Éduscol
Accueil    Actualités  

Actualités

Les apports de la paléogénétique

Comment l’étude de l’ADN mitochondrial permet-elle d’identifier la présence ou non de mammifères au quaternaire ?

De l’ADN mitochondrial datant du pléistocène retrouvé dans des sédiments consent à mettre en évidence la présence de mammifères, dont Néanderthal et Denisova, dans certaines grottes dépourvues d’ossements.

L’équipe de l’institut Max Planck d’anthropologie évolutionniste de Leipzig a extrait l’ADN mitochondrial de 85 échantillons de sédiments issus de cavernes.

Le processus de séquençage automatisé à partir d’algorithmes et de bases de génomes de référence est expliqué dans cet article de François Savatier dans Pour la science.


Scénarios pédagogiques traitant les thèmes de programmes :


Autres actualités en lien :

Publié le 15.05.2017

Retour aux articles