Rassemblement des interlocuteurs EPS à La Baule les 31 novembre et 01 décembre 2010

Rassemblement national des Interlocuteurs Académiques TICE EPS
les 31 novembre et 01 décembre 2010


au lycée Grand Air

Avenue de Tréméac 44500 La Baule-Escoublac

photo accueil la baule 2010


 

Sommaire

Ouverture

Les Espaces numériques de travail

Interventions des interlocuteurs et ateliers de réflexion

 

 

 
 

 

Ouverture

photo m genetAccueil de Monsieur Genet, proviseur du lycée Grand Air.

Le lycée Grand Air est une cité scolaire située dans la commune de La Baule (17 000 habitants). L'établissement accueille environ 1000 élèves répartis équitablement entre le collège et le lycée. Il propose une section britannique, la seule de l'académie préparant au brevet international et aux baccalauréats séries SES et L mention OIB (Option Internationale Britannique). Le lycée accueille également une section sportive scolaire et un pôle national de voile dont les équipages cumulent les titres de champions de France  UNSS (union nationale du sport scolaire) et fédéral.

Une grande rénovation a été engagée, elle verra la création d'un nouveau gymnase de type C, d'une hauteur d'au moins 12 m, permettant accueillir des compétitions d'escalade de haut niveau.

Le site du lycée Grand Air

Le site de la commune de la Baule
.........................................................................................................

leroux.jpgAllocution d’ouverture de Monsieur Bernard Leroux

M. Bernard Leroux IA-IPR Délégué Académique à l'Action Éducative et Pédagogique représentant Monsieur le Recteur
 

L'académie de Nantes, 4ème académie de France, épouse exactement les contours de la région. Elle est composée de 5 départements : le Maine et Loire, la Loire Atlantique, la Mayenne, la Sarthe et la Vendée.

Le système éducatif y est basé sur 3 réseaux :

  1. L'enseignement  public qui scolarise environ 60% des élèves.
  2. L'enseignement privé catholique qui scolarise environ 40% des élèves
  3. L'enseignement agricole public et privé

 Ces proportions sont inversées en Vendée (Public 40%, Privé 60%).  On note une forte disparité entre les différents territoires. Le nord de la Sarthe ou de la Mayenne ou encore l'est du Maine et Loire n'ont pas de commune mesure avec cette partie de l'académie qui a un attrait touristique évident et donc des résultats économiques intéressants.

Le systéme éducatif Nantais c'est 800 000 élèves, 3000 écoles, près de 700 collèges et lycées, 50 000 enseignants et un budget d'environ 3 milliards €. Rémunérant 60 000 personnes l'académie de Nantes est le plus gros employeur de la région.

Nantes est toujours dans les 4 premières académies de France pour les résultats avec Grenoble, Rennes, Strasbourg quelles que soient les évaluations le DNB (Diplôme National du Brevet) et les baccalauréats.

On relève cependant une grande disparité des résultats suivant les départements. Certains sont un peu en retrait voire en dessous des résultats nationaux.

Forte de ce constat, l'académie doit  se doter de moyens de pilotage adaptés dans lesquels les TICE ont une place prépondérante.

 

Le projet académique CAP 2015 s'articule autour de cinq grandes priorités:

  1. Egalité des chances et éducation à la citoyenneté.
  2. Maîtrise du socle commun et parcours de réussite.
  3. Information et orientation, qualification et insertion professionnelle.
  4. Plurilinguisme, ouverture internationale et politique culturelle.
  5. Un système éducatif plus efficace.

 

L'ENT e-lyco

L'espace numérique de travail est en phase de déploiement dans l'ensemble des collèges et lycée (Public, privé et enseignement agricole). C'est une des plus importantes opérations menées en France à l'heure actuelle. La seconde phase de ce projet échelonné sur 5 ans, a commencé et environ 200 établissements sur 700 sont déjà équipés.

Cette opération fédère 7 partenaires : les 6 collectivités territoriales (la région et les départements) et le rectorat. Le pilotage, par l'intermédiaire du rectorat, est assuré par l'état.

