L'égalité des filles et des garçons

Journées commémoratives

Chaque année, le 8 mars, Journée internationale (des droits) des femmes, et le 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, offrent l'occasion aux équipes éducatives d'engager des actions spécifiques.

Le contexte international

Le 8 mars, Journée internationale des femmes

La Journée internationale des femmes trouve son origine dans diverses manifestations féminines qui se sont déroulées au début du XXe siècle aux États-Unis et en Europe, notamment pour revendiquer de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

C'est en 1975, à l'occasion de l'année internationale de la femme que l'Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale des femmes le 8 mars. En 1977, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution proclamant la Journée des Nations Unies pour le droit de la femme et la paix internationale, reconnaissant le rôle important de la femme dans les efforts de paix et dans le développement.

Consulter le site officiel de l'ONU pour le 8 mars

Le 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

Depuis 1981, des organisations en charge de la défense des droits des femmes organisaient chaque 25 novembre une journée de lutte contre la violence sexiste en mémoire de Patria, Minerva et María Tereza Mirabal, trois sœurs et opposantes politiques de la République Dominicaine, assassinées le 25 novembre 1960 sur ordre du régime en place.

Le 17 décembre 1999, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 25 novembre Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes et a invité les gouvernements, les organisations internationales et les organisations non gouvernementales à organiser ce jour-là des activités conçues pour sensibiliser l'opinion au problème de la violence à l'égard des femmes. En 1993, l'Assemblée générale a adopté la Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Consulter le site officiel de l'ONU pour le 25 novembre

Le contexte français

Le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes

Aucune loi ni décret ne mentionne cette date comme "Journée nationale". Toutefois le 8 mars1982, sur l'initiative d'Yvette Roudy alors ministre des Droits de la femme, une première commémoration officielle a été organisée par l'État français. Depuis, les gouvernements successifs renouvellent cette célébration sous la dénomination "Journée internationale des droits des femmes".

Consulter les interventions officielles

Le 25 novembre, Journée nationale de sensibilisation aux violences faites aux femmes

L'article 24 de la loi n° 2010-769 du 9 juillet 2010 relative aux "violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants" énonce qu'il est institué une "Journée nationale de sensibilisation aux violences faites aux femmes fixée au 25 novembre".

Consulter la loi sur Légifrance

Le code de l'éducation

L'article L312-17-1 du code de l'éducation dispose qu'"une information consacrée à l'égalité entre les hommes et les femmes, à la lutte contre les préjugés sexistes et à la lutte contre les violences faites aux femmes et les violences commises au sein du couple est dispensée à tous les stades de la scolarité. Les établissements scolaires, y compris les établissements français d'enseignement scolaire à l'étranger, peuvent s'associer à cette fin avec des associations de défense des droits des femmes et promouvant l'égalité entre les hommes et les femmes et des personnels concourant à la prévention et à la répression de ces violences."

Les actions éducatives organisées spécifiquement autour des 8 mars et 25 novembre trouvent donc légitimement leur place dans ce cadre réglementaire global.

Consulter l'article du code de l'éducation sur Légifrance

L'engagement du ministère et des académies

À l'occasion des deux Journées commémoratives précitées, le ministère publie un dossier de presse qui fait le point sur la mise en œuvre de la politique éducative au service de l'égalité entre les filles et les garçons d'une part, de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles d'autre part. L'engagement des académies y est également valorisé, notamment au travers d'une sélection d'initiatives représentatives de la dynamique des territoires sur ces thématiques.

Consulter les dossiers de presse du 8 mars :

année scolaire 2014-2015

année scolaire 2015-2016

année scolaire 2016-2017

Consulter les dossiers de presse du 25 novembre :

année scolaire 2014-2015

année scolaire 2015-2016

année scolaire 2016-2017

Mis à jour le 04 août 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent