Retrouvez toute l'information sur le site education.gouv.fr

Accueil > Mener une action > Exemples d’actions > Les Clés de l’Education routière (Association Prévention Routière et Assureurs (...) > Un projet ambitieux du CESC en collège

S’éduquer pour se responsabiliser

Un projet ambitieux du CESC en collège

Collège public d’Aigrefeuille-Sur-Maine - Académie de Nantes

mercredi 11 juillet 2012


LA GENESE DU PROJET

Depuis maintenant plus de trois ans, deux personnes co-pilotent et organisent les actions autour de la sécurité routière et notamment la sécurité routière à deux roues. D’une part, il y a la coordinatrice sécurité routière du collège, professeur d’EPS au collège et professeur principal d’une classe de 5ème et d’autre part le président du CESC (Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté), principal-adjoint du collège.

Petit à petit, le projet prend une véritable ampleur au sein de cet établissement scolaire mais aussi dans un rayon un peu plus important. Il se décline maintenant en trois axes :

Axe 1 : projet inter-disciplinaire avec une classe de 5ème,

Axe 2 : semaine sécurité routière pour tous les collégiens

Axe 3 : s’entraîner sur une piste deux roues motorisées pour tous les 3èmes.

Au vue de l’ampleur du projet, la quasi totalité du personnel (direction, éducation et enseignement)est impliquée à un moment ou un autre.

C’est grâce à une certaine notoriété acquise au cours des deux premières années que les partenaires extérieurs s’étoffent tant dans le nombre que dans les sommes engagées (voir l’article sur les actions précédentes).

LES OBJECTIFS DU PROJET

La finalité du projet est triple :

- Créer une dynamique pédagogique autour du thème de la sécurité routière à deux roues grâce à une coopération entre adultes mais aussi entre adultes/adolescents.

- Rendre les élèves de 5ème G responsables et acteurs d’un projet autour de la sécurité routière à 2 roues.

- Eduquer tous les collégiens afin qu’ils agissent en connaissance de cause.
En fonction des axes du projet, les objectifs varient. Voici une déclinaison non exhaustive :

  • COMMUNIQUER : les élèves doivent communiquer par différents moyens (courriers, mails, téléphone  , rendez-vous…) avec les partenaires, les journalistes, mais aussi avec leurs pairs.
Affiches
  • PARTAGER SON EXPERIENCE : plusieurs élèves de cette 5ème étaient présents aux portes ouvertes du collège pour présenter leur travail.
  • INFORMER : la classe de 5ème G fait une campagne de prévention par exemple avec ses affiches d’annonce de la semaine sécurité routière
  • RESPONSABILISER : les élèves doivent rendre des comptes aux différents partenaires et surtout aller au bout de leurs actions (recherches pour l’écriture des scénarios, répétitions,...).
  • S’ENTRAINER : la pratique du deux roues semble indispensable pour gérer la maîtrise sur la route
  • EDUQUER : avoir connaissance des risques   routiers permet d’agir de façon plus sécurisée.

LA PREPARATION DU PROJET

Suite à une mise en commun entre l’enseignant coordinateur sécurité routière et le personnel de direction, directeur du CESC, les actions à mettre en place cette année ont été déterminées. Une équipe éducative volontaire et motivée a ainsi pu se mobiliser pour faire aboutir le projet.

PEDAGOGIE : les disciplines suivantes interviennent donc dans le projet :

  • Sciences physiques : étude de la lumière, voir et être vu (les bandes réfléchissantes)
  • Mathématiques : mise en pratique des mathématiques (statistiques  , pourcentages, axes de symétrie…) à partir d’exemples concrets en rapport avec la prévention routière  .
  • Français et professeur documentaliste : écriture des scénarios
  • Histoire-géographie et éducation civique : préparation de l’ASSR
  • SVT : étude des risques routiers avec l’alcool   et les drogues  
  • Education artistique : créer une affiche numérique annonçant la semaine sécurité routière
  • EPS : entraînement à la maîtrise du vélo   à l’aide d’un cycle de 9 séances de run and bike. Sortie « grandeur nature » en fin d’année à l’Ile d’Yeu.

MISE EN OEUVRE en 3 temps :

  • Le projet interdisciplinaire de la classe de 5ème G qui intervient tout au long de l’année scolaire 2011/2012 et se déroule principalement durant les heures de vie de classe, d’ATP (avec le professeur principal de la classe et l’aide précieuse de la documentaliste) et les heures de cours où les programmes sont étudiés avec pour support la sécurité routière.
  • Pour les autres élèves, une semaine sécurité routière (semaine du 19 au 23 mars 2012) avec différents ateliers est mise en place
  • Pour les 3èmes de notre collège : entraînement sur une piste à l’usage du deux roues motorisées grâce à la piste CRS (piste présente seulement dans une trentaine de villes en France).

