiques, ce dispositif s'appuie dorénavant sur un site national et sur des sites départementaux qui développent des services identiques mais adaptés aux besoins et aux contextes national pour le premier et locaux pour les seconds.

Le dispositif Internet national de La main à la pâte

Le site internet de La main à la pâte

http://www.inrp.fr/lamap

Le site Web est le nœud du dispositif national. Structuré autour de trois espaces (Information, Ressources, Échanges), il met à la disposition des enseignants plus de 4 000 pages de documentation dont une grande partie a été fournie par les enseignants. Les ressources sont mises en ligne après avoir été relues et éventuellement retravaillées avec l'auteur par un comité de lecture. Ces ressources sont complétées par des documents scientifiques et pédagogiques généralement rédigés par des scientifiques et des formateurs. Certaines rubriques du site donnent accès aux programmes de sciences à l'école primaire, à des listes de matériel pour équiper les écoles ou les circonscriptions ainsi qu'à une sélection de sites consacrés aux sciences et à leur apprentissage.

Les rubriques du site sont régulièrement mises à jour et enrichies de nouveaux documents. Un service de " mise à jour automatique " permet aux visiteurs d'être informés chaque semaine des nouveautés du site (http://www.inrp.fr/lamap/nouveautes/accueil.html)

La liste de diffusion

http://www.inrp.fr/lamap/echanges/liste/

Cette liste ouverte en 1998 compte plus de 850 abonnés et une diffusion moyenne de 50 messages par mois, ce qui en fait une des listes françaises les plus actives de l'école primaire. La liste a pour thème " l'enseignement des sciences à l'école primaire ". Elle est " modérée " par deux scientifiques. Les échanges peuvent être de plusieurs ordres : conseils pour réaliser des activités, projet coopératif autour des sciences, résolution de problèmes scientifiques, débat sur des aspects pédagogiques, diffusion d'informations, débat sur des notions didactiques. Un bulletin électronique contenant une synthèse des principaux échanges est envoyé chaque mois aux abonnés de la liste.

Le réseau des consultants scientifiques et le réseau des formateurs

http://www.inrp.fr/lamap/echanges/questions_consultants/

http://www.inrp.fr/lamap/echanges/questions_formateurs/

Les enseignants peuvent également faire appel sur le site Internet national à un réseau de consultants scientifiques. Ces derniers répondent aux questions scientifiques que les enseignants peuvent se poser dans leur classe. Ce réseau est constitué d'une soixantaine de chercheurs et ingénieurs en sciences, tous bénévoles et volontaires. Chaque discipline abordée dans le programme scolaire compte au sein du réseau quatre ou cinq représentants. Tout enseignant du primaire peut poser une question aux scientifiques à condition que celle-ci soit en relation avec une activité réalisée en classe (ou un projet d'activité…). La réponse arrive généralement dans les quatre jours qui suivent.

En mai 1999, à l'instar du réseau de scientifiques, a été créé le réseau des formateurs. Ce réseau répond aux questions pédagogiques des enseignants. Les formateurs d'IUFM et les didacticiens qui le constituent sont également volontaires et bénévoles.

Les réponses des consultants des deux réseaux sont toutes archivées sur le site aux adresses mentionnées ci-dessus.

Pourquoi des sites départementaux

Il était évident que le dispositif national ne pouvait pas répondre à toutes les demandes des enseignants, en particulier en ce qui concerne rend les relations de proximité : l'échange avec le scientifique ne se fait que par Internet et ne peut pas déboucher sur une visite de laboratoire ou la venue dans la classe du scientifique. De la même manière, il est rare qu'une communication par Internet donne lieu à un échange durable entre enseignants.

D'autre part, il paraît important qu'un enseignant souhaitant pratiquer des sciences en classe puisse prendre connaissance des actions menées dans son département : dates des formations en sciences, programmes et activités des centres ressources, coordonnées et fonctions des personnes ressources, matériel mis à sa disposition ou encore manifestations scientifiques (conférences, exposciences, semaine de la science, etc.).