Le coût du projet s'élève à 20 millions d'Euros dont la moitié au moins est financée par l'Etat et donc par le rectorat qui met à disposition les moyens humains et accompagne les établissements par la mise en place de formations organisées autours de cette opération. 

M. Bernard Leroux, directeur de ce projet, souhaite réaffirmer que c'est le pédagogique qui doit être premier et que la technologie doit s'adapter. La rénovation du site académique a été faite dans cet esprit. Il est un outil de partage et de création de ressources pédagogiques. Ce sont donc les usages pédagogiques et le fait d'améliorer la relation enseignant / enseigné qui constituent le coeur des publications. Le site académique  représente un instrument de pilotage très important, au niveau des collectivités par rapport à leur responsabilité auprès des établissements. Il est au centre de la relation entre l'autorité académique et les établissements scolaires. Il met à disposition des équipes de direction et des équipes pédagogogiquesdes instruments de dialogue et d'échanges pour permettre une plus grande autonomie des établissements et favoriser le dialogue avec les décisionnaires.

Un ENT pour les lycées et les collèges de l'académie : e-lyco

L'espace numérique de travail e-lyco primé

 

Retour sommaire

volondat.jpgMonsieur Michel Volondat, Inspecteur général - Doyen du Groupe de l' EPS

 

 

Propos recueillis suite au mot d’ouverture de Monsieur Michel Volondat,

 

Remerciements à monsieur le Recteur pour avoir permis la tenue de ce rassemblement dans l'académie de Nantes, à Monsieur le Proviseur pour son accueil et à l'ensemble des organisateurs et participants.

Quelques rapides considérations sur l’EPS que j’adresse aux IA TICE afin qu’ils se situent dans un contexte plus large que leur groupe d’experts.
Notre discipline tient dans le paysage éducatif une place importante par son nombre d'enseignants, 35000 environ, à égalité avec l'histoire-géographie et légèrement derrière les langues si elles sont toutes regroupées et par le volume d’enseignement qu’elle dispense, environ 23 millions d'heures de cours par an. Notre corps enseignant est de plus en plus "masculin". Il y a actuellement 55% d'hommes et 45% de femmes mais, sur les 10 derniers recrutements, la proportion est de 60% d'hommes et 40% de femmes. Autre élément important à prendre en compte : le vieillissement de l’âge moyen des enseignants d’EPS. Les départs en retraite sont retardés, l'entrée dans la profession des jeunes enseignants est plus tardive, le nombre des entrants est sensiblement inférieur à celui des sortants ce qui se traduit par l’augmentation de l’âge moyen de la population des professeurs d'EPS. Ce constat n'est pas anodin pour la formation initiale, continue et continuée et notamment dans l'usage des TICE. Les nouveaux enseignants sont "armés" mais il faut être attentif à une éventuelle fracture numérique touchant les professeurs les plus âgés. Pour l'anecdote, sur les 300 professeurs ayant travaillé sur les fiches ressource des programmes du lycée certains n'étaient visiblement pas habitués à l'usage courant de leur boite académique et du télétravail.

L'image des enseignants d'EPS est globalement bonne. S'ils sont reconnus pour leur dynamisme, pour les projets innovant qu'ils portent, ils le sont moins pour l'utilité des contenus d'enseignement qu'ils dispensent. Le caractère opérant des contenus transmis est reconnu et partagé par ses acteurs, mais est moins lisible pour le reste de l'institution, des parents, des élèves et des partenaires. Si notre identité d'appartenance, celle qui nous lie entre nous, est très forte, notre identité de reconnaissance est "faible". Fort de ce constat, l’usage des nouvelles technologies de communication, comme la fréquentation des sites académiques, doit permettre d'améliorer notre "déficit en lisibilité", les nouvelles technologies doivent participer (et surtout pas compliquer) à une meilleure lecture et à meilleure compréhension de nos missions éducatives.