PARTENAIRES (autres que l’équipe éducative au complet sans qui rien ne pourrait se faire) : une augmentation des partenaires s’est faite cette année en raison de l’importance du projet :

  • Le Conseil Général   de Loire-Atlantique est un partenaire majeur. Il est intervenu dans 3 domaines :

- Don d’une subvention de 1300€

- Mise en place pour tous les 6ème et 4ème de l’opération « Ca n’arrive pas qu’aux autres »

- Mise à disposition d’une équipe de tournage professionnelle pour 5 scénarios à hauteur de 10000€

- Octroyé trois subventions sous forme de PDASR (30% pour chaque pièce de théâtre et 800€ pour le projet)

- Mis à disposition d’IDSR (3 personnes sont intervenues sur notre semaine sécurité routière : l’alcool et les drogues - les angles morts - les risques à deux roues) et d’un simulateur   deux roues.

  • L’Association de la Prévention Routière (comité 44) avec une intervention sur les risques routiers pour tous nos 3èmes lors de notre semaine sécurité routière
  • Des partenaires locaux financiers pour aider au financement de la pièce sur l’alcool « Kestafé Souikène » (Groupama, Crédit Agricole, Crédit Mutuel).
  • Un pompier professionnel qui vient donner sa vision   des accidents à 2 roues à cette classe de 5ème G
  • Les familles dans les actions vente de chocolats ou de brioches pour financer une partie des actions
  • Le collège qui finance entre autre les déplacements en bus, l’entretien du parc à vélos
  • La mairie d’Aigrefeuille Sur Maine (prêt d’une salle pour les deux présentations théâtrales, etc).

LA REALISATION DU PROJET


ACTIONS REALISEES POUR L’AXE 1 (PROJET INTERDISCIPLINAIRE POUR LA CLASSE DE 5ème G) :

  • Recherches diverses au CDI (Centre de Documentation et d’Information) sur la sécurité routière
  • Utilisation de jeux de société sur la prévention routière (dont celui créé par leurs pairs l’an passé)
  • Programme scolaire illustré avec des exemples sur la sécurité routière
  • Création d’affiches numériques pour annoncer la semaine sécurité routière
  • Comprendre à l’aide du professeur de Sciences et Vie de la Terre les méfaits de l’alcool, les dosages... et à l’aide du professeur de sciences physiques/chimie comment fonctionne la lumière, les bandes rétro-réfléchissantes...
  • Utiliser un vélo en groupe en EPS dans le cycle run and bike.
  • Présentation du projet « sécurité routière » aux portes ouvertes du collège
  • Rencontre entre la classe de 5ème G et un pompier professionnel pour accentuer la sensibilisation au port du casque   et au gilet  .
  • Réalisation de 3 chansons avec pour thème la sécurité routière
    * Réécrire les chansons (extraites de chansons de Tryo, Ridan et Yannick Noah)
    * S’entraîner à les chanter
    * Les enregistrer dans un studio du lycée de Montaigu
  • Tournage des 5 scénarios par une équipe professionnelle. Les acteurs étaient les élèves et certains de leurs professeurs ; nous avons en effet remarqué que l’impact du message était plus important quand c’était des personnes de leur âge   qui jouaient et d’autant plus s’ils les connaissaient.
  • Mise à disposition de ces films sur des sites comme e-lyco, Eduscol, le conseil général...
  • Sortie grandeur nature à l’Ile d’Yeu le 19 juin

ACTIONS REALISEES POUR L’AXE 2 (SEMAINE SECURITE ROUTIERE) :

  • Vente de brioches et de chocolats pour que les élèves et les familles s’impliquent dans le financement des actions

Pour les 6èmes :

  • Visionnage des court-métrages réalisés il y a trois ans par leurs pairs suivi par une discussion avec leur professeur principal. Les thèmes de ces films étaient : évacuation d’un bus en feu, l’effet groupe, que faire en cas d’accident   et accéder au collège en utilisant les passages protégés et en connaissant les panneaux.
  • Participation à l’action « Ça n’arrive pas qu’aux autres » organisé par le Conseil Général de Loire-Atlantique
    Pour les 5èmes :
  • Intervention d’un IDSR (Intervenant départemental de Sécurité Routière) sur les risques routiers à 2 roues durant 1h30
  • Intervention d’un IDSR sur les angles morts durant 1h30. Durant ce moment, les élèves de chaque classe de 5ème ont pu prendre la place d’un chauffeur de bus dans un bus prêté pour se rendre compte des angles morts.
  • Préparation à l’ASSR1  
  • Passage de l’ASSR1

Pour les 4èmes :

