Éduscol
Accueil    Actualités  

Actualités

« Forçage génétique » et lutte contre le paludisme en débat

Cette technique de manipulation génétique qui pourrait être utilisée pour éradiquer les moustiques porteurs du paludisme divise les scientifiques.

Début décembre, la convention de l'ONU sur la biodiversité se tenait à Montréal. Au milieu d'autres questions, celle du forçage génétique a été fortement débattue entre les scientifiques qui soutiennent son développement et ceux qui s'y opposent.

Le forçage génétique consiste à éditer le matériel génétique d'espèces invasives pour s'en débarrasser. Elle est notamment étudiée pour lutter contre le paludisme, en rendant des mâles stériles pour lutter à petite échelle contre la maladie, ou en forçant l'expression d'un gène codant pour un anticorps anti-parasite et qui serait transmissible de génération en génération.

Parmi les soutiens au développement de la technique, on retrouve la fondation Bill et Melinda Gates et l'armée américaine. Les ONG opposantes s'inquiètent justement de l'intérêt de l'armée pour cette question, soupçonnant les arguments sanitaires de masquer des objectifs industriels et militaires, et s'inquiètent plus largement du risque de chaos écologique si cette technique non maîtrisée venait à se répandre à d'autres espèces.


Scénarios pédagogiques traitant les thèmes de programmes :


Autres actualités en lien :

Publié le 18.12.2017

Retour aux articles