Il existe une forte adhésion des élèves à l'EPS : 5 300 000 élèves et seulement 2% d'élèves inaptes en collège et 5% d'inaptes totaux au baccalauréat. En 1987 une question de la commission verticale, présidée par Alain Hebrard, était : "Si les cours d'éducation physique et sportive n'étaient pas obligatoires, viendriez-vous ?". Très majoritairement la réponse a été "oui" (près de 77%). La même question, posée en 2007, a montré un score en amélioration, près de 81%. Nous devons nous féliciter des résultats de ces enquêtes d’opinion. Mais nous ne devons pas nous en contenter. Car au-delà de ces opinions moyennes, il existe des différences importantes entre les réponses des filles et des garçons, et les réponses favorables vont décroissantes à mesure qu'on s'approche de la classe de terminale. Ces éléments incontestables ont été mis en évidence grâce à l’utilisation des outils numériques, en particulier au niveau des observatoires académiques et des commissions nationales. Ces outils doivent nous aider à mieux réfléchir à l'offre de formation. Que doit-on proposer aux élèves "non sportifs", aux filles, à ceux qui sont déjà atteints par les méfaits de la sédentarité ? Il faut vraiment s’interroger sur l’offre de formation que nous offrons à tous nos élèves.
Nos contenus ont comme grands champs de référence le sport bien sûr mais aussi le loisir et la santé. Certains affirment que les APSA seraient les seules et uniques supports de l'EPS, je pense que cette position est trop restrictive. Certains pensent aussi qu’une opération de désportivisation de l’EPS est en cours. Il faut les rassurer. Les activités sportives ont encore, et je l’espère longtemps, un bel avenir en tant que support de notre enseignement. Mais il nous semble également important d’observer ce que sont les pratiques culturelles et sociales de la « vraie vie physique », pratiques qui ne reposent pas uniquement sur le sport ou sur les sports au sens strict du terme.

De 2008 à 2010 les programmes ont été réécrits avec une même matrice, une même ossature, un même lexique. Ils organisent ainsi, de façon cohérente, la scolarité de la 6e à la terminale (648 heures théoriques de cours). Suite à la publication des nouveaux programmes pour la discipline sur l'ensemble de la scolarité, des fiches ressources (pour le collège et pour le lycée) ont été rédigées. La conception, la rédaction et la diffusion de ces travaux ont largement fait appel aux outils modernes de l’information. Je rappelle que ces documents ressources se présentent sous la forme de fiches illustrant et précisant les connaissances, capacités et attitudes constitutives des compétences attendues pour les APSA des listes nationales. Nombre de ces fiches font référence à l'usage des TICE. Au niveau du lycée l'enseignement exploratoire (proposé dans une centaine de lycées) fait également une place à l'usage des TICE, c’est une des composantes de cet enseignement qui mériterait d’être davantage proposé aux élèves.
Les programmes devraient permettre une meilleure lisibilité de l'EPS au bénéfice des apprentissages. L'usage des TICE doit contribuer à améliorer notre lisibilité. Il faut imaginer que nos sites académiques puissent aussi être visités par des parents et en faire "une vitrine" et comme nous le disions plus haut qu’ils soient compréhensibles et attrayants.
Au cours de cette période de réécriture des programmes le CAPEPS lui aussi a été rénové. Il est construit, entre autres, sur l'idée d’une véritable polyvalence de l’enseignant, la même polyvalence que celle que nous souhaitons construire chez nos élèves. Les technologies nouvelles sont présentes dans une des épreuves orales d'admission. Petit à petit nos nouveaux et jeunes collègues sauront je l’espère mieux lire les motricités en acte et aussi se servir et utiliser des technologies telles que la vidéo. Ce qui n’est pas à proprement parler une nouveauté car comme vous le savez depuis 1983, date de la création de l'agrégation externe, la vidéo est utilisée pour l'oral 3 où le candidat est vidéoscopé et analyse sa pratique.

Pour conclure je voudrais attirer votre attention sur un certain nombre de défis que nous devrons relever dans les années qui viennent.
Ces défis, aux enjeux disciplinaires forts, ont besoin de l’apport des TICE, donc de votre engagement, de votre réflexion et de votre expertise.


