Toutes les ressources

Expérimentation Pacem : des premiers résultats encourageants

Le projet pour l'acquisition de compétences par les élèves en mathématiques est une expérimentation qui a eu lieu de 2010 à 2012 dans des classes de CM1 de l'académie de Marseille et de 6e dans celle de Créteil. Elle vise à améliorer le niveau des élèves en mathématiques à travers la formation continue des enseignants sur les acquis de leurs élèves. Dans une Note d'information, la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) a indiqué que les premiers résultats sont "particulièrement encourageants".

L'expérimentation Pacem

Note d'information de la DeppL'expérimentation Pacem (projet pour l'acquisition de compétences par les élèves en mathématiques) est menée dans des classes de CM1, CM2, 6e et 5e des académies de Marseille et Créteil relevant pour beaucoup de l'éducation prioritaire. Elle a pour objectif de déterminer l'impact d'une action de formation continue des enseignants sur les acquis de leurs élèves. Il s'agit d'assurer la pénétration des nouveaux programmes et du socle commun auprès des enseignants de la fin de l'école élémentaire et du collège en se focalisant sur la liaison école/collège.

Pendant deux ans, la formation des enseignants s'est déroulée sur six demi-journées réparties dans l'année scolaire et à travers une plate-forme en ligne qui a permis de déposer les documents de formation et de mutualiser les ressources apportées par les enseignants. La formation vise à favoriser la prise en compte par les enseignants des réussites de leurs élèves, mais aussi la compréhension de leurs difficultés et la mise en œuvre de stratégies pour les traiter.

Les résultats de l'expérimentation en 6e

Après des premiers résultats pour les classes de CM1, la Depp a publié en décembre une étude sur l'expérimentation dans les classes de 6e pour lesquelles l'évaluation a consisté en un test effectué en début d'année scolaire puis un autre réalisé en fin d'année. Au cours de cette période, les élèves des classes dont les enseignants ont été formés voient leurs scores augmenter de plus de 13 points d'écart-type par rapport aux classes témoins.

Ces résultats ouvrent la possibilité d'une extension de l'expérimentation selon plusieurs axes : poursuite de la démarche dans les établissements expérimentateurs, dans un premier temps ; élargissement à d'autres disciplines et orientation vers la formation de formateurs ensuite.

.

 

Mis à jour le 17 janvier 2013
Partager cet article
fermer suivant précédent