Éduscol
Accueil    Actualités  

Actualités

Les sciences participatives au service du traitement de Lyme

Le projet « Citicks » permettra aux citoyens d’aider les scientifiques de l’Inra dans la lutte contre la maladie de Lyme.

Prévu pour l’automne 2017 et déjà pourvu d’un compte Twitter, le projet de sciences participatives « Citicks » permettra aux personnes qui se sont faites piquer par des tiques de signaler leur emplacement. En recueillant ces informations précieuses qui font pourtant encore défaut en France, les scientifiques pourront mieux comprendre le comportement des tiques et l’épidémiologie de la maladie de Lyme sur le territoire.

En plus de l’application de localisation, les participants pourront recueillir et envoyer les tiques qui les auront mordus, eux ou leurs animaux domestiques. Les chercheurs de l’Inra pourront ainsi étudier les pathogènes présents dans les tiques.

Les sciences participatives associent citoyens et chercheurs pour faire avancer les connaissances dans les champs les plus difficiles. En France, le petit nombre de laboratoires spécialisés dans la tique empêche le suivi des populations de tiques, pourtant essentiel à la lutte contre la maladie de Lyme. Ce projet entre dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme lancé en septembre 2016.


Autres actualités en lien :

Publié le 06.02.2017

Retour aux articles