Les correspondants et les sites du réseau La main à la pâte

Compte tenu des limites intrinsèques du dispositif national et malgré le succès de ses outils Internet, il nous est rapidement apparu nécessaire de structurer un réseau de correspondants locaux et d'aider à l'émergence dans les départements de sites Internet consacrés aux sciences.

Le rôle du correspondant s'est défini progressivement :

- Dans un premier temps, il a été chargé de faire un état des lieux de l'enseignement des sciences dans son département et des actions liées à l'opération La main à la pâte.

http://www.inrp.fr/lamap/reseau/dispositifs_departementaux/

- Dans un deuxième temps, les correspondants ont eu pour mission de publier chaque mois sur le site national une page d'agenda recensant toutes les manifestations relatives à l'enseignement des sciences.

http://www.inrp.fr/lamap/reseau/agenda_local/

- Enfin, certains correspondants ont mis en place dans leur département des sites Internet. Ces sites contiennent des ressources élaborées localement par les enseignants dans le respect des 10 principes énoncés dans la charte de La main à la pâte. Ils présentent les centres ressources et les personnes ressources du département ainsi que l'ensemble des actions relatives à l'enseignement des sciences dans le département

http://www.inrp.fr/lamap/main/principes/accueil.html

Avant d'être mis en ligne sur un site départemental, les documents sont obligatoirement soumis à un comité de lecture départemental, comportant au moins un enseignant et un formateur IUFM, et selon les ressources locales, un scientifique. Ce comité est placé sous la responsabilité de l'inspecteur d'académie. Le correspondant a généralement la charge de mettre en ligne les travaux validés par le comité de lecture et de diffuser sur le site des informations concernant l'enseignement des sciences dans le département.

Le travail en réseau

Bien qu'ayant une autonomie et une identité propre, les sites départementaux et le site national font partie d'un même réseau. Ce réseau est la propriété, en indivision, de l'ensemble de ses membres. Tout correspondant est en contact via une liste de diffusion avec les autres responsables de sites du réseau. Les ressources des sites du réseau sont indexées suivant des critères identiques définis collégialement. Un moteur de recherche permet à l'utilisateur d'accéder, à partir de n'importe quel site, à l'ensemble des ressources indexées :

http://www.inrp.fr/lamap/rechercher/recherche_avancee.htm

Ce travail en réseau permet de fédérer celui des différents sites, partager des idées et des compétences, créer des outils (informatiques, graphiques) collectivement et s'informer mutuellement. Fin 2000, neuf sites départementaux ont été créés. D'autres sites devraient voir le jour au cours de l'année scolaire 2000/2001.

Vous pouvez découvrir les sites en vous connectant aux adresses suivantes :

Le site de l'école des sciences de Bergerac (un site pionnier du réseau)
http://www.perigord.tm.fr/ecole-sciences

Sciences41 : le site du Loir et Cher
http://etab.ac-orleans-tours.fr/sciences41/

Le site sciences de la Savoie
http://www.ac-grenoble.fr/savoie/Disciplines/Sciences/Index.htm

A l'école, le site du réseau des écoles de la Vienne
http://alecole.vienneinfo.org/lamapnat/index.htm

Le site de l'enseignement rénové des sciences à l'école primaire en Seine-Saint-Denis
http://lamap93.free.fr

Le site La main à la pâte des pyrénées Orientales

http://www.ac-montpellier.fr/crdp/cd66/map66/

Le site La main à la pâte du Pas-de-Calais
http://netia62.ac-lille.fr/lamap

Enseigner les sciences en Ariège
http://www.ac-toulouse.fr/ariege-education/sciences09/

Le site départemental pour l'enseignement des sciences en Haute-Savoie
http://www.edres74.cur-archamps.fr/sprof/gdes74/

Contact pour les départements désireux de s'associer au projet : map@inrp.fr

A propos du site internet de la Dordogne : l'école des sciences


(http://www.perigord.tm.fr/ecole-sciences)

Extrait de l'intervention de François Lusignan, école des sciences, Bergerac

La création et la mise en ligne d'un site Internet départemental dans le cadre de La main à la pâte a émergé très vite après les débuts de l'expérience en Dordogne. Les collègues, utilisateurs du centre ressources, qui participaient activement à la mise au point de modules de séquences souhaitaient très légitimement disposer de versions écrites du travail produit.

