Union européenne et politique éducative

Le processus de Copenhague pour la formation professionnelle

Amorcé à Bruges en 2001, lancé officiellement en 2002 à Copenhague, le processus de Copenhague porte sur la coopération européenne en matière de formation et d'enseignement professionnels (formation professionnelle initiale et continue - EFP).  

 

Objectifs

Il a pour objectif de soutenir la qualité des systèmes, de favoriser la mobilité et de faciliter l'accès de tous à l'éducation et à la formation tout au long de la vie. Il a fait l'objet d'une révision tous les deux ans sur la période 2002-2010, qui a abouti à chaque fois à des Conclusions adoptées en Conseil et à un Communiqué : 2004 (Maastricht), 2006 (Helsinki), 2008 (Bordeaux) et 2010 (Bruges).

Texte intégral du Communiqué de Bordeaux (2008)
Texte intégral du communiqué de Bruges (2010)

Le processus de Copenhague a notamment permis d'élaborer des outils communs en faveur de la transparence et de la lisibilité des systèmes de formation professionnelle et de qualifications.

Des outils communs

Cadre européen des certifications pour l'Education et la formation tout au long de la vie (CEC)

Il s'agit d'une grille à huit niveaux établie par une Recommandation d'avril 2008 du Parlement européen et du Conseil. Ce texte invite les Etats membres à établir une correspondance entre leurs systèmes de certification et le cadre européen (CEC), notamment en rattachant leurs niveaux de certifications nationaux aux huit niveaux de la grille européenne. La France a procédé à ce rattachement en 2010 en articulant les cinq niveaux nationaux avec les huit niveaux européens.
Pour en savoir plus
Recommandation du Parlement européen et du Conseil du 23 avril 2008

Des outils au service des certifications

Cadre Européen de Référence pour l'Assurance de la Qualité dans l'enseignement et la formation professionnels (EQAVET - European Quality Assurance Reference Framework for Vocational Education and Training)

Recommandation du Parlement européen et du Conseil 

Le système européen de « crédit d'apprentissages pour l'enseignement et la formation professionnels » (ECVET - European Credit system for Vocational Education and Training)

Le système ECVET a pour objectif de permettre aux personnes préparant une certification professionnelle d'effectuer une période de mobilité en Europe et de faire reconnaitre les compétences et connaissances acquises lors de cette période dans la certification visée.

Le Parlement européen et le Conseil ont adopté le 18 juin 2009 une Recommandation qui en établit les principes de fonctionnement.

La Recommandation du Parlement européen et du Conseil du 18 juin 2009

Le site du réseau européen ECVET

La mise en œuvre de la Recommandation européenne est soutenue par un réseau européen auquel le MEN participe.

Travaux du ministère de l'éducation nationale relatifs aux orientations du Processus de Copenhague

L'administration centrale du ministère de l'éducation nationale est directement engagée dans trois projets européens de recherche relatifs à la formation professionnelle et aux orientations du processus de Copenhague. Ces projets sont conduits en partenariat avec le Centre International d'études pédagogiques, porteur juridique des projets

Projet MENECVET : le projet européen  relatif au système ECVET 

Projet QALEP : ce projet porte sur l'assurance-qualité en formation professionnelle

Projet  « Tremplin ». Son objectif est de définir par l'expérimentation (expérimentation sociale ) des pratiques permettant des améliorations dans le champ de l'insertion.

 

Mis à jour le 30 janvier 2013
Partager cet article
fermer suivant précédent