L'actualité d'éduscol

Transcription du clip "Animer des groupes d'accompagnement personnalisé en 6e"

Voix off
L'accompagnement personnalisé en 6e s'adresse à tous les élèves deux heures par semaine. Il poursuit deux objectifs : en priorité, consolider les acquis des élèves, mais aussi approfondir leurs connaissances. Il peut s'organiser en classes entières ou en petits groupes.

Florence Leclere, principale du collège Édouard-Vaillant de Gennevilliers
Le collège Édouard-Vaillant est un établissement en éducation prioritaire. À ce titre, les liens sont forts entre le premier degré et le collège. Nous avons des temps de travail où les enseignants du premier degré et du collège se réunissent, notamment pour étudier les évaluations de nos élèves de 6e, c'est-à-dire les élèves de CM2 l'an passé. Nous avons mis en évidence un certain nombre d'élèves qui étaient en échec dans le palier 2 sur le lire-écrire-compter. Suite à cela, nous avons mis en place le dispositif "Petit lecteur, petit scripteur, petit mathématicien". Les élèves sont donc encadrés sur huit semaines par un professeur d'appui du premier degré, un professeur d'appui du second degré et un assistant pédagogique. Il s'agit bien sûr de les faire travailler, mais d'une autre façon, avec d'autres supports, plus particulièrement sur la pédagogie du détour, de façon à les remettre en situation de réussite.

Dominique Quéré, professeur de lettres modernes, séquence en classe
On va refaire cette petite course de jolie écriture. Le but du jeu c'est d'abord de réussir à faire sa copie sans faute, belle écriture.

Dominique Quéré
Les pratiques que nous essayons de mettre en place sont d'abord d'essayer de différencier au maximum nos apprentissages pour permettre aux élèves qui sont le plus en difficulté, tout comme à ceux qui sont le plus en réussite, de tirer le meilleur d'eux-mêmes. Donc ça passe par à la fois, on va dire, le travail qu'on peut mettre en pratique dans la classe de façon ordinaire et à travers des petits groupes tel que celui dans lequel nous travaillons aujourd'hui.

Dominique Quéré, séquence en classe
À toi d'identifier, il y a une petite erreur, une petite erreur première ligne, pareil aussi.

Dominique Quéré
On travaille principalement sur des compétences qui ont été identifiées par l'ensemble des collègues de français. Les élèves sont regroupés toutes classes confondues mais avec le même point commun, et on travaille sur des difficultés liées à la capacité de rédiger des textes. C'est pour ça en fait qu'on a appelé ce petit groupe "Petit scripteur".

Dominique Quéré, séquence en classe
Deux minutes pour recopier avec votre écriture naturelle, mais en très lisible. Trois, deux, un, top !

Dominique Quéré
Nous mettons en place donc toute une série de petits exercices avec une forme ludique, qui permettent aux élèves de lever certains verrous qu'ils peuvent avoir par rapport au passage à l'écrit, et à travers, finalement, ce type d'exercices prendre confiance, commencer à rentrer dans la cohérence textuelle, dans une meilleure graphie, dans une meilleure fluidité d'écriture, dans une meilleure rapidité aussi, puisque la lenteur est souvent un problème qui les caractérise. Avec l'assistante pédagogique qui travaille dans ce groupe, nous fonctionnons souvent de la façon suivante : c'est au professeur que revient l'impulsion de l'exercice, c'est lui qui est un peu leader, qui lance l'activité, qui gère le rythme d'enchaînement des exercices. L'assistante pédagogique, elle, circule de petit groupe en petit groupe, rassure les élèves, les aide finalement à arriver à construire la bonne réponse, la réponse en tout cas la plus porteuse, la plus complète, la plus riche. Et à la fin de l'activité, c'est le professeur qui valide la réussite de l'exercice.