Les services apportés par le site ont beaucoup évolué au fur et à mesure des besoins qui émergeaient. C'est d'ailleurs une des caractéristiques les plus intéressantes d'un site Internet que de proposer des ressources en perpétuelle évolution. Cette volonté d'actualiser sans cesse le contenu est en soi un catalyseur majeur qui motive le travail des rédacteurs et entretient la dynamique pédagogique départementale. La réorganisation plus ou moins complète de l'architecture du site a donc été rendue plusieurs fois nécessaire par l'évolution des ressources. A ce jour (décembre 2000), on trouve essentiellement deux grandes parties sur le site de l'École des Sciences.

L'espace enseignant

C'est l'espace où les enseignants trouvent des modules de séquences, assortis du descriptif des malles de matériel à utiliser, classés suivant les cinq grandes entrées que nous proposent les programmes en vigueur : le ciel et la Terre, unité et diversité du vivant, le corps humain, la matière et l'énergie, objets et réalisations technologiques.

On y trouve également :

  • un espace ressources regroupant les données sur le matériel, les salles de sciences, le cahier d'expériences, les bibliographies, le réseau de scientifiques locaux, des bases de données thématiques, des pistes pédagogiques et bien d'autres choses encore.
  • un espace échanges qui regroupe les contributions personnelles des collègues, un formulaire d'inscription à la liste de diffusion départementale, le bulletin électronique départemental " L'écho des sciences "…
  • un nouvel espace pilotages fait état de l'avancement du plan de rénovation de l'enseignement des sciences et de la technologie dans le département (PRESTE). Les comptes rendus des réunions du comité de pilotage départemental du PRESTE assortis de relevés de décisions y sont accessibles. En accord avec la mission de site pilote du centre ressources départemental de la Dordogne, un tableau de bord national des centres ressources, les textes de référence et un descriptif précis du fonctionnement du dispositif servent de base de travail pour ceux qui souhaitent, ailleurs en France, développer des outils de pilotage équivalents.

L'espace élèves

Le site École des sciences a, dès sa mise en ligne, ouvert un espace enfant où on trouvait des petites expériences, des énigmes, des défis, des liens adaptés… un espace à utiliser donc surtout après la classe. Cet espace est devenu à la rentrée 2000 un espace élève beaucoup plus dédié à l'utilisation en classe des nouvelles technologies de l'internet. On y trouve 4 parties identifiées par des verbes d'action :

  • Cogiter : c'est l'ancien espace enfant intégré dans cette nouvelle architecture.
  • Rechercher : les élèves peuvent y trouver des liens adaptés à leurs besoins de recherche sur Internet dans le domaine des sciences, des ressources documentaires créées par d'autres élèves (Encyclosciences), des comptes rendus d'expériences menées par des classes. Ces deux rubriques sont écrites pour les élèves et par les élèves. Elles constituent donc un espace d'écriture fonctionnel et valorisé par les utilisateurs qui peuvent réagir et utiliser les deux autres espaces du site élève.
  • Contacter : d'autres classes (notamment celles qui rédigent et mettent en ligne dans l'espace précédent), des scientifiques locaux pour poser des questions complémentaires à leur recherche, les webmasters du site.
  • Créer : c'est un didacticiel en ligne pour créer des fichiers numériques aux formats les plus courants et pour alimenter l'espace rechercher.

L'utilisation de l'espace élève est pour l'instant limitée à quelques-unes des classes qui travaillent en réseau autour du centre de ressources départemental mais il est ouvert à tous sans limite géographique.

La fonction recherche que tout site Internet se doit d'offrir à ses utilisateurs est active sur la page d'accueil du site départemental. Elle s'exerce sur les contenus de l'ensemble des sites du réseau La main à la pâte placés sous le parrainage bienveillant du site national qui assume de plus en plus un rôle de portail. L'indexation commune des pages sur les sites du réseau permet d'offrir aux enseignants un large éventail de ressources et suscite de nouvelles vocations de webmasters dans les départements.

