L'actualité d'éduscol

DNB : de nouvelles modalités d'attribution à compter de la session 2017

Pour les candidats scolaires, l'obtention du diplôme national du brevet (DNB) est liée à la maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et aux résultats obtenus aux épreuves d'un examen terminal.

La maîtrise du socle commun

La maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture s'appuie sur l'appréciation du niveau atteint dans chacune des quatre composantes du premier domaine Les langages pour penser et communiquer :

  • comprendre, s'exprimer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit ;
  • comprendre, s'exprimer en utilisant une langue étrangère et, le cas échéant, une langue régionale ;
  • comprendre, s'exprimer en utilisant les langages mathématiques, scientifiques et informatiques ;
  • comprendre, s'exprimer en utilisant les langages des arts et du corps ;

et dans chacun des quatre autres domaines :

  • Les méthodes et outils pour apprendre ;
  • La formation de la personne et du citoyen ;
  • Les systèmes naturels et les systèmes techniques ;
  • Les représentations du monde et l'activité humaine.

Ces différents éléments sont évalués selon une échelle à quatre niveaux : maîtrise insuffisante, maîtrise fragile, maîtrise satisfaisante et très bonne maîtrise. Le positionnement sur cette échelle s'effectue au fil des évaluations menées au long du cycle 4 par les enseignants.

Les épreuves de l'examen terminal

Pour les candidats scolaires, l'examen comporte trois épreuves obligatoires :

  • une épreuve orale qui porte sur un des projets menés par le candidat pendant le cycle 4 dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires, ou sur un des parcours éducatifs ;
  • une épreuve écrite qui porte sur les programmes de mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie (ou leurs équivalents pour la série professionnelle) ;
  • une épreuve écrite qui porte sur les programmes de français, histoire et géographie et enseignement moral et civique.

L'attribution du diplôme

Le décompte des points prend en compte deux éléments pour un total de 700 points.

Premier élément : le niveau de maîtrise des composantes du socle commun de connaissances, de compétences et de culture

Pour chacun des huit éléments du socle commun pris en compte, le candidat obtient :

  • 10 points pour le niveau « maîtrise insuffisante »,
  • 25 points pour le niveau « maîtrise fragile »,
  • 40 points pour le niveau « maîtrise satisfaisante »,
  • 50 points pour le niveau « très bonne maîtrise ».

Deuxième élément : les résultats obtenus aux épreuves de l'examen

Chacune des trois épreuves de l'examen est évaluée sur 100 points.

Les élèves ayant suivi un enseignement de complément bénéficient en outre de :

  • 10 points si les objectifs d'apprentissage du cycle 4 sont atteints ;
  •  20 points si ces objectifs sont dépassés.

Le diplôme national du brevet est attribué quand le total des points est supérieur ou égal à 350.

Des mentions sont octroyées :

  • « assez bien » si le total des points est au moins égal à 420 ;
  • « bien » si ce total est au moins égal à 490 ;
  • « très bien » si ce total est au moins égal à 560.

Les sujets zéro

Série générale, première épreuve écrite : mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie :

mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre

mathématiques,  physique-chimie, technologie

mathématiques, sciences de la vie et de la Terre, technologie

Série générale, seconde épreuve écrite :

français, histoire et géographie, enseignement moral et civique

Série professionnelle

français, histoire et géographie, enseignement moral et civique

Les textes de référence

Mis à jour le 30 septembre 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent