Éduscol

Outils et pratiques numériques

Utiliser un tableau blanc interactif

L'utilisation d'un tableau blanc interactif apporte-t-elle une plus value pédagogique à l'enseignement de la physique ou de la chimie ?
Un groupe de travail, constitué en 2006-2007 par les académies de Paris et de Strasbourg, répond à la question en évaluant les intérêts pédagogiques par rapport à la vidéo-projection.

Centre d'intérêt

Le professeur retrouve sa place au tableau, face aux élèves. La manipulation de l'ordinateur ne se fait pas avec une souris, derrière un clavier et dos aux élèves. Cette situation facilite la gestion de la classe.

La modernité de l'outil capte l'attention des élèves et augmente leur motivation, ainsi que leur investissement en classe. La mémorisation des notions abordées est plus efficace.

La tablette interactive, périphérique sans fil du TBI, permet aux élèves de piloter le tableau à distance. La mise en activité est rapide. Cependant, la sensibilité des tablettes est incompatible avec une écriture fine à distance.

L'interaction entre le professeur, les élèves et le tableau fait de cet outil un carrefour multimédia facilitant la gestion de plusieurs applications logicielles.

L'utilisation fréquente de cet outil familiarise les élèves avec la gestion de l'ordinateur. Cette pratique permet aux élèves d'assimiler rapidement les différentes compétences liées à l'appropriation d'un environnement informatique (B2i).

Utilisation, présentation de logiciels spécifiques

La mise en évidence des fonctionnalités d'un logiciel pédagogique par l'enseignant au tableau, permet aux élèves de mieux voir la succession des commandes à effectuer, pour un objectif donné : exploitation d'une vidéo en mécanique, utilisation d'un logiciel de gestion du B2i… . L'apprentissage des logiciels est plus aisé.

Les fonctionnalités d'annotations permettent de mettre en avant aisément les informations importantes : mots clés d'une page Internet, tracé à la main d'un courbe de tendance sur un graphique, étalonnage d'une vidéo…

Enchaînement d'une construction, d'un scénario pédagogique

La construction pas à pas d'un dispositif expérimental avec un TBI, à partir d'une banque d'images ou de propositions d'élèves photographiées, favorise l'interactivité pendant la séquence pédagogique.

L'enchainement de la construction d'un schéma ou d'un scénario pédagogique peut être enregistré, puis exporté dans un format vidéo constituant alors une aide aux élèves en dehors de la classe : CDI, Intranet, site établissement, Environnement Numérique de Travail.

Evaluation, correction

Les modules de vote semblent ouvrir des perspectives intéressantes en variant les types d'évaluation en cours de formation. Une étude plus complète est en cours dans un des groupes (Académie de Strasbourg).

L'utilisation des caches permet de dissimuler une zone plus ou moins importante de l'écran, focalisant l'attention des élèves sur une question ou un point en particulier.

Mémorisation

La mémorisation de la séquence pédagogique aide au suivi de la progression pour les classes d'un niveau donné ; c'est particulièrement le cas au collège.

En dehors de ces avantages spécifiques, nos collègues remarquent que le tableau blanc interactif intéresse particulièrement les professeurs non spécialisés dans les usages des TIC en classe. Cet outil apparait plus rassurant qu'un ensemble ordinateur-vidéoprojecteur.

Des articles sur le TBI

Ces articles sont publiés sur les sites académiques de sciences physiques et chimiques fondamentales et appliquées :