Suivez-nous

Dispositifs relais : classes et ateliers relais

Ces dispositifs permettent un accueil temporaire adapté des collégiens en risque de marginalisation scolaire et ont pour objectif de favoriser la rescolarisation et la resocialisation de ces élèves.

Les dispositifs relais (classes et ateliers) accueillent des élèves de collège, éventuellement de lycée, entrés dans un processus de rejet de l'institution scolaire qui peut se traduire par des manquements graves et répétés au règlement intérieur, un absentéisme chronique non justifié, une démotivation profonde dans les apprentissages, voire une déscolarisation. Tout élève fréquentant un dispositif relais a bénéficié au préalable de toutes les mesures d'aide et de soutien prévues au collège et reste sous statut scolaire.

Ces dispositifs ont su montrer, grâce à leur souplesse, leur utilité dans la lutte contre le décrochage scolaire. A la sortie du dispositif relais, 82 % des élèves retournent en collège, 3% en LP et 3% en CFA, 5% dans des établissements relevant d'autres ministères (santé, justice), pour 1% des élèves, il n'a pas été trouvé de solutions. Pour 6% des élèves, l'information n'a pas été communiquée.

454 dispositifs ont fonctionné en 2010-2011 dont 311 classes relais et 143 ateliers relais. Le nombre d'élèves concernés était d'environ 8 880.

Les points forts :

  • un encadrement renforcé (enseignants et éducateurs, personnels associatifs),
  • un accueil temporaire pour un groupe réduit d'élèves,
  • un partenariat entre l'Éducation nationale, la Protection judiciaire de la jeunesse, les collectivités territoriales, des associations agréées complémentaires de l'enseignement public et des fondations reconnues d'utilité publique...

Dans cette rubrique, sont notamment précisés la définition des dispositifs relais, leurs modalités d'organisation, leurs objectifs pédagogiques. Différentes études et enquêtes sont également présentées.

Afin d'apporter une aide aux équipes engagées dans ces dispositifs, des outils pédagogiques sont proposés. Élaborés par des groupes de travail nationaux associant enseignants de terrain, personnels éducatifs et inspecteurs généraux de l'Éducation nationale, ces outils, disciplinaires ou transdisciplinaires, ont pour objectif de favoriser le réinvestissement dans les apprentissages et la socialisation des élèves.

Brochure de présentation du dispositif

Partager cet article