Éduscol
Accueil    Actualités  

Actualités

Développement de résistance chez des bactéries responsables d’infections nosocomiales

Enterococcus faecium aurait développé une résistance aux gels hydro-alcooliques utilisés en hôpital.

Une étude australienne suggère qu’un scénario jamais envisagé est certainement en cours : les bactéries Enterococcus faecium, responsables d’infections nosocomiales, seraient devenues résistantes à l’alcool contenu dans les gels hydro-alcooliques.

Or ces dernières années, ces solutions bactéricides sont devenues la norme en hôpital, et ont même parfois remplacé le savon dans les consignes de lavage des mains du personnel hospitalier. En effet, la dissolution des membranes des bactéries par l’alcool a été jugée plus efficace que l’action mécanique du savon sur l’élimination des pathogènes avec la couche grasse de la peau des mains.

Mais des tests effectués sur des souches de bactéries prélevées en milieu hospitalier entre 1975 et 2015 ont indiqué que les bactéries les plus récentes étaient jusqu’à 10 fois plus résistantes à l’alcool. En parallèle, les cas d’infections nosocomiales à Enterococcus faecium ont quintuplé ces dernières années. Ces travaux suggèrent une adaptation du génome à l’alcool, à l’instar du phénomène ayant lieu dans le cas d’une antibiorésistance et souligne l’importance de réfléchir à de nouvelles normes d’hygiène en milieu hospitalier.


Scénarios pédagogiques traitant les thèmes de programmes :


Autres actualités en lien :

Publié le 26.02.2018

Retour aux articles