  • Utilisation du simulateur 2 roues : un petit concours entre garçons et filles était organisé dans chaque classe pour savoir qui conduisait le mieux. Au bout de 5 erreurs, les élèves arrêtaient d’office l’exercice.
  • Participation à l’action « Ça n’arrive pas qu’aux autres » organisé par le Conseil Général de Loire-Atlantique
  • Vision de la pièce de théâtre « Kestafé Souikène » de la compagnie le théâtre de cristal. Un spectacle sur la relation des jeunes à l’alcool. Les deux comédiens changent de tenue au fur et à mesure pour incarner les 18 personnages évoqués. Le travail, saisissant, a été réalisé à partir de propos recueillis auprès de lycéens et interprété sans discours moralisateur.
  • Discussion de cette pièce de théâtre avec les acteurs puis en salle avec le professeur principal.

Pour les 3èmes :

  • Intervention d’un bénévole de l’Association de la Prévention Routière (comité 44) pour parler des risques routiers durant 1h.
  • Intervention d’un IDSR sur l’alcoolisation et les drogues durant 1h.
  • Visionnage de la pièce de théâtre « Provocation à la Sécurité Routière » de la compagnie Lez’arts vers. Un spectacle qui prend volontairement le contrepied des discours habituellement tenus sur les dangers de la route pour provoquer la réflexion. Il s’est déroulé en deux parties : une fiction déroutante (un boucher de chair humaine encense les conduites à risque sur la route) et un témoignage d’un acteur se faisant passer pour un accidenté de la route.
  • Discussion de cette pièce de théâtre avec les acteurs puis en salle avec le professeur principal.
  • Préparation à l’ASSR2  
  • Passage de l’ASSR2.

ACTIONS REALISEES POUR L’AXE 3 (PISTE MOTO   CRS) :

L’an passé, nous avions réussi à avoir la piste CRS dans la commune   d’Aigrefeuille Sur Maine (commune d’implantation de notre collège public). Le collège privé et la Maison Familiale Rurale de cette commune avaient ainsi pu bénéficier de cette intervention.

La piste ne se déplaçant que dans une trentaine de villes en France, il leur était impossible de revenir deux années de suite dans notre petite commune. C’est pourquoi, nous avons proposé à une commune voisine (Saint Philbert de Grand Lieu) de faire la même démarche et de laisser si possible un créneau disponible pour nos 3èmes.

Cela a fonctionné et donc nos 3èmes pourront aller s’entraîner sur la piste deux roues motorisées avec les CRS du 11 au 15 juin. Le podium de la finale est d’ailleurs détenu par 3 Aigrefeuillais.

BILAN DU PROJET

Le bilan de ce projet sécurité routière est très satisfaisant.

Il a demandé un engagement très important des deux co-pilotes et du reste de l’équipe, mais les résultats sont très positifs.

D’une part les objectifs que nous nous étions fixés sont atteints : tournage des scénarios pour notre classe de 5ème G notamment, semaine sécurité routière qui a connu un véritable succès auprès de l’équipe éducative comme des élèves et enfin un entraînement sur piste du deux roues pour nos 3èmes avec les CRS.

Nous sommes toujours restés dans le domaine de la prévention (et non de la répression) et dans celui de l’éducation non moralisatrice (car moraliser des adolescents ne fonctionne pas). Cela ne veut pas dire que nous n’aurons pas d’accident chez nos jeunes, mais nous essayons de leur donner les clés pour les éviter.

D’ailleurs les élèves sont de plus en plus en attente de cette semaine sécurité routière chaque année. Régulièrement nous avons des demandes comme : « Aurons-nous le droit d’utiliser le simulateur deux roues cette année ? », « On pourra voir une pièce de théâtre l’an prochain ? ». Cela commence à faire partie de la culture du collège. L’implication croissante du Conseil Général de Loire-Atlantique reconnaît cette culture de la sécurité routière (notamment par le financement du tournage des 5 spots de sécurité routière ou encore par la mise à disposition de personnels ou de matériels).

Une enquête a été faite auprès des 730 collégiens et des personnels éducatifs concernant la semaine sécurité routière.

Détail du projet 2011-2012
Evaluation et bilan du projet

Les spots vidéos réalisés par les élèves de 5è :


Spot-Alcool-Aigrefeuille-Sur-Maine par EducationSR


Spot Temps de réaction Collège public... par EducationSR


Spot Partager la route - Collège public... par EducationSR


Spot Casque Collège public Aigrefeuille-Sur-Maine par EducationSR


Spot Transports-scolaires Aigrefeuille-Sur-Maine par EducationSR

Dépliant de sécurité routière réalisé par les élèves

Dépliant de sécurité routière

Laetitia Bénureau - Xavier Guéguen