Culture scientifique et technologique

MathC2+

Le projet MathC2+ est mis en place en partenariat avec la fondation Sciences mathématiques de Paris et l'association Animath. Il propose des stages de mathématiques à des élèves volontaires, dans un centre universitaire, pendant les petites vacances scolaires et s'inscrit pleinement dans les objectifs du plan sciences et technologies à l'École.

Mis en place dans treize académies pilotes en 2011, le dispositif s'est étendu à l'ensemble du territoire y compris dans les DROM et les vice-rectorats. En 2013, 35 stages ont été organisés dans ce cadre et 41 l'ont été en 2014.

Objectifs

  • favoriser l'émergence d'une nouvelle culture scientifique ;
  • repérer et encourager les jeunes talents en mathématiques ;
  • ouvrir à la perspective d'une culture scientifique, des élèves qui n'y sont pas familiarisés (filles, élèves issus de milieux sociaux où la science n'est pas traditionnellement un choix d'orientation, etc.) ;
  • favoriser la rencontre entre le monde éducatif et le monde de la recherche.

Calendrier

Les stages se déroulent pendant les petites vacances scolaires ou pendant les périodes chômées pour cause d'organisation d'examen.

Public concerné

Les stages MathC2+ s'adressent à des élèves très motivés des classes de quatrième, troisième, seconde et première, sur la base du volontariat. Sont plus particulièrement visés les élèves qui ne bénéficient pas d'un environnement propice au développement d'un projet d'études scientifiques à long terme. Le choix des participants est arrêté en fonction des indications transmises par les professeurs ou les chefs d'établissement.

Modalités pratiques

Les stages MathC2+ sont organisés localement par les équipes pédagogiques pilotées par des IA-IPR, en lien  avec un partenaire universitaire, un centre de recherche ou une entreprise partenaire. Les interventions pédagogiques sont assurées par des professeurs de lycée, de collège ou de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), des universitaires, des chercheurs ou des doctorants.

Les stages privilégient le travail individuel ou en petits groupes, l'ouverture sur des grandes thématiques de la recherche mathématique, la résolution de problèmes mathématiques par l'utilisation de l'outil informatique et de logiciels. Un temps est également consacré à la présentation de l'organisation de la recherche mathématique en France, de l'université ou d'entreprises de recherche et développement (R&D) dans lesquelles sont impliquées les mathématiques.

Partenaires

Mis à jour le 03 février 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent