Éduscol
Accueil    Actualités  

Actualités

De nouvelles découvertes sur Mars, mais pas encore de preuve de vie

Début juin, la NASA annonçait la découverte de molécules organiques et de variations saisonnières de méthane sur Mars.

Lors d’une conférence de presse début juin, la NASA annonçait deux découvertes majeures faites par le robot Curiosity sur Mars. Cet article revient sur ces découvertes qui, comme depuis des décennies, soulèvent des passions quant à l’existence de la vie sur la planète rouge.

  • Curiosity a découvert des molécules organiques dans des sédiments martiens, datant de 3 milliards d’années, une époque où l’eau pouvait couler parfois sur Mars. Si ça peut être une preuve de vie passée, rien ne prouve encore que ces molécules organiques soient originaires de la planète. Elles auraient par exemple pu y être déposées par des météorites.
  • Curiosity a découvert l’existence de variations saisonnières du méthane atmosphérique sur Mars. L’existence de méthane prouverait la présence d’une forme de vie actuelle, et ces variations évoquent celles que l’on peut retrouver sur Terre, avec moins de vie en hiver qu’en été. Mais là encore, une autre explication que la vie peut être avancée, liée simplement à l’activité géochimique de la planète, en lien avec les variations de température.

La question de la vie sur Mars n’est donc pas réglée, mais les réponses devraient pouvoir arriver plus vite ces prochaines années : la sonde européenne ExoMars Orbiter étudie notamment actuellement le méthane martien, et sera en mesure d’étudier des échantillons de sol plus profonds que Curiosity. La sonde américaine Mars 2020 pourra quant à elle collecter des échantillons martiens afin de les analyser sur Terre, une façon de contourner les incertitudes liées à l’analyse des échantillons sur Mars par Curiosity.


Scénarios pédagogiques traitant les thèmes de programmes :


Autres actualités en lien :

Publié le 25.06.2018

Retour aux articles