Séminaire « Rénovation de la voie professionnelle : présentation du baccalauréat professionnel en trois ans »

Rénovation de la voie professionnelle information, orientation et affectation

Jean-François Taillandier, adjoint au chef du bureau de l'orientation

En fin de troisième

Les enjeux de l'orientation changent radicalement à ce palier : pour les élèves rejoignant cette voie professionnelle, la reconquête de l'estime de soi est désormais favorisée par l'égale dignité des parcours d'accès au baccalauréat, à égale vitesse dans le cycle de référence en trois ans, qui renvoie aux archives la vieille distinction entre cycle " court " et cycle " long ", plus ouvert désormais par le cycle du CAP ; un horizon des possibles plus dégagé avec les passerelles entre voies d'orientation et les poursuites d'études post-bac vers le technique supérieur (1) mieux établies.

La décision d'orientation

Elle est prise par le chef d'établissement à l'issue du conseil de classe, après une procédure d'information et de dialogue où la famille exprime d'abord ses demandes d'orientation. Elle s'impose donc aux familles dans une procédure strictement codifiée qui prévoit un recours par voie d'appel, qui existe encore aussi en fin de 2nde GT. Ainsi, en 2008, près de 10% des élèves, après une longue procédure de dialogue, finalement concernés par une décision prise par les principaux de collèges à l'issue du conseil de classe du 3ème trimestre vers l'une des deux voies d'orientation de la voie professionnelle, ne la souhaitaient pas.

Ces demandes et ces décisions portent donc sur le choix de la " voie d'orientation ". Encadrée juridiquement, cette décision est " pédagogique " : il s'agit de déterminer quel parcours est le plus en mesure de mettre l'élève en situation de réussite, en fonction de son potentiel et de ses motivations.

À distinguer des voies de formation (G, T ou P), notion qui relève de l'organisation scolaire.

L'arrêté concernant les voies d'orientation : peu de changement apparent

Il maintient trois voies d'orientation, dont deux professionnelles, celle qui concernait la 2nde professionnelle conduisant au BEP devient celle qui conduit au cycle de Bac pro 3 ans, tout en incluant l'accès aux cycles provisoirement maintenus de BEP, que les élèves pourront ainsi panacher dans leurs vœux d'affectation.

Trois voies d'orientation après la 3ème pour la rentrée 2009 :

  • La classe de 2nde générale et technologique.
  • La classe de 2nde professionnelle (1ère année du cycle de préparation en 3 ans du baccalauréat professionnel) et la classe de 1ère année de BEP (pour le cycle de 2 ans des 4 BEP maintenus).
  • La 1ère année du cycle en 2 ans préparant le CAP.

Quatre spécialités de BEP sont maintenues :

  • carrières sanitaires et sociales,
  • conduite et services dans le transport routier,
  • métiers de la restauration et de l'hôtellerie,
  • optique lunetterie.

Leur maintien provisoire est lié à la création ou à la rénovation de spécialités de baccalauréats professionnels. Ces BEP continuent à relever de l'ancienne réglementation et doivent, à terme, être rénovés comme tous les autres.

En 3ème, vers la voie professionnelle sous statut scolaire, le choix des spécialités :

  • Pour la 2nde professionnelle choisir :
    • un champ professionnel en précisant la (ou les) spécialité(s) de baccalauréat envisagées,
    • une spécialité pour les 2ndes non rattachées à un champ professionnel.
  • Pour la 1ère année des 4 BEP maintenus, choisir la spécialité.
  • Pour la 1ère année de CAP, choisir une spécialité.

Ces choix, au besoin multiples et hiérarchisés, seront portés sur les dossiers d'orientation et reportés dans AFFELNET.

Les flux

Il ne doit pas y avoir de modification significative dans les décisions d'orientation, qui doivent rester orientées à la hausse vers les 2nde générales et technologiques, comme cela a été constaté avec l'extension de l'expérimentation pour la rentrée 2008 : les décisions d'orientation vers la voie professionnelle sont restées stables et la baisse souhaitable des décisions de redoublements a surtout bénéficié à la légère progression bien venue (+0,42%) des décisions vers la 2nde GT.