 

 

 

Les centres de ressources
Présentation de quelques expériences en cours

Extrait d'un travail de groupe
Animateur : François Lusignan, École des sciences, Bergerac
Observateur : Renée-Marie Rodde, inspection académique d'Ille-et-Vilaine

LieuDate de créationActivités en coursPersonnelsLocauxFinancementsRelations locales
Bergerac (24) 1995 activités scientifiques avec des classes de la ville. Animation d'un réseau d'enseignants. Création de ressources pédagogiques et mise en ligne sur le site Internet du réseau la main à la pâte. Aide aux projets d'écoles. Participation à la formation initiale et continue en partenariat avec l'IUFM. Montée en puissance de l'activité de la ville vers le département depuis deux ans. Secrétariat du comité départemental de pilotage du plan de rénovation. 2 enseignants + 2 aides éducateurs 2 salles dans une ancienne école + BCD ville de Bergerac et ministère de l'Éducation nationale centre départemental de l'IUM (actions de formation) et CDDP (aide à la prise de décision, veille documentaire).
Vaulx-en-Velin (69) 1996 travail avec les classes pilotes. Mise en coopération (traduction des insights). Création et gestion de 60 mallettes. Suivi de 90 demandes la main à la pâte. 1, 5 CPAIEN spécifiques (formation des autres équipes de circonscription) et 8 aides éducateurs salle de découvertes scientifiiques : Ebullisciences. Projet de création d'autres salles. autoéquipement des écoles en cours. force partenariale sur le trépied IEN-CLDP/ADEMIR (association loi 1901)/ville de Vaulx-en-Velin.
Mende (48) en cours mise à disposition d'une salle pour la formation initiale et continue (IUFM et équipes de circonscription) et pour les écoles de la ville. Coordination de fabrication de mallettes par des enseignants en poste. Etude de la mise en place de la gestion du matériel par l'EMALA (équipe mobile d'animation et de liaison académique). demi-poste CPAIEN et demi-poste de PIUFM + participation de 3 postes EMALA. grande école de la ville (16 classes) ville de Mende, conseil général, académie des sciences, ministère de l'Éducation nationale, CDDP.

CDDP, organisme support du centre de ressources (convention à venir)

Ce centre s'inscrit dans la dynamique initiée par l'opération " Doigt dans l'engrenage " sur la circonscription de Mende et continuera les actions en cours notamment les rencontres inter-écoles.

Montpellier (34) 2000 aide matérielle. Préparation de séquences. Rencontre avec les enseignants. Prise en charge de classes d'écoles et de collèges. 1 enseignant + 1 aide éducateur + partenariat avec 2 personnels EMALA. 1 salle dans une propriété du conseil général (en cours de réalisation). conseil général (130 000 F pour la première année) et ministère de l'Éducation natttionale (30 000 F). existence d'une politique de création de centres de ressources spécifiques, théâtre, arts plastiques. 10 centres actuellement, en partenariat avec diverses institutions ou collectivités.
Rennes (35) en cours recensement de centres de ressources départementaux (hors Éducation nationale). Aide matérielle. Préparation de séquences. Rencontres aves les enseignants. Prise en charge de classes. Secrétariat du comité départemental de pilotage du plan de rénovation. 1 PEMF.

ceux de l'IUFM : salles spécialisées, salle d'exposition, médiathèque.

Projet architectural d'un centre d'autoapprentissage et de ressources pour l'enseignement des sciences et de la technologie (CAREST).

ressources de l'IUFM partenariat affirmé depuis sept ans entre l'IUFM et le CCSTI de Rennes (espace des sciences), visites pendant les stages de formation, rédaction de documents d'accompagnement, muséographie et animation autour des expositions.

 

Actes de l'université d'été - Enseigner les sciences à l'école primaire

Mis à jour le 15 avril 2011
Partager cet article
fermer suivant précédent