Éduscol
Accueil    Actualités    Projet "Discrepances" par Diego Ortiz et Javiera Tejerina

Actualités

Projet "Discrepances" par Diego Ortiz et Javiera Tejerina

Discrepances a été pensé comme un projet artistique in situ. Chaque édition propose au public une découverte d’un lieu, d’une histoire, par une approche transmedia et audiovisuelle singulière via une application dédiée. Ce projet fait écho aux nouveaux programmes d'arts plastiques du cycle 4 en interrogeant la narration visuelle dans l'espace.

Muni de son smartphone, le visiteur est invité à appréhender un territoire à la manière d’une fiction. 

Les éditions antérieures ont déja permis de retourner sur les sentiers de Marcel Pagnol à Aubagne en suivant un parcours interactif en six étapes ; découvrir un site  via une performance audiovisuelle, où l’architecture, la danse, la musique et les nouvelles technologies s’associait autour du patrimoine ; proposer un parcours artistique augmenté avec une troupe de théâtre et le Musée des Arts Décoratifs, de la Faïence et de la Mode de la Ville de Marseille …

Discrépances s’appuie sur une immersion de l’usager : avec un travail de composition sonore venant épauler la narration, le visiteur a la sensation d’être au milieu d’une histoire en train de s’écrire dans la tête de quelqu’un d’autre et d’y participer. La voix off rapproche le spectateur du territoire dans lequel il se trouve. Le fait de marcher, de se déplacer avec le smartphone, permet au dispositif d’opérer la magie : l’interaction entre le paysage réel et les éléments audiovisuels propose une réinterprétation du paysage dans lequel l’usager se trouve. 

En téléchargeant l’application, l’usager dispose d’une carte avec des POI (points d’intérêt) où il pourra localiser les différents débuts d’expérience. Chaque point correspond à une photographie ou un symbole, qui reconnu par l’application, lancera la séquence.

Le visiteur sera ainsi guidé par un ou plusieurs personnages de l’histoire, à travers un parcours balisé et à l’aide de TAG à flasher, qui seront reconnus par le smartphone. Le personnage incarnera une présence fantasmagorique, mystérieuse, amenant à une découverte singulière du lieu pour le visiteur. L’usager sera également guidé par la voix off du personnage l’accompagnant dans l’aventure. Une composition musicale viendra ponctuer le parcours immergeant le visiteur dans la proposition fictionnelle créée par Flux(o).

Visiter le site de Discrepances

Arts numériques, narration, mobilité de Sébastien Denis, Antoine Gonot & Jacques Sapiega, est un ouvrage paru aux Presses universitaires de l'université d'Aix-Marseille qui revient sur le projet. L’axe Transmédia et intermédialité du laboratoire ASTRAM de l’université Aix-Marseille, partenaire du projet Discrépances Aubagne, questionne justement ces frontières poreuses entre le cinéma, dans sa dimension narrative et esthétique, et les arts numériques, telle qu’elles sont générées par ce type de production. Le laboratoire a donc souhaité dresser une cartographie des projets, technologies et dispositifs, qui jouent eux aussi de cette porosité. Ces œuvres nouvelles sont abordées par le biais de différentes disciplines, allant de la sociologie à l’esthétique en passant par la narratologie.

ISBN: 9791032000700
Nombre de pages: 180

Publié le 18.12.2016

Retour aux articles