Le nouveau cycle s'adresse au même profil d'élèves que ceux qui, antérieurement, rejoignaient le cycle du BEP. On peut dire ainsi que la revalorisation de la voie professionnelle se fait au travers de celle de ses élèves.

L'information des élèves et des familles

Elle constitue une obligation pour nous, et un droit pour les familles. C'est un élément stratégique pour une bonne orientation.

L'ONISEP n'a pas pu, cette année, distribuer les guides régionaux " après la 3ème " dans le cartable de chaque élève en novembre 2008 comme à l'habitude. Ceux-ci sont promis dans les jours qui viennent, avec l'offre de formation qui aura été arrêtée par les autorités de tutelle (les recteurs pour les établissements publics et privés s/c). Toutefois, depuis le 9 février 2009, la partie nationale de ce guide, travaillée avec l'ONISEP, est consultable et exploitable sur onisep.fr.

Par ailleurs, dans le BOEN du 29 janvier 2009, des documents de communication à l'attention des principaux de collèges ont été publiés pour préparer, avec l'aide des CIO, les réunions de professeurs et de parents.Chaque fois que possible, cette information doit afficher, en toute transparence, les capacités d'accueil prévues dans chacune des spécialités, et, en regard, ce que l'on appelle les taux d'attraction, surtout quand ceux-ci dépassent le ratio de 1. Au moment de remplir leurs vœux de spécialité(s), les familles doivent absolument en être instruites pour adopter une stratégie de choix plus ouverte et mieux adaptée à la réalité de l'offre. Et ainsi éviter les déconvenues et le nombre des élèves restant sans affectation.

Les choix à faire

Champ professionnel et spécialité, pour les 2nde pro organisées en champ, directement la spécialité pour les autres.

Dans tous les cas, l'affectation (par AFFELNET) et l'inscription de l'élève sera réalisée dans la spécialité du bac pro (que l'arrêté désigne sous le terme d'"option" de champ professionnel, mais nous utilisons le terme spécialité dans la communication non formelle).

Assurer la poursuite d'études : le cas des formations sous statut scolaire

Après la 2nde professionnelle :

  • Poursuite du cycle en 1ère dans la spécialité choisie.
  • Poursuite du cycle dans une autre spécialité relevant du même champ professionnel (à l'issue des 2ndes organisées en champ).
  • Modification du parcours et poursuite des études par un dispositif de passerelles :
    • soit en 1ère technologique,
    • soit en classe terminale du cycle de 2 ans préparant au CAP.

 

En seconde professionnelle

C'est un cycle de 3 ans

Il n'y a plus de " cycle de détermination " et de " cycle terminal " à l'instar de ce que nous connaissons au lycée GT. Ceci veut dire qu'un élève accueilli dans une spécialité en 2nde a vocation à suivre de plein droit et dans la même spécialité le cycle entrepris, jusqu'à son terme, dans son établissement (hors procédure disciplinaire). Toute modification dans ce cycle (redoublement, changement de spécialité et/ou d'établissement) ne pourra donc intervenir qu'à la demande de la famille ou de l'élève majeur (ou en accord formel avec elle).

En fin de 2nde professionnelle

Si la 2nde professionnelle ne constitue donc pas un " palier d'orientation " (comme l'est la 2nde GT), avec une " procédure " de décision d'orientation et d'appel, elle est cependant un moment où des ajustements de trajectoire peuvent intervenir (diapo 3) dans les conditions indiquées précédemment, soit à la demande de la famille ou de l'élève majeur.

Ces demandes bénéficieront de l'avis du conseil de classe et seront arbitrées, sous l'autorité de l'inspecteur d'académie, par le principe de réalité, à savoir les places d'accueil ouvertes.

  • Ce sera le cas pour rejoindre une 1ère professionnelle d'une autre spécialité du même champ
  • Ce sera le cas aussi pour rejoindre un dispositif de passerelle :
    • vers une 1ère technologique.
      Elle concerne actuellement environ 10% des élèves titulaires de BEP. Cette passerelle doit pouvoir se maintenir à ce niveau pour les élèves qui auront accompli leur scolarité complète de 2nde
    • ou pour rejoindre une Terminale de CAP.
      C'est une possibilité nouvelle pour laquelle nous manquons de recul pour en estimer le flux (actuellement symbolique en venant par exemple d'un cycle de BEP).

