Usage des manuels numériques via l'ENT

Bilan de l'expérimentation "Manuels numériques via l'ENT"

TICE

Bilan et perspectives de l'expérimentation nationale « Manuels numériques via l'ENT » lancée en septembre 2009 et qui s'est terminée en juin 2014.

L'expérimentation nationale manuels numériques via l'ENT a été réalisée en partenariat avec 21 Conseils Généraux, 12 académies, les éditeurs scolaires, les éditeurs d'ENT des projets concernés, et surtout les équipes pédagogiques de 69 collèges qui se sont durablement impliquées dans cette expérimentation.

Cette expérimentation a concerné principalement les classes de 6e et 5e de ces collèges. Ce sont au total 1500 enseignants et 15 000 élèves qui ont ainsi expérimenté les manuels numériques en ligne via l'ENT pendant cinq années scolaires, de 2009 à 2014.

L'expérimentation

Objectifs 

  • diminuer le poids du cartable ;
  • développer de nouveaux usages pédagogiques ;
  • mettre à disposition des ressources numériques innovantes pour la classe.

Les types d'usages observés

Les types d'usages observés par les inspecteurs pédagogiques référents de l'expérimentation pendant les 5 ans qui ont suivi l'expérimentation depuis 5 ans, sous l'égide de l'Inspection Générale sont :

  • le plus souvent une illustration du cours avec la projection de documents du manuel en classe entière ;
  • un document projeté comme base de questionnement par l'enseignant aux élèves qui fournissent les réponses à l'oral ou à l'écrit ;
  • quelquefois un tableau numérique avec les outils du tableau ou intégrés au manuel ;
  • quelquefois un document spécifique pour lancer une activité par l'élève en autonomie ;
  • plus rarement une production autonome au et par le numérique des élèves (par exemple après consultation du cahier de texte numérique dans l'ENT, enregistrer son travail en langue vivante  après consultation de documents multimédia du manuel et envoi numérique au professeur via l'ENT...).

Conclusions

Les principales conclusions au niveau pédagogique après cinq ans sont :

  • que le nombre d'utilisations des manuels numériques par les équipes pédagogiques de l'expérimentation a été croissant mais est resté relativement faible par rapport à la population concernée ;
  • que la conception des manuels numériques a été d'abord pensée pour un usage enseignant, même si désormais beaucoup de manuels proposent un niveau d'interactivité qui permet une mise en activité des élèves.
  • que cette mise en activité des élèves est évidemment très facilitée dans le cas où les élèves sont dotés d'un équipement individuel, les équipements collectifs permettant des activités qui restent ponctuelles. Les attentes des enseignants

Les attentes des enseignants portent :

  • sur le besoin de personnalisation des manuels numériques (combinaison des ressources proposées par le manuel avec d'autres pour la construction de parcours adaptés aux groupes d'élèves) au service des apprentissages et de l'acquisition des compétences ;
  • sur la demande de formats plus ouverts ou standards et de simplification de la mise en œuvre des licences de manuels numériques (par exemple les codes d'accès à 10 chiffres et  autres freins à l'accès pèsent pour les manuels) ;
  • pour les modalités d'accès, les constats de l'expérimentation sont restés partagés équitablement entre les usages de version en ligne (Web) et les usages en local après téléchargement. Dans tous les cas, l'interactivité nécessite un accès Internet (synchronisation, mutualisation) ;
  • enfin, la question des coûts d'acquisition des manuels numériques pour un établissement scolaire revient régulièrement dans les questions posées par les équipes de l'expérimentation ;

Les parents d'élèves ont été interrogés lors des deux premières années d'expérimentation et ont exprimé globalement une satisfaction quant à l'arrivée de ces manuels numériques avant, pendant et après la classe.
Les élèves ont pour leur part exprimé une forte motivation pour l'utilisation des manuels numériques et surtout pour les activités numériques.

Les plus-values constatées des manuels numériques

  • l'appui sur les manuels numériques pour l'acquisition des compétences favorise l'interdisciplinarité et la construction de parcours cohérents d'après des équipes de l'expérimentation ;
  • le manuel numérique permet d'accéder à un ensemble de ressources multimédia éditorialisées et libres de droit ainsi qu'aux services associés aux contenus qui permettent la personnalisation et l'interactivité. 

Les perspectives

Les perspectives après ces 5 années d'expérimentation sont :

  • les nouveaux programmes et référentiels de compétences en cours de construction : ceux-ci vont prendre en compte largement le numérique dans le cadre de la stratégie impulsée par le ministère ;
  • la mobilité : les tablettes entrent de plus en plus dans la classe et permettent d'envisager de nouveaux modes de fonctionnement "hybrides", usage en local après téléchargement via une application et un accès à Internet pour l'interactivité et la mise à jour des données ;
  • l'interopérabilité : un grand chantier est mené par le ministère avec les usagers, les collectivités territoriales, les éditeurs de ressources numériques, les autres industriels de la filière du numérique, avec pour cible de simplifier la gestion des accès aux ressources numériques, dans un cadre sécurité (accès via l'ENT) ; de libérer ainsi les usages ;
  • les investissements d'avenir : plusieurs projets de Recherche et Développement aidés par l'État concernent les manuels numériques;
  • les manuels numériques pour le premier degré: avec le plan Très Haut Débit (Plan France THD), la mobilité et le développement des ENT pour les écoles ;
  • une accessibilité plus grande des manuels numériques est également attendue : pour permettre à tous les élèves «empêchés», par un handicap, une maladie, une absence, de bénéficier pleinement des potentialités des ressources numériques.
Mis à jour le 18 juillet 2014
Partager cet article
fermer suivant précédent