Futur du numérique

La mission d'incubation de la direction du numérique pour l'éducation : explorer pour mieux généraliser

Au cœur de la stratégie de la DNE, l'incubation est un processus qui permet de faire adopter des innovations.

Le décret n° 2014-133 du 17 février 2014 prévoit que la DNE assure une fonction de veille, de prospective et de communication dans le domaine du numérique éducatif et de l'innovation. Elle anime les réseaux pédagogiques, accompagne le développe¬ment des pratiques pédagogiques et éducatives numériques, valorise les innovations ce titre, la mission d'incubation des projets numériques (numeri'lab), en collaboration avec le département du développement des usages et de la valorisation des pratiques (DNE A2) assure un travail de soutien (y compris financier), de mise en synergie et d'accompagnement des incubateurs académiques.

La politique nationale d'incubation s'appuie sur des incubateurs académiques qui ont pour vocation de créer des partenariats, notamment avec la recherche, les collectivités et les industriels. Ils apportent l'ingénierie favorisant l'émergence et la structuration de projets numériques à visée pédagogique, éducative et de simplification administrative.

Cette démarche vise à produire, à terme, les conditions nécessaires à la généralisation de pratiques innovantes.
Il s'agit d'identifier les freins et les leviers apparus lors de la mise en œuvre des projets, de décrire les démarches innovantes adoptées et les travaux de recherche et d'évaluation éventuellement mis en œuvre avec l'université.
Les résultats observés contribuent à l'évolution de la formation à destination des communautés éducatives et pédagogiques.

Qu'est-ce que la mission d'incubation des projets numériques ?

Qu’est-ce que la mission d’incubation de projets numériques ? La MIPN favorise l’innovation et l’incubation de projets numériques, elle assure pour cela le soutien, la mise en synergie et l’accompagnement des incubateurs académiques en y associant un travail de réflexion scientifique. La MIPN permet également d’étayer les processus de formation et d’aide à la décision au niveau du MENESR.

Quels sont ses objectifs ?

Quelles sont ses objectifs ? Au sein de la DNE, la MIPN a pour ambition de : 1.Mobiliser les acteurs de la recherche sur les projets nationaux et académiques.  2.Soutenir les projets internationaux et nationaux préfigurant l’entrée de l’école dans l’ère numérique (AAP, E-FRAN...) ; 3.Organiser et structurer le processus expérimental en partenariat avec la DRDIE, la MIPNES et les opérateurs. 4.Donner cohérence à l’ensemble des actions menées sur le territoire en y associant les collectivités territoriales. 5.Mettre à profit le foisonnement d’expérimentations dans une perspective de structuration, d’essaimage et de consolidation.

Qu'est-ce qu'un incubateur académique ?

Constitué à partir des propositions du Dan, un incubateur numérique est une structure d'écoute et d'impulsion des initiatives locales, habilitée à recevoir l'expression de besoins ou de propositions à visées pédagogique, éducative et de simplification administrative.
Elle répond en donnant des avis sur la faisabilité des projets, en organisant l'accompagnement, en apportant de l'ingénierie, de l'expertise et en aidant au financement.

Dans chaque académie, « l’incubateur académique » peut : 1.Accompagner et structurer les initiatives locales innovantes dans le domaine du numérique. 2.Construire des réponses concertées aux appels à projets (e-fra, expérimentations...) avec les collectivités, les industriels et les laboratoires de recherche. 3.Fédérer l’ensemble des acteurs autour des projets repérés dans l’académie et préparer les futures généralisations. 4.Mutualiser, valoriser, pérenniser et diffuser les nouvelles pratiques éducatives, pédagogiques et administratives.

Quel apport de l'incubation des projets numériques pour les collectivités ?

Pour les collectivités, il s’agit de : 1.Valoriser, accompagner et structurer les initiatives locales dans le domaine du numérique. 2.Construire des réponses concertées aux appels à projets (E-FRAN, expérimentations...) avec les collectivités. 3.Fédérer l’ensemble des acteurs autour des projets repérés dans l’académie et préparer les futures généralisations. 4.Mutualiser, valoriser, pérenniser et diffuser les nouvelles pratiques éducatives, pédagogiques et administratives.

Quelles sont les missions des incubateurs académiques ?

Sous l'autorité du recteur d'académie, l'incubateur a vocation à être organisé par le Dan.
Il crée les synergies nécessaires à la finalisation des projets avec les partenaires du numérique éducatif que sont les collectivités territoriales, les syndicats professionnels (Syntec, Afinef...), les opérateurs Canopé, Cned, Onisep, universités..., les autres services de l'Etat (préfectures...)
et les différentes associations.

