Éduscol
Accueil    Actualités    L'art et les blockchains, zoom sur l'artiste Simon Denny

Actualités

L'art et les blockchains, zoom sur l'artiste Simon Denny

À New-York, la Blockchain se transforme en jeu grâce à l’artiste néo-zélandais Simon Denny qui expose à la Petzel Gallery. L’artiste utilise les Pokémons et le célèbre jeu de société Risk pour expliquer les principes de la Blockchain et des Bitcoins. 

La Blockchain n’est pas seulement un protocole de gestion de données numériques. À New-York c’est aussi un jeu pour l’artiste néo-zélandais Simon Denny. Son exposition « Blockchain Future States » dans la galerie Petzel utilise les jeux Pokémon et Risk pour expliquer les grands principes de la Blockchain et des Bitcoins, deux concepts parfois très abstraits. À 32 ans, l’artiste geek utilise ainsi son univers pour expliquer en quoi consiste la révolution du Bitcoin et de la Blockchain.

À son sens, ces concepts sont proches des jeux qui impliquent des transactions en peer to peer. L’exposition présente les mythes, les rêves, les gagnants et les perdants du jeu global de la gouvernance. Les formes des œuvres plastiques reproduisent celles du matériel des jeux en versions géantes avec un plateau de jeu de Risk surdimensionné et des ordinateurs transformés en jouets.

L’exposition étudie et illustre les mécanismes des sociétés Ethereum, 21 Inc., et Digital Asset, spécialisées dans les Bitcoins et la Blockchain. Dans ces jeux, l’utilisation hypothétiquement massive des Bitcoins en tant que monnaie supra-nationale permet de proposer des visions très différentes d’un monde nouveau où les formations politiques et géographiques traditionnelles seraient réinventées. Simon Denny montre à quoi le monde pourrait ainsi ressembler à travers trois mises en scène ludiques.

Les trois plates-formes mettent en évidence les différences dans l’utilisation de Blockchain par chacune des entreprises. L’artiste veut ainsi souligner les différences politiques et idéologiques sur lesquelles les usages de ces technologies sont basés. Leur contexte esthétique et les écosystèmes géopolitiques sont imaginés à travers un schéma global, une communauté d’ordinateurs et d’infographies artistiques.

À travers cette proposition artistique, Simon Denny semble entrevoir à quoi le monde ressemblerait si les élites ne pouvaient plus tout gérer à cause de l’utilisation généralisée de la technologie de la Blockchain.

Publié le 31.03.2017

Retour aux articles