Il y aura donc fin 2010 des candidatures à recueillir et à examiner dans le cadre de procédures transparentes d'affectation organisées par les inspecteurs d'académie sous l'autorité des recteurs. Elles pourraient faire appel là où cela est nécessaire, aux possibilités d'AFFELNET, qui gère déjà le Post BEP/CAP, d'autant que certain flux seront croisés (voir ci-après).

Les équipes éducatives auront à prendre en compte ces possibilités dans leur dialogue, qui devra être organisé, avec les familles afin de prodiguer tout conseil utile.

Une passerelle dissymétrique pour les élèves issus de 2nde GT

Dissymétrie de cycle et donc de procédure. Ce sont les équipes pédagogiques des classes d'accueil qui porteront un avis sur les candidatures émanant de ces élèves, dans le cadre d'une organisation arrêtée par les recteurs, et ce dès cette année (juin 2009). Elle devra autant que possible être anticipée, au moins pour l'accès en 1ère professionnelle, et respecter les montants de droit (de 3ème ou de 2nde pro) puisqu'elle ne constitue pas, à ce niveau, une " voie d'orientation " au sens de l'arrêté cité plus haut.

Malgré une baisse cette année (de 20, 8% en 2006 à 17, 9% en 2008), les taux de décisions de redoublement en 2nde restent les plus élevés de tous les niveaux. Et cette passerelle ne repose que sur une demande volontaire des familles. Nous recensions (enquête repère DGESCO) au niveau national un peu plus de 4% d'entre elles qui le demandent avant le conseil de classe en juin 2008, et la DEPP estime le flux constaté de rentrée à environ 4% vers le BEP (enseignement public et privé s/c). Le flux vers le nouveau cycle devra rester contenu à ce niveau.

Le parcours de découverte des métiers et des formations

Un point sur ce parcours

Dans la suite de la circulaire du 11 juillet 2008, nous préparons la généralisation de ce parcours à tous les élèves dès la 5ème jusqu'en classe terminale de lycée. Celui-ci concerne aussi les élèves de lycée professionnel qui, bien qu'inscrits dans la préparation d'une spécialité précise de diplôme professionnel, ont " une vie " professionnelle, voire de poursuite d'études après celui-ci et auront à gérer des multiples transitions - parfois par obligation, mais aussi justement aussi souvent que possible par "esprit d'initiative ", pour leur progression personnelle.

C'est précisément l'objet de ce parcours que de " favoriser l'acquisition de la capacité à s'orienter tout au long de la vie ", mission dévolue au système de formation telle que définie dans la résolution européenne que le ministre Xavier Darcos a présentée et fait adopter par les Etats membres et la commission sous présidence française.

Les mesures prévues à ce stade intéressent les élèves de lycée professionnel

Ainsi la journée passée en 1ère dans un établissement d'enseignement supérieur (BTS principalement) pour ceux qui envisageraient des poursuites d'études. Mais aussi les entretiens personnalisés d'orientation prévus dans le cadre du parcours de découverte des métiers et des formations. Conduits par les professeurs principaux, ils concernent tous les élèves des classes de 1ère et de terminales. Organisés dès que possible dans l'année, avec la présence des parents systématiquement recherchée, ils doivent permettre de mettre en place sans attendre l'accompagnement individualisé de chacun, préparer les remédiations utiles et contribuer à définir le contenu de l'accompagnement personnalisé prévu. Ces entretiens concernent aussi tous les nouveaux entrants en 1ère année de lycée professionnel (CAP et 2nde professionnelle). Ils ont toute leur place en phase d'accueil, que nombre d'entre vous organisez. C'est une bonne pratique sans doute à systématiser.

  1. Notamment par les décrets fixant les admissions de droit en STS pour les bacheliers professionnels avec mention B ou TB

Actes du séminaire -La rénovation de la voie professionnelle : présentation du baccalauréat professionnel en trois ans

Mis à jour le 15 avril 2011
Partager cet article
fermer suivant précédent