L'incubateur :

  • recense l'ensemble des projets et des expérimentations afin de favoriser les éventuelles synergies ;
  • impulse de nouvelles situations expérimentales et de nouvelles pratiques notamment à travers des projets d'équipes engagées dans les travaux académiques mutualisés ;
  • organise l'évaluation des projets, des processus et des objets avec des équipes de recherche ;
  • crée des communautés d'innovation ;
  • répond aux différents appels à projets (ministériels, européens...) ;
  • apporte des éléments d'expertise (financière, organisationnelle...).

Quelles sont les missions de la mission d'incubation des projets numériques «numeri'lab» ?

La mission d'incubation des projets numériques (MIPN ou « numeri'lab »), organise les travaux d'incubation par :

  • des appels à proposition d'incubation (API) annuels ;
  • l'organisation, l'animation et le suivi du comité d'orientation des projets d'incubation ;
  • la mise à disposition des informations de veille ;
  • la mise en synergie des acteurs des différents projets ;
  • la valorisation des résultats :
      • diffusion des bilans d'étape des projets sur Eduscol ;
      • animation d'une communauté sur Internet ;
      • organisation d'un séminaire national chaque année.
  • le soutien des projets :
      • aide à la construction du processus d'incubation ;
      • aide juridique ;
      • mobilisation de réseaux d'experts et d'équipes universitaires ;
      • aide financière.

Méthode et travaux

Les priorités et les principes qui sous-tendent la politique nationale d'incubation sont issus d'études prospectives conduites par l'OCDE, la commission européenne (rapport Horizon 2020) et l'Unesco ; des propositions académiques ; de résultats des différentes recherches nationales/internationales et de la veille industrielle.

Les orientations sont déterminées chaque année par le comité d'orientation.
Elles peuvent conduire à trois types de travaux (Typologie établie par la MIPN (numeri'lab) en partenariat avec la Fing (Fondation Internet Nouvelle Génération):

  • Les « questions proactives » : la DNE avec les réseaux académiques et ses partenaires identifient des sujets prospectifs nécessitant des travaux sur le long terme (3 ans). La DNE impulse et/ou soutient (y compris financièrement) des projets permettant d'éclairer et de préparer les décisions et les arbitrages, de lever un certain nombre d'incertitudes ou de blocages, de définir des orientations.
  • Les « questions exploratoires » : la DNE avec les réseaux académiques et ses partenaires identifient des travaux courts (1 an) d'exploration d'un sujet émergent (revue de littérature, « enquête école » conduite par un étudiant en master sous la conduite d'un enseignant-chercheur, journées d'études...). Ces travaux ont nécessairement une dimension internationale.
  • Les « revues de recherche » : la DNE avec les réseaux académiques et ses partenaires cherchent à construire une vision des travaux existants, soit pour fonder une décision, soit pour formuler des questions de recherche plus précises. Ils demandent ou soutiennent des travaux courts de cartographie (internationale) des connaissances et controverses.

Le comité d'orientation

Pilotage : Direction du numérique pour l'éducation
Organisation : Mission d'incubation des projets numériques (numeri'lab)

  • Il est chargé d'émettre des avis sur :
      • les priorités des chantiers (thèmes, groupes de travail à constituer, etc.) actuels et à venir ;
      • les formes de travaux à engager (« questions proactives », « questions exploratoires », « revues de recherche ») ;
  • Il s'appuie sur un travail de préparation réalisé par des groupes thématiques et une commission préparatoire. 
      • il instruit les propositions issues des groupes de travail thématiques.

La commission préparatoire

  • Elle recueille et analyse les retours réalisés par les différents groupes de travail et acteurs.
  • Elle est chargée de :
      • faire émerger les thèmes soumis au comité d'orientation ;
      • identifier les questionnements liés à chacun des thèmes.

Les documents d'appui à télécharger

Les productions des laboratoires de recherche sous convention

Le rapport de Gwénaëlle Lécuyer-Cabioch, sous la direction de Vanda Luengo, laboratoire LIP6, université Pierre et Marie Curie.

Le rapport « 2ANC », sous la direction de Pascal Plantard, laboratoire CREAD, université de Rennes 2.

Jean-François Cerisier - Université de Poitiers - Laboratoire Techné (EA 6316) - juin 2016.

Calendrier 2016

  • Réunion de la commission préparatoire au Comité le 30 juin 2016 au ministère.
  • Première réunion du Comité d'orientation le 6 juillet 2016 au ministère.
  • 2e réunion du Comité d'orientation le 4 octobre 2016 au ministère.

Note d'intention AAP e-FRAN


Elaboration d'un appel à projets e-FRAN pour le développement des territoires éducatifs d'innovation numérique (mission Monteil) - aide attendue 30M d'euros sur cinq ans.

Mis à jour le 01 août 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent