Diplôme national du brevet

Les épreuves écrites du DNB : passation et correction

Les nouvelles règles de passation et de correction des épreuves depuis le Brevet 2013.

Épreuve de français

L'épreuve de français a été modifiée depuis la session 2013 :

  • Les questions de compréhension du texte laissent plus de place à la sensibilité et à l'autonomie du candidat ; en particulier, les grands axes du questionnaire ne sont plus obligatoirement mentionnés ; 
  • Deux sujets de rédaction sont au choix : il en était ainsi pour les sujets de la série professionnelle. Le choix entre un sujet dit « de réflexion » portant sur un thème en relation avec le texte support de l'épreuve et un sujet dit « d'imagination » est également proposé désormais aux candidats de la série générale ;
  • les consignes d'écriture de la rédaction, valant critères de correction, n'accompagnent plus nécessairement le sujet pour expliciter les compétences attendues du candidat,
  • La dictée est plus longue.

La dictée

Modalités de passation de la dictée

La note de service n° 2012-029 du 24 février 2012, explique que : "La maîtrise de la langue et de l'orthographe est évaluée [...] par la dictée d'un texte de 600 à 800 signes, de difficulté référencée aux attentes orthographiques des programmes. Cette dictée est effectuée au cours des trente dernières minutes de cette première partie d'épreuve."

L'expression "au cours des trente dernières minutes de cette première partie d'épreuve" désigne une période et non une durée. Cette définition officialise l'usage qui avait cours lors de toutes les sessions précédentes, à savoir que la dictée s'effectue en fin de première partie d'épreuve, dont elle est un constituant.

Dans le souci d'homogénéiser les conditions de déroulement des épreuves entre les différents centres, le temps de dictée est calibré en fonction de la longueur du texte retenu.

Cette durée sera indiquée sur le sujet ainsi que l'heure à laquelle il convient de commencer la dictée.

La copie (ou les copies) des candidats pour cette première partie d'épreuve n'est relevée (ou ne sont relevées) qu'à la fin de l'épreuve, c'est-à-dire au bout d'une heure trente minutes. Le candidat a donc le droit de revenir sur les différents exercices de cette première épreuve (questionnaire, réécriture et dictée) à volonté jusqu'à écoulement du temps imparti.

Modalités d'évaluation de la dictée

Le texte à dicter étant sensiblement plus long que lors des sessions antérieures (600 à 800 signes contre 550 en moyenne précédemment), la question du barème à appliquer a été soulevée.

Dans le cadre de la refondation de l'École, la question de l'évaluation est posée globalement de manière à dégager un profil pédagogique plus précis de l'élève en prenant en compte ses points de réussite autant que ses facteurs d'échec.

L'inspection générale a sensibilisé les inspecteurs pédagogiques régionaux aux conséquences de l'allongement du texte de la dictée. 

Le cas des candidats en situation de handicap

Selon la note de service n° 2012-029 du 24 février 2012, les candidats présentant un handicap peuvent demander à composer sur le texte de dictée aménagée.

La version officielle de cette dictée aménagée a été mise au point par la commission nationale d'élaboration des sujets dirigée par les corps d'inspection et l'académie pilote.

Épreuve de mathématiques

Les modalités de passation de l'épreuve de mathématiques sont restées inchangées.

La correction a fait l'objet en 2013 d'un barème national afin de préciser la façon d'évaluer les compétences attendues.

Épreuve d'histoire, géographie, éducation civique

Dans chacune des trois disciplines (histoire, géographie, éducation civique), le candidat doit traiter l'ensemble des questions et travaux sur documents demandés.

Le candidat compose sur une copie-sujet :

  • pour répondre aux questions posées, le candidat rédige sa réponse, préparée sur une feuille de brouillon à part, dans l'espace dédié qui suit chaque question du sujet. Cet espace comporte un nombre de lignes laissées en blanc qui indiquent au candidat l'ampleur de la réponse attendue (par exemple: trois lignes en blanc nécessitent une réponse courte, en trois lignes maximum ; un espace plus important appelle une réponse plus développée, plus construite) ;
  • pour réaliser les exercices demandés, le candidat travaille directement sur le support documentaire proposé (texte, carte, image, ...).

Les candidats en situation de handicap réalisent l'épreuve soit avec l'aide d'un secrétaire sur la copie-sujet, soit sur un document vierge numérique.

Tous les textes officiels sur le DNB

Retrouvez tous les textes de réference sur le diplôme national du brevet.

Mis à jour le 05 février 2014
Partager cet article
fermer suivant précédent