Éduscol
Accueil    Actualités  

Actualités

Bientôt un pancréas artificiel pour les diabétiques ?

Des scientifiques étudient les propriétés d’un nouveau pancréas bio-artificiel dans la perspective d’entrer prochainement en essai clinique.

L’OMS estime à 25 millions le nombre de malades de diabète de type 1 qui doivent se soigner par des injections quotidiennes d’insuline, ou subir une greffe de pancréas pour remplacer leur organe défaillant.

Trois pancréas bio-artificiels sont à l’étude dans le monde, dont un en France. Déjà testé sur des rongeurs et en attente d’un agrément pour être testé sur des porteurs volontaires, il est conçu pour délivrer de façon autonome de l’insuline selon le taux de sucre dans le sang, évitant aux malades de mesurer leur glycémie fréquemment.

L’auteur de cet article fait partie du consortium privé-public qui étudie cette solution, et explique les caractéristiques du pancréas bio-artificiel :

  • C’est une poche ronde, en polymère ultrafin, faite de deux membranes en thermoplastiques qui contiennent des cellules de pancréas cultivées in vitro.
  • Les membranes sont perméables à l’insuline et imperméables au système immunitaire du receveur de façon à empêcher le rejet de l’implant.
  • L’implant devra résister quatre à six années dans le corps du porteur, matériaux et durabilité du système sont à l’étude.


Si cet implant représente un formidable espoir pour les malades, un potentiel essai clinique sera très long. L’auteur souligne également la difficulté à concevoir des organes artificiels qui imitent le vivant, comme en témoignent les essais pour le moment malheureux du cœur artificiel Carmat.


Scénarios pédagogiques traitant les thèmes de programmes :


Autres actualités en lien :

Publié le 02.10.2017

Retour aux articles