Ibrahim, élève 
Quand je suis rentré au collège, j'avais des difficultés de lecture. Et j'avais aussi des problèmes d'orthographe. Si on a des petits problèmes, on appelle et ils viennent pour nous aider. Ils me corrigent et ils me disent ce qui va pas, pour que je fasse plus le même genre de fautes. Et ils m'encouragent. Là, je m'améliore un petit peu, ça marche.

Romain Péchabrier, professeur de mathématiques, séquence en classe
On va commencer sur le jeu des tables de multiplication. Khamel, tu as moins de vingt secondes pour nous réciter la table des 6. Trois, deux, un, top !

Khamel, élève
Six fois un, six. Six fois deux, douze. ..

Romain Péchabrier
L'objectif dans ce genre de travail avec des élèves en difficulté, c'est essayer de redonner du plaisir à faire des mathématiques, parce qu'ils ont souvent des blocages par rapport aux mathématiques, et essayer de les valoriser au maximum.

Romain Péchabrier, séquence en classe
Au calcul suivant. Sophiane, Inès, Charlotte. 7 multipliés par 56.

Charlotte, élève
392 !

Romain Péchabrier, séquence en classe
392, bonne réponse de Charlotte. Trois points pour les jaunes, vous avancez à Carthage les jaunes.

Romain Péchabrier
Je travaille sous forme de jeu avec les élèves en difficulté. C'est un travail en groupe, chacun a son équipe, et une couleur par équipe. Ils font des exercices, ce qui leur apporte des points et donc à avancer dans la course.

Romain Péchabrier, séquence en classe
C'est une addition mais par équipe. Les rouges, ici, et les jaunes, là. À mon top départ, vous pourrez commencer. Top ! Un calcul chacun, oui. Et vous pouvez corriger, pensez à bien écrire les retenues, etc. Faut pas se perdre.

Élèves
Stop monsieur !

Romain Péchabrier
Auprès des élèves, je travaille sur les compétences qui concernent le pilier 7, c'est-à-dire l'autonomie et l'initiative. Il y a certaines compétences qui ne sont pas des compétences purement collège, mais qui viennent du premier degré et qui sont pas encore acquises. Par exemple additionner deux nombres décimaux, soustraire, multiplier, connaître ses tables de multiplication. Pour les élèves qui sont talentueux, j'essaie de profiter du travail en groupe et de l'hétérogénéité des groupes pour qu'ils puissent aider leurs camarades et c'est dans l'intérêt du bon élève que l'ensemble de l'équipe réussisse. Et je donne certains exercices plus difficiles, je sais que ceux qui sont en difficulté auront du mal, néanmoins ça pousse l'élève qui travaille bien à le faire, donc à essayer d'aller approfondir son travail, et à aider celui qui a du mal à comprendre ce travail plus difficile.

Romain Péchabrier, séquence en classe
Vous allez me trouver le périmètre d'un triangle DEF isocèle en D, tel que DE = 7 cm et EF = 8 cm.

Élève
22 centimètres ?

Romain Péchabrier, séquence en classe
Très bien, comment t'as fait ?

Élève
Comme c'est un triangle isocèle en D, on fait 7 fois 2 plus 8, ça fait 22.

Justine, élève
Ce qui me plaît dans l'accompagnement, c'est que déjà je comprends mieux ce qu'ils me racontent les profs, et puis j'arrive mieux à apprendre mes leçons le soir à la maison. J'ai progressé depuis le début de l'année. En même temps je m'amuse et j'apprends.

Florence Leclere
Si l'élève, au bout des huit semaines, a validé le palier 2, il sort et va vers un autre dispositif, vers une autre prise en charge. Par contre, si l'élève n'a toujours pas validé le palier 2, il a la possibilité bien sûr d'y rester. D'autres élèves peuvent accéder aussi à cette prise en charge. Les enseignants aussi font un bilan d'étape et apportent des améliorations ou des assouplissements dans la prise en charge des élèves de façon à répondre et coller à la problématique de chaque enfant.

Mis à jour le 26 juillet 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent