Diplôme national du brevet

DNB "option internationale" et "option franco-allemande"

Pour obtenir l'option internationale ou l'option franco-allemande du diplôme national du brevet, les élèves des sections internationales ou des établissements franco-allemands doivent, en plus des conditions générales du brevet, passer deux épreuves orales dans la langue étudiée.

Organisation générale

L'organisation générale des épreuves spécifiques est placée sous l'autorité du recteur.

Au niveau local, chaque établissement détermine le calendrier de passation des épreuves en s'efforçant de retenir la période faisant suite au conseil de classe du troisième trimestre.

Les épreuves sont organisées sous l'autorité du chef d'établissement qui établit la liste des membres du jury et les convocations individuelles des candidats.

Les textes

Arrêté du 25-06-2012 (JO du 13-07-2012 ; BOEN n°30 du 23-08-2012 ) fixant les modalités d'attribution du diplôme national du brevet aux candidats des sections internationales de collège et des établissements franco-allemands

Note de service n° 2012-105 du 5-7-2012 relative à la définition des épreuves conduisant à l'obtention de la mention « internationale » ou « franco-allemande » au dipôme national du brevet

Deux épreuves orales

Les épreuves orales évaluent les capacités linguistiques du candidat conformément aux attendus des sections internationales et des établissements franco-allemands.

Épreuve orale de langue de la section ou de langue allemande pour les établissements franco-allemands (coefficient 1)

Organisation de l'épreuve

L'épreuve prend appui sur un dossier portant sur une ou deux thématiques, prioritairement littéraires.

Le dossier est composé par le candidat sous la conduite et avec l'aide de son professeur et comporte des documents laissés à l'initiative du candidat. De plus, le dossier contient au moins une production écrite qui s'inscrit dans le ou les thèmes retenus. Celle-ci doit être conçue, élaborée et rédigée par le candidat dans la langue de la section ou en allemand dans le cadre de l'enseignement linguistique.

Durée de l'épreuve

L'épreuve dure 20 minutes.

Pendant les dix premières minutes de l'épreuve, le candidat présente son dossier : il doit justifier sa sélection de textes et documents, expliquer sa démarche, exposer son appréciation et son jugement personnels de tel ou tel aspect ou élément du dossier.

La suite de l'épreuve est un entretien de dix minutes où l'interrogateur invite le candidat à développer ou préciser tel ou tel point de son exposé.

Évaluation

La présentation du dossier et l'entretien avec l' (ou les) examinateur(s) servent à apprécier la capacité linguistique du candidat. Les compétences langagières doivent être évaluées en référence au niveau B2 du Cadre commun européen de référence pour les langues (CECRL).

Épreuve orale portant sur la discipline non linguistique (coefficient 1)

Organisation de l'épreuve

Conduite, de manière libre, dans la langue de la section ou dans la langue allemande, cette épreuve prend pour support les travaux, les activités, l'étude de documents qui ont été accomplis dans le cadre de cette discipline dans l'année scolaire écoulée, à partir des contenus des programmes traités dans la langue de la section qui sont présentés à l' (ou aux) examinateur(s) sous la forme d'une liste validée par le chef d'établissement.

Le candidat est invité à présenter un commentaire répondant à un sujet proposé par l' (ou aux) examinateur(s) en relation avec les thématiques étudiées pendant l'année scolaire.

Durée de l'épreuve

L'épreuve dure 30 minutes et se décompose en :

  • Quinze minutes où le candidat prépare sa prestation ;
  • Une présentation dix minutes ;
  • Un entretien avec l' (ou les) examinateur(s) de cinq minutes.

Évaluation

Les éléments constitutifs de l'évaluation de cette discipline sont :

  • les compétences dont le candidat aura fait preuve dans la discipline non linguistique et notamment dans ce qui lie cette discipline à l'identité culturelle du pays partenaire de la section ;
  • l'ouverture qu'il aura manifestée sur l'environnement de ce pays.

La capacité du candidat à présenter un exposé structuré et à argumenter ainsi que sa maîtrise de l'expression orale sont également prises en compte.

Objectifs

Les enseignements et les modalités d'attribution de l'option internationale du brevet ont fait l'objet d'une modfication dans le cadre de l'application du nouveau programme d'histoire-géographie en troisième et la mise en place de nouvelles épreuves du brevet à la rentrée 2012-2013.

Le but est de renforcer la continuité et la cohérence de l'enseignement d'histoire-géographie dans les sections internationales du collège et du lycée, à travers un programme spécifique.

Pour la classe de troisième, avec le programme de droit commun complété d'une adaptation prenant en compte les spécificités historiques et géographiques de la civilisation, de l'espace et de l'État dont relève la section.

Cet enseignement est dispensé dans le cadre horaire défini par la réglementation en vigueur, soit quatre heures dont deux heures enseignées dans la langue de la section.

L'enseignement de l'histoire-géographie est désormais évalué en deux temps.

  • Le premier correspond à l'épreuve de droit commun, mettant ainsi en conformité l'option internationale du DNB avec le caractère national de ce diplôme dont le principe a été réaffirmé depuis 2007.
  • Le second est une épreuve orale sur la connaissance, qu'a le candidat, de l'identité culturelle du pays partenaire de la section.

Il en est de même pour l'enseignement de mathématiques dans les sections internationales de langue chinoise pour lequel le programme de droit commun est également complété d'une adaptation propre à la culture chinoise et évalué, de la même façon, suivant l'épreuve de droit commun et une épreuve orale spécifique.

L'épreuve orale de langue de la section qui se substitue désormais à l'épreuve écrite correspondante, témoigne de la prise en compte de l'apprentissage et de la maîtrise de la langue dans ses deux dimensions, écrite et orale car elle s'appuie sur un dossier présenté par l'élève portant sur une ou deux thématiques prioritairement littéraires.

Dans ce dossier la part de l'écrit n'est pas minorée, puisqu'il doit comprendre au moins une production écrite s'inscrivant dans le cadre des thèmes retenus pour l'enseignement linguistique. Ces textes écrits peuvent également faire l'objet d'un échange avec l'examinateur.

Ces évolutions permettent de répondre à l'obligation d'adapter la spécificité des épreuves de ce diplôme aux évolutions intervenues dans l'enseignement des langues vivantes depuis 2005. Leur inscription dans le cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) et la priorité accordée à la pratique de l'oral caractérisent notamment ces évolutions.

Elles répondent en outre à la nécessité de simplifier l'organisation de l'examen du diplôme national du brevet pour les candidats de ces sections, rendue plus complexe par l'extension des ouvertures de sections internationales dans les établissements français en France et à l'étranger.

Le nouveau schéma adopté pour l'option internationale du diplôme national du brevet se traduit par une élévation des exigences linguistiques et culturelles qui caractérisent l'enseignement dispensé dans les sections internationales.

 

 

Mis à jour le 05 février 2014
Partager cet article
fermer suivant précédent