1. Rendre la discipline plus lisible, améliorer sa reconnaissance.

2. Agir pour tous ceux qui ne trouvent pas encore leur épanouissement et du plaisir en EPS, s’intéresser davantage à ceux et à celles qui ne réussissent pas ou pas assez.

3. Mesurer les acquisitions de nos élèves en EPS et en rendre compte. On perçoit, dans cette entreprise, l'importance des nouveaux outils technologiques, pour mesurer la plus value que nous apportons.

4. Organiser, voire refonder, une véritable formation continue. Dans ce cadre une réflexion doit être menée sur l'usage des technologies nouvelles pour l’amélioration, le pilotage et l'organisation des apprentissages en EPS. Nous en ferons dans les années qui viennent une action du PNF et nous comptons déjà sur l’implication active des IA TICE

5. Être capable de dire de façon rationnelle et organisée, et de faire comprendre, quelles sont les installations et matériels dont la discipline a besoin pour assurer les apprentissages que nous décrivons dans nos programmes.


Je vous remercie de votre attention et vous souhaite des travaux fructueux et conviviaux.
 

Retour sommaire

duclerc.jpgTICE : la politique académique par Monsieur Patrick Ducler, CTICE de l’académie de Nantes

A l'occasion de la réunion des IA-TICE d'arts plastiques, un décalage entre les représentations et les pratiques de terrain a été mis en évidence.
Les IA-TICE, appellation créée par l'académie de Nantes, semblaient éloignés des arts plastiques et de l'enseignement en général. Ils étaient absorbés par la technicité et les usages innovants avec le risque de ne plus savoir si ce qui était fait servait d'expérimentation ou à la formation des élèves en intégrant les outils numériques.

Forte de ce constat l'académie a changé de cap. Les Interlocuteurs académiques sont réunis 5 fois par an dans une formation considérée comme un groupe de recherche avec obligation de production. Ces rassemblements ont pour objectif principal de favoriser la transmission d'une culture transversale.

Il faut être prudent car l'emploi des technologies peut parfois amener à des postures pédagogiques régressives où le cours magistral et frontal reprend de la vigueur. L'EPS, comme certaines autres disciplines, qui créent des des situations participatives, collectives ne sont pas à priori dans cette posture. Leurs représentants doivent être attentifs à ne pas être les militants de leur discipline mais les représentants de l'enseignement et agir dans l'ensemble du dispositif. Les TICE peuvent être un moyen fort de communication et de mutualisation pour promouvoir des ressources et contribuer à la lisibilité des disciplines.

 Il faut également se poser la question de la généralisation de l'usage des TICE dans l'objectif d'enseigner différemment.

Le numérique offre la possibilité de plus de transversalité et de plus d'échanges. Les réunions IA-TICE pourraient devenir transdisciplinaires et la structure nationale actuelle peut être dépassée, comme à Nantes où ont été créés des IA-TICE philosophie ou d'enseignement professionnel.

Après 3 ans de travail les sites disciplinaires ont été fondus en un seul espace pédagogique, un ensemble cohérent ayant le même outil, la même ligne éditoriale, la même charte graphique... (5000 ressources, indexées avec la Lom.fr). Ce travail s'est parfois heurté à la résistance forte des pionniers en matière d'usage des TICE.

Aujourd'hui  l'espace pédagogique de Nantes est un des plus visité de France certainement parce qu'il propose un système très ouvert, facile d'accès et transversal qui profite aussi à l'action culturelle, à la mission pour l'innovation et à l'enseignement professionnel.

 

Retour sommaire

lebrun.jpgrigottard.jpgUsage des TICE dans les leçons d'EPS par Messieurs Lebrun et Rigottard (IA-IPR EPS)

 

 L'académie est grande et les TICE répondent à la nécessité de se doter d'outils de communication performants. La préoccupation des IA-IPR EPS  est  de permettre la transformation des pratiques et la généralisation des TICE à partir des innovations d'aujourd'hui en diffusant les outils qui rendront le travail de l'enseignant et les apprentissages des élèves plus efficaces.

