Éduscol
Accueil    Actualités  

Actualités

Le potentiel effet cocktail des pesticides ingérés à faible dose

Une expérience originale a été menée par des chercheurs de l’INRA.

Pour déterminer les « doses journalières admissibles » des pesticides pour l’homme, déterminant les règles sanitaires actuelles, les expériences sont traditionnellement faites en gavant des animaux de pesticides à certaines doses pour déterminer celles qui tuent la moitié de la population étudiée.

Loin de ce protocole court-termiste et éloigné de la réalité des consommations, des chercheurs de l’INRA ont exposé des souris quotidiennement pendant un an à ces faibles doses admissibles afin d’étudier leurs effets sur la durée et en combinaison.

Il ressort de cette étude que si les animaux ne sont pas morts, ils ont subi des modifications métaboliques indésirables : prise de poids et diabètes pour les mâles, stress oxydant du foie et dérèglement du microbiote pour les femelles notamment.

Si l’expérience seule ne permet pas de conclure, ces résultats sont à rapprocher des suspicions de liens existant entre exposition aux pesticides et augmentation des maladies métaboliques. Les chercheurs s’intéressent de plus à l’effet « cocktail » de la combinaison de plusieurs pesticides, et plaident pour une alerte sur l’exposition pendant les périodes critiques (grossesse...) et une réflexion avancée sur les modèles agricoles actuels.


Autres actualités en lien :


Voir aussi sur le portail :

Publié le 12.07.2018

Retour aux articles