 Le support de l'intervention au format PDFlogopdf.gif



Retour sommaire

 

Les Espaces numériques de travail

deroide.jpgMarie Deroide, chef de projet ENT (DGESCO A3-4)

Un panorama du déploiement des Espaces Numériques de Travail et une analyse sur les enjeux et les usages

 Le support de l'intervention au format PDFlogopdf.gif

Éducnet : Les Espaces Numériques de Travail (ENT)

 

ENT dans l'académie de Nantes  : Le projet e-lyco en EPS

evain.jpg Delphine Evain (IA-TICE – chargée de mission)

 

e-lyco plus vaste projet ENT scolaire de France, porté depuis décembre 2008 par un partenariat exemplaire associant :

  • Les Conseils généraux de Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et Vendée,
  • Le Conseil régional des Pays de la Loire,
  • L'État, représenté par l'Académie de Nantes.

Ce projet est également soutenu financièrement par l'Union européenne au titre du FEDER.

e-lyco est un bouquet de services numériques mis à la disposition de tous les membres de la communauté éducative. Les élèves et les enseignants, mais également les personnels administratifs peuvent accéder à toutes les ressources ou travaux les concernant depuis n'importe quel ordinateur. Cet outil permet ainsi de renforcer le lien entre l'élève et l'enseignant et de développer le travail sous un mode collaboratif (entre enseignants comme entre élèves).

Delphine Evain, IA-TICE de l'Académie de Nantes, présente la spécificité de l'EPS au sein de ce projet logopdf.gif

 

 

Dartfish TV une brique pour l’ENT ?

dancoisne.jpgBernard Dancoisne (référent TraAM académie d'Amiens)

 

Cette intervention se situe sur le plan de l'Informatique pédagogique. Comment faciliter les apprentissages, pendant le temps d'enseignement et  après le temps d'enseignement ?

Dans l’ordre du jour le point que j’aborde est :”dartfish.tv une brique pour l’ENT”. Je vous propose de transformer cette affirmation en interrogation même si dartfish.tv est une, voire la solution de référence, dans le champ sportif pour la diffusion de vidéos. Comme pour mon intervention en 2007, je vais utiliser la même problématique que celle exposée pour la présentation du logiciel dartfish teampro. Est-ce que Dartfish.tv, qui est un produit essentiellement dédié au monde du sport, répond à nos attentes scolaires ?

Lire la suite de l'interventionlogopdf.gif

 Présentation des fonctionnalités de Dartfish.tv et de vidéos accéssible à partir d'un schéma heuristique freemind.png
(le document utilise Freemind que vous pouvez télécharger librement ici)

 

Retour sommaire

 

Interventions des interlocuteurs

 

camel.jpgdelas.jpgguellec.jpglebegue.jpgquesnel.jpgbruchon.jpgpanassier.jpggabel.jpg

 

 

  

Thèmes des ateliers de réflexion.

atelier1.jpgatelier2.jpgatelier3.jpg

1. Peignage de la base et mise en conformité avec les nouveaux programmes.

 

2. Redéfinir le cadre de présentation des fiches, fixer le minimum exigible.

 

3. Formulaire de recherche et indexation (Scolomfr).

 L'objectif de cet atelier était de mener une réflexion sur l'indexation des ressources dans un but de mise en conformité avec ScoLOMFR et conjointement d'envisager les modification à apporter au formulaire de recherche des ÉDU'base EPS.

En savoir plus sur le profil d'application ScoLOMFR (Le site éduscol)

Le cadre des travauxlogopdf.gif

4. Présentation aux interlocuteurs des projets TraAM 2010-2011

TraAM 2010-2011

 

Retour sommaire

 

Clôture du rassemblement

Projet de rassemblement 2011-2012

L'IA-TICE de l'Académie de Grenoble, Florian Colombat, en accord avec Yaël Briswalter (CTICE de l'Académie de Grenoble)  et l'inspection pédagogique régionale d'EPS propose d'accueillir le rassemblement 2011-2